Ecosse : un grand pas vers l'indépendance

Publié le par dan29000

 

 

http://www.economicvoice.com/wp-content/uploads/2011/03/Alex-Salmond.jpg

 

Le Premier ministre sortant de l'Écosse Alex Salmond est réélu et a la porte ouverte pour approuver la loi sur le référendum pour l'indépendance.


Le Parti National Écossais (SNP) du premier ministre de l'Écosse, l'indépendantiste, a obtenu la majorité absolue aux élections parlementaires écossaises. Le SNP totalise 65 sièges, exactement le seuil pour obtenir la majorité absolue. Les travaillistes les suivent de loin avec 29 sièges.


Les autres partis restent hors de la course. Ainsi, les conservateurs obtiennent 9 sièges, les libéraux démocrates 4 et les verts 1. Ces résultats sont encore partiels. Le SNP a crû face aux partis unionistes.


Le SNP (qui jusqu'à maintenant gouvernait avec les Verts, aussi indépendantistes) disposera pour la première fois de la majorité absolue au Parlement d'Holyrood. Le SNP pourra choisir entre gouverner en solo ou le faire avec les écologistes. Les pourcentages de vote sont totalement favorables au parti de Salmond, qui a obtenu 45 % des voix. L'élection a été un désastre surtout pour le Parti libéral démocrate, qui voit sa représentation à Holyrood réduite à la plus simple expression.


Salmond a dit pendant la campagne électorale qu'il convoquerait un référendum sur l'indépendance s'il obtenait la majorité absolue.


Les résultats sont encore en cours de vérification en Irlande du Nord. Au Pays de Galles, la vérification est terminée: le Parti Travailliste a obtenu 30 députés et est resté à un seul siège de la majorité absolue. Les Gallois ont récompensé le parti qui a mis en place le Gouvernement gallois pendant les quatre dernières années, et qui a réussi à ce que le pays obtienne une progression significative de l'autonomie.


Par contre, les électeurs ont pénalisé le membre minoritaire de la coalition, les indépendantistes du Plaid Cymru, qui reculent (11 sièges, 4 de moins qu'en 2007) et qui cèdent le leadership de l'opposition au Parti Conservateur (14 sièges, soit 2 de plus qu'en 2007). Les Libéraux démocrates en perdent 1 et obtiennent 5 députés.

 

Source branchez vous

Par FPL - Publié dans : Peuples en Lutte

Publié dans actualités

Commenter cet article