Education populaire : des assises en préparation, appel à participation

Publié le par dan29000

 

Appel à participation : Assises de l’Education populaire 2.0 en Poitou-Charentes (2011 / 2012)

Organisée sur 4 mois et déclinée en 4 rendez-vous départementaux (un par département de février à mai 2012), les Assises « Éduc pop 2.0 » s’articulent autour de journées de réflexion et de démonstration à partir de problématiques définies par tous les acteurs souhaitant partager leurs expériences et leurs interrogations sur les pratiques numériques.

Ces assises prendront appui sur :
- des échanges à partir d’un bilan de l’existant (ressources, outils, actions, manifestations...) ;
- des temps de recherche (tables rondes, ateliers...) ;
- des conférences ;
- des contributions écrites ;
- des démonstrations et des mises en perspective des pratiques numériques en vue de nourrir la réflexion sur leurs enjeux éducatifs et sociétaux.

L’Education populaire 2.0, une idée neuve ?

Les pratiques numériques sont au cœur de la vie quotidienne, elles dessinent, modifient ou font évoluer les pratiques sociales, éducatives, culturelles, associatives, relationnelles, professionnelles ou documentaires.

Les médias numériques amènent de nouvelles formes de partage des savoirs, d’organisation, d’économie. De nouvelles pratiques sociales, de nouvelles possibilités de valorisation individuelle et collective, de nouvelles modalités relationnelles. De nouveaux rapports à l’information et aux médias.

Il y a plus d’un demi-siècle, Benigno Cacérès, historien autodidacte, fondateur du mouvement « peuple et culture », proposait de l’éducation populaire une double définition : celle d’une conception citoyenne visant à donner à chacun l’instruction et la formation nécessaires pour devenir un acteur capable de participer à la vie du pays et celle d’une conception humaniste qui a conduit certains intellectuels à vouloir partager leur savoir avec d’autres.

Cette double définition est tirée de Wikipédia, le fonctionnement de l’encyclopédie collaborative étant lui-même un exemple d’application des fondements de l’éducation populaire à l’heure du web 2.0. Au-delà de l’anecdote, peut-être faut-il considérer que les valeurs qui ont habité pendant tout le XXe siècle l’animation des mouvements de jeunes trouvent une nouvelle pertinence dans les possibilités offertes par les outils numériques et par les pratiques en ligne.

En effet, si l’éducation populaire joue un rôle important dans la formation des citoyens libres et responsables, en permettant de mutualiser et d’échanger les savoirs et les savoir-faire par exemple, il est nécessaire de questionner ses valeurs et ses usages à l’aune de la révolution numérique.

Pour permettre l’appropriation par tous des enjeux numériques. Pour encourager les pratiques et les usages qui concourent d’ores et déjà à la formation des citoyens et permettent de diffuser, de mutualiser et d’échanger des savoirs ou de favoriser l’expression et la création. L’éducation populaire doit s’emparer des problématiques soulevées par les nouveaux médias.


Ainsi, au regard des actions déjà menées depuis 2007 en Poitou-Charentes, quelles priorités éducatives devons-nous mettre en œuvre et quel sens prend « l’accès pour tous au numérique » ? Quelles nouvelles formes de médiation numérique se mettent en place ? Comment nos activités sont-elles amenées à changer ? Quels sont les outils qui pourraient permettre de conduire une éducation numérique citoyenne, créative et lucide ? Quelles problématiques sociétales devons-nous travailler ?

Les Assises de l’Education populaire 2.0, une démarche collaborative

Les Petits débrouillards, la béta Pi et Rurart organiseront ces Assises, en relais avec des structures locales dans les quatre départements pour la mise en œuvre des actions.

Plutôt qu’une démarche descendante, les Assises s’appuient sur une démarche collaborative, dans laquelle la participation de chacun, usager, professionnel, bénévole est essentielle. 
En effet, les axes de travail débattus viendront directement des questions et des situations soulevées par les acteurs de terrain.
Dans cet esprit, la coordination nouvellement formée a pour vocation à s’élargir et à s’ouvrir à tous les acteurs locaux qui souhaitent s’investir dans la mise en commun de contenus, la définition de problématiques globales et l’accueil de journées d’échanges.

Ainsi, dès maintenant et jusqu’à la fin du mois d’octobre 2011, date à laquelle sera finalisé le programme de chaque journée départementale, nous vous demandons de nourrir la réflexion par vos questionnements, vos analyses, vos témoignages, vos propositions, vos méthodes afin de construire des Assises de l’éducation populaire 2.0 qui s’appuient sur l’intelligence collective et qui répondent aux demandes des participants.

Pour en savoir plus, RDV sur http://educpop20.pourlesjeunes.com

Pour participer dès maintenant à la construction des Assises, contactez la coordination : contact@educpoptic.net

Information transmise par Mme Marielle Stinès-Belleville
Conseillère d’éducation populaire et de jeunesse
DRJSCS Poitou-Charentes
Pôle Cohésion sociale, jeunesse et vie associative
05 49 18 10 06
marielle.stines@drjscs.gouv.fr

Posté le 19 juillet 2011 par Julie Bailleul
©© a-brest, article sous licence creative common info

Publié dans actualités

Commenter cet article