Drôme : opération de relevés de panneaux publicitaires illégaux samedi

Publié le par dan29000

Drôme : opération de relevés de panneaux illégaux le 16 mars 2013

 

 

JPEG - 61.7 ko
Des centaines de milliers de panneaux défigurent nos paysages en toute illégalité et en toute impunité . Face à l’inertie (complice) de nombreux préfets ou maires et aux pratiques de nombreux acteurs économiques, qui n’hésitent pas à s’asseoir ouvertement sur la loi, de plus en plus de citoyens se mobilisent pour dénoncer ce scandale. Sur la photo : un panneau implanté en violation du code de l’environnement hors agglomération, ce qui est un délit.

Affichage publicitaire : légal ou illégal ?

 


Les panneaux publicitaires sont une cause de pollution visuelle*, parfois très agressive et massive. Beaucoup de ces panneaux sont illégaux. Venez apprendre à identifier ceux qui sont en infraction et à faire évoluer la situation là où ils sont légaux :

Sortie ouverte à tous et gratuite

Rendez- vous à 10 h au parking du covoiturage, rond-point de la fusée Tintin, à Chabeuil

Organisé par :

  •  Paysages de France http://paysagesdefrance.org
  •  FRAPNA http://www.frapna-drome.org
  •  Association Vivre à Chabeuil http://vivreachabeuil.free.fr
  •  
  • * L’affichage publicitaire est régi par les dispositions du chapitre Ier du titre VIII du Livre V du code de l’environnement, lequel traite de la "Prévention des pollutions, des risques et des nuisances"

  •  

    Contexte drômois :


  •  Les démarches, déjà anciennes, de Paysages de France pour faire respecter le code de l’environnement, à Grignan et, notamment, à Bourg-lès-Valence,(gigantesque enseigne Leclerc) Voir ici, ayant échoué, l’association a saisi la justice (tribunal administratif) en novembre 2012 ;
  •  Des adhérents viennent de signaler la présence de panneaux illégaux au beau milieu de gorges parmi les plus pittoresques et les plus belles de la Drôme provençale ; 

 

  •  Montélimar : alors que les entrées Nord et Sud de cette commune sont de véritables cloaques visuels, du fait notamment de la prolifération des enseignes, la commune n’a rien trouvé de mieux à faire que de déroger à l’interdiction de la publicité hors agglomération et d’y autoriser les panneaux scellés au sol de grand format, éclairés, défilants et motorisés, qui pourtant, sont non seulement le symbole même de la pollution en la matière, mais sont, outre leur dangerosité dès lors qu’ils détournent l’attention des usagers de la route, le symbole du gaspillage énergétique. Qui plus est, ces panneaux sont également autorisés dans la quasi-totalité du reste de la commune. 

 

  •  Valence : des dispositifs en infraction, parfois gigantesques, sont toujours en place alors même que certains ont été signalés depuis des années. La patience de l’association et des citoyens ayant des limites, il est parfaitement clair que cette carence obstinée va conduire Paysages de France à saisir également la justice.

 

 

 

 

 

 

SOURCE / paysagesdefrance.org

Publié dans environnement

Commenter cet article