Elisée Reclus, géographie et anarchie, un livre de Philippe Pelletier

Publié le par dan29000

eliséeDe prime abord, Elisée Reclus, tout le monde connait. C'est un géographe français. Certes, mais après. Après nous avons le bouquin de Philippe Pelletier, lui-même géographe, cela facilite, mais aussi enseignant-chercheur à l'université Lyon-II, spécialiste du Japon. Sans oublier ses recherches sur l'histoire de la géographie.

 

Ainsi que nous l'explique l'auteur, ce livre ne part pas d'un terrain vierge, mais d'écrits antérieurs dont un article publié dans les "Cahiers des amis de Sainte-Foy" en 2005 et aussi de diverses conférences données à Barcelone, Lyon, Milan ou encore Montpellier...Les deux derniers chapitres étant originaux.

 

 Né en 1830, ce géographe peu commun, est décédé en 1905. Ce fut donc le centenaire de sa mort en 2005, ce qui donna, on s'en doute, lieu à divers colloques, conférences et expositions, de La Nouvelle-Orléans à Mexico en passant par Orthez.

 

Sans doute la principale caractéristique de Reclus était qu'il fut un innovateur par rapport aux géographes qui le précédèrent, comme Von Humboldt ou Ritter.  Mais il innova également par rapport aux géographes contemporains comme Ratzel ou Paul Vidal de la Blache, formant à eux trois le "triangle clé" des géographes de la fin du XIXe siècle.

 

L'auteur nous entraine d'abord sur le parcours géographique de Reclus, le situant dans son temps où il fut reconnu. Ensuite Pelletier nous offre quelques clés pour saisir la spécificité de Reclus, sa démarche géographique, notamment la notion passionnante de géographie sociale. Reclus était géographe et aussi anarchiste. C'est dans ce cadre qu'il articule les logiques politiques et économiques afin de mieux saisir les rivalités entre pays. Une dialectique du milieu-espace et du milieu-temps qu'il base sur le fonctionnement de trois lois :

La lutte des classe

La recherche de l'équilibre

La décision souveraine de l'individu

 

Sans doute le chapitre le plus passionnant est-il le troisième, intitulé :

 

Une géographie du politique, une autre approche géographique de l'Etat et aussi des frontière. Un chapitre qui introduit bien à l'approche de Reclus sur la ville, où là aussi il innova, analysant mieux que d'autres le fait urbain.

 

Au fil du livre Pelletier examine l'actualité de la thématique Orient-Occident, puis la géographie et l'écologie, les deux derniers chapitres étant consacrés à la géographie et l'anarchie, sur la situation du monde, les stéréotypes, les rapports entre humanité et animalité ou encore la division socio-spatiale du travail.

 

Elisée Reclus se qualifiait souvent de "géographe, mais anarchiste". L'homme fut très engagé dans son temps. il rédigea de nombreux articles, donna nombre de conférences sur le thème de l’anarchie et participa à des congrès d’organisations ouvrières (AIT, ligue de la Paix et de la Liberté) dans lesquels il se retrouva avec d’autres révolutionnaires libertaires (Bakounine, Kropotkine). Il développa ses idées dans plusieurs brochures (Évolution et révolution, La peine de mort).

Avec la guerre franco-prussienne de 1870, puis la Commune de Paris, Élisée s’engage activement dans la politique, se présente aux législatives de 1871, puis participe, après la proclamation de la Commune (28 mars 1871), en tant qu’engagé volontaire dans la Garde nationale, à une sortie à Châtillon au cours de laquelle il est fait prisonnier par les Versaillais. Il est emprisonné à Quélern, puis à l’île de Trébéron (près de Brest), enfin à Saint-Germain-en-Laye et Versailles. Condamné à la déportation, une campagne internationale de soutien permet de transformer la peine de déportation en bannissement. Il va se retrouver en Suisse.

Il se lia d'amitié aussi avec la grande voyageuse Alexandra David-Néel alors très jeune. Il préfaça son premier livre "Pour la vie" en 1898.

De nos jours la plupart des  mouvements anarchistes et libertaires se réclament encore de lui. 

 

En fin de volume une bibliographie et un index fort utile. 

 

Dan29000

 

Elisée Reclus, géographie et anarchie

Philippe Pelletier

Les éditions du Monde libertaire

Les éditions libertaires

Collection Bibliothèque anarchiste

2009 / 220 p / 12 euros 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article