Egypte : déclaration et revendications des syndicalistes indépendants

Publié le par dan29000

 

 

Déclaration des syndicalistes indépendants en Égypte

Au Caire, le 19 février 2011

Révolution - Liberté - Justice sociale

 

Revendications ouvrières dans la révolution

 

Aux héros de la révolution du 25 janvier : Nous, travailleurs et syndicalistes de différents lieux de travail à travers l’Égypte qui ont vu des centaines de milliers d’ouvriers se mettre en grève, occuper et manifester ces temps-ci, jugeons utile d’unifier les revendications des grévistes afin qu’elles puissent devenir partie intégrante des buts de notre révolution, faite par le peuple, et pour laquelle les martyrs ont versé leur sang. Nous vous soumettons un programme ouvrier qui rassemble nos revendications légitimes, en vue de souligner la dimension sociale de cette révolution et d’éviter qu’elle soit confisquée à la base qui doit en bénéficier.

 

Les revendications ouvrières que nous portions avant la glorieuse révolution du 25 janvier et qui en furent le prélude sont :

 

1. Augmentation nationale des salaires et des pensions minimum, ainsi que la réduction de l’écart entre les salaires minimum et maximum, le salaire maximum ne pouvant excéder 15 fois le salaire minimum, en application de l’exigence de justice sociale portée par la révolution ; paiement d’une allocation chômage, indexée sur la hausse des prix.

 

2. Droit inconditionnel et absolu de s’organiser en syndicats indépendants, protection des syndicats et de leurs représentants.

 

3. Sécurité de l’emploi contre les licenciements pour les travailleurs manuels, les travailleurs du clergé, les ouvriers agricoles. Embauche des travailleurs intérimaires et réintégrations des travailleurs licenciés. Fin du travail temporaire.

 

4. Re-nationalisation de toutes les entreprises privatisées et arrêt de l’odieux programme de privatisations qui minait notre économie nationale sous l’ancien régime.

 

5. * Retrait total des managers corrompus qui étaient imposés par les entreprises pour les couler et les liquider.
    * Redéploiement de l’emploi en faveur des jeunes.
    * Retour à un contrôle des prix des biens et services afin de maintenir des prix bas et de ne pas pénaliser les pauvres.

 

6. Droit de grève, de constituer des piquets et de manifester pacifiquement pour les travailleurs, à commencer par tous ceux qui sont actuellement en grève pour chasser les hommes du régime déchu. Si cette révolution ne conduit pas à un partage des richesses, elle n’aura servi à rien. Il n’y a pas de liberté sans libertés sociales. Le droit de vote dépend bien évidemment du droit à se nourrir.

 

7. La santé est une condition nécessaire à la productivité.

 

8. Dissolution de la Fédération égyptienne des syndicats, qui constituait un des symboles majeurs de la corruption sous l’ancien régime. Mise en exécution des jugements prononcés à son encontre et saisie de ses avoirs financiers et de ses archives. Saisie et enquête sur le patrimoine de ses dirigeants et de ses syndicats.

 

Signé par :

Employé du Bureau météorologique, Ahmad Kamal Salah
Union des techniciens de la Santé, Hossam Muhammad Abdallah Ali
Infirmière, Sayyida Al-Sayyid Muhammad Fayiz
Raffinerie sucrière Al-Fayyum, Ashraf Abd al-Wanis
Omar Effendi Department Store, Abd-al-Qadir Mansur
Future Pipes Co, 6th October City, Hafiz Nagib Muhammad
Egypt – Helwan Textiles Co., Muhammad Hassan
Cimenterie Tora, Mahmud Abd-al-Munsaf Al-Alwani
Egyptian Commercial Pharmaceutical Co., Ali Mahmud Nagi
Raffinerie sucrière Hawamidiyya, Omar Muhammad Abd-al-Aziz
Egyptian Pharmaceuticals, Muhammad Galal
Suez Fertilisers Co., Shazli Sawi Shazli
Usine militaire no. 45, Muhammad Ibrahim Hassan
Usine militaire no. 999, Wasif Musa Wahba
Direction générale des Transports, Gamil Fathi Hifni
Cairo General Contractors, Adil Abd-al-Na’im
Al-Qanah Rope Co., Port Sa’id, Ali Hassan Abu Aita
Centre d’information, Hind Abd-al-Gawad Ibrahim
Centre d’information, Hamada Abu-Zaid
Centre d’information, Muhammad Khairy Zaid
Direction générale des Centres culturels, Hatim Salah Sayyid
Direction nationale des Postes, Muhammad Abd-al-Hakim
International Ibex Co., Ahmad Islam
Usine militaire 99, Tariq Sayyid Mahmud
Usine militaire 999, Nabil Mahmud
Syndicaliste, Mahmud Shukri
Usine militaire 999, Ahmad Faruq
Usine militaire 999, Osama Al-Sayyid
Future Pipe Industries, Yasir Al-Sayyid Ibrahim
Travailleurs des Tanneries, Mahmud Ali Ahmad
Future Pipe Industries, Abd-al-Rasul Abd-al-Ghani
Omar Effendi Department Store, Ali Al-Sayyid
Impôts (RETAU), Kamal Abu Aita
Impôts (RETAU), Ahmad Abd-al-Sabur
Impôts (RETAU), Salah Abd-al-Hamid
Impôts (RETAU), Mahmud Umar
Ouvrier, Khalid Galal Muhammad
Petrotrade Co., Muhammad Zaki Isma’il
Suez Canal Co., Saud Omar
Suez Fertilizers Co., Kamal el-Banna

 

Traduit à l’arrache par nos soins.

 

 

Egyptian independent trade unionists’ declaration
Cairo, 19 February 2011
Revolution – Freedom – Social Justice

 

Source : Jura libertaire

Publié dans actualités

Commenter cet article

Mitsuko 24/02/2011 05:22



Bonjour Dan,


Les Egyptiens sont impressionants ... Ils devaient l'attendre depuis longtemps cette révolution-là pour arriver aussi rapidement à pouvoir gérer les revendications syndicales en si peu de
temps ... Les déclarations et revendications des syndicats et des ouvriers sont claires, précises, je sens déjà comme de la rigueur ... Je suis émerveillée de tant de savoir faire ...


Je leur souhaite du fond du coeur de réaliser leurs rêves pour leur pays ... Les Egyptiens le méritent largement ... Devenir une démocratie est certainement l'un des plus beau cadeau
qu'ils peuvent, tous ensembles, se faire.


Bon  jeudi à toi, Dan. A bientôt. Bizzzzzzzzzzz ...


Mitsuko



dan29000 24/02/2011 10:12



Tu as raison, je pense que beaucoup de choses étaient réprimées depuis longtemps, et elles vont éclore dans les mois qui viennent et cela sera donc fort riche et constructif...