Désintox : Opération Campus, des universités d'élites pour les nantis

Publié le par dan29000

 

 

Le mardi 19 juillet, Laurent Wauquiez, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a lancé le comité de pilotage de l’Opération Campus. Les présidents d’université de province ont eu l’occasion de présenter l’avancement de ces campus d’excellence au ministre.

L’Opération Campus annoncée en 2008, prévoit la création de pôles universitaires d’excellence afin de développer une recherche plus compétitive sur le plan international. Cependant derrière les promesses de Campus Vert, de cités U rénovées, de milliards d’euro de financement, se cache une réalité désastreuse. Deux exemples sont révélateurs de cette supercherie :

A l’Université de Strasbourg, l’Opération Campus s’est soldée par une aggravation significative des conditions de travail des personnels et des conditions d’étude. En effet, les personnels sont soumis à des mesures drastiques de mise en concurrence qui mettent bien souvent leur santé en danger, le nombre de poste de vacataires sous-payés et de contrat précaires augmentent considérablement. Comme si cela n’était pas suffisant, l’enseignement et la recherche en sciences humaines et sociales subissent une baisse accrue de financement. Et en écho à cela, dans les premiers cycles de toutes les filières, les cours de TD sont surchargés, les filiéres dites non-rentables sont menacées de femeture. La fédération Sud Etudiant s’oppose au sacrifice des étudiant-es de licence dans le cadre des réformes post LRU.

De même, les premières annonces au sujet du Campus Condorcet qui devrait être construit à Aubervilliers s’avérent tout aussi désastreuses. Il s’agit ici de construire un campus d’élite destiné aux étudiant-es de deuxième et troisième cycle les plus fortuné-es. Les initiateur-trices du projet ne parlent que de quelques centaines de places en Cité U alors que le campus acceuillera des milliers d’étudiant-es. Par ailleurs, à l’heure actuelle on ne sait pas si le crous prendra un nombre suffisant de repas en charge, nous craignons que la restauration étudiante ne soit abandonnée au secteur privé ce qui signifirait une augmentation du prix des repas.

Les premiers pôles d’excellence mis en place à travers l’Opération Campus nous permettent bien de saisir ce vers quoi tend l’enseignement supérieur et la recherche aujourd’hui. Il s’agit de donner des millions à ces campus d’élite afin de financer une recherche instrumentalisée par les besoins du secteur privé (autour du nucléaire, des nanotechnologies et des biotechnologies par exemple). Au contraire, la fédération Sud Etudiant défend une recherche publique à la fois critique et émancipatrice. Ses axes doivent être définies de manière démocratique par l’ensemble de la population.

Contacts des porte-parole : 
- Maud VALEGEAS : 06 86 80 24 45 
- Florian PONTAIS : 06 59 99 60 53

 

le 22 juillet

Par Sud-étudiant Valenciennes

Publié dans actualités

Commenter cet article