Egypte : les Lumières, c'est aussi pour nous !

Publié le par dan29000

 

 

Révolution en Egypte : "Les Lumières c'est aussi pour nous!"


Vendredi, 28 janvier 2011

Les manifestants continuent à défier le régime Moubarak malgré la répression et le couvre-feu décrété aujourd'hui dans les villes du Caire, de Suez et d'Alexandrie. Des milliers d'Egyptiens, des jeunes mais également des pères et mères de familles, des musulmans et des Coptes occupent les rues au Caire. A Suez des scènes de fraternisation avec l'armée, annonçant qu'elle est "sortie pour assurer la sécurité du peuple", sont visibles partout dans les rues.

Les manifestants défendent le Musée du Caire 

Selon Reuters, le siège du Parti national démocrate du régime Moubarak est en feu. La chaîne El-Jazeera de son côté a indiqué que des milliers de manifestants sont massés ce soir devant le Musée égyptien du Caire situé sur la place Tahrir pour défendre de "leurs corps" les trésors archéologiques de l'Egypte. Ils ont constitué un cordon de sécurité pendant que des membres de comités de vigilance formés spontanément filtrent la circulation.

Quelques heures plus tôt une rumeur s'était propagée au Caire sur la tentative de certains individus de mettre à sac ce musée afin de discréditer le mouvement de protestation. Le fait que les  brigades de police, se trouvant depuis le début des événements aux alentours de cette institution, aient déserté subitement les lieux a renforcé le sentiment que cette rumeur était fondée.

De l'avis d'une cinquantaine d'intellectuels égyptiens de toutes obédiences et sensibilités politiques et confessionnelles qui ont signé aujourd'hui une déclaration de soutien à l'insurrection, cet acte montre la maturité des manifestants et leur niveau de conscience politique. Il faut préciser que dès le départ les mots d'ordre de la jeunesse égyptienne sortie dans la rue portaient sur l'exigence d'un changement de régime et de réformes démocratiques. 

Soutenez les peuples, non les tyrans! 

Une jeunesse qui s'est organisée autour des réseaux sociaux via Internet, à l'exemple de la révolution tunisienne, a porté à bras-le corps ce grand mouvement. Une jeunesse arabe qui stupéfait aujourd'hui le monde entier, et notamment les capitales occidentales. Celles-ci sont aujourd'hui forcées de se rendre à l'évidence et de réviser leur politique de soutien tous azimuts aux autocrates, seigneurs de guerre et dictateurs de tous poils au prétexte "qu'ils seraient un rempart contre l'islamisme" passant à la trappe le fait que ces tyrans n'ont eu de cesse d'instrumentaliser la religion, gommant toute opposition démocratique et encourageant ce qu'il y a de plus rétrograde dans leurs sociétés.

Ces populations qu'on disait en Occident qu'elle étaient toutes saisies d'islamisme et fanatisées leurs montrent, et avec quel panache! qu'elles sont capables de se battre pour leurs droits démocratiques et que le pain seul ne suffit pas. Elles ne veulent plus de ces préjugés mâtinés de mépris post-colonial qui les a décrétées inaptes aux grands idéaux universels. Ces insurrections viennent aujourd'hui leur démontrer que cela est faux et qu'ils doivent faire avec les peuples et non leurs tyrans. Que oui les Lumières c'est aussi pour nous!

Farah Bensalem,  journaliste 

 

Source : MEDIAPART

Publié dans actualités

Commenter cet article