Energie : Seulement 9 % des Européens favorables au gaz de schiste

Publié le par dan29000

Les citoyens européens défavorables au gaz de schiste !

 


16/01/2013

Seulement 9% des européens sont favorables au développement des gaz de schiste en Europe. C'est ce que révèle un récent sondage réalisé par la Commission Européenne dans le cadre de la révision de la stratégie thématique et de la législation européenne pour améliorer la qualité de l'air.

 

 

 

alt

Par Sophie Bordères – Coordinatrice de campagnes. 

--

 

 


Ce sondage, réalisé auprès de 25 500 européens avait pour but de recueillir l'avis des populations sur la qualité de l'air ainsi que sur les différentes sources d'énergies à développer sur les 30 prochaines années. A cette dernière question, les sondés se sont proclamés à  78% en faveur des énergies renouvelables contre 9% en faveur des gaz de schiste. Ces résultats sont à peu près les mêmes pour chaque pays membre, sauf pour la Pologne – où l'exploitation des gaz de schiste est en cours – pays pour lequel 1/3 des sondés pensent que cette source d'énergie devrait être favorisée.


La position de l'Europe sur la question des gaz de schiste reste floue Si le Parlement Européen s'est prononcé, en novembre dernier, pour l'élaboration d'un cadre juridique contraignant, il a cependant refusé un moratoire sur la fracturation hydraulique, technique d'extraction hautement nocive pour l'eau, les sols et l'air. La Commission quant à elle vient de lancer une consultation publique en ligne sur l'exploitation des gaz de schiste qui s'avère complètement biaisée de sorte qu'il est difficile de marquer son opposition formelle à ce que certains considèrent comme l'énergie de demain.

Pourtant, Janez Potočnik, le Commissaire Européen à l'Environnement a pris note des conclusions de l'enquête et a assuré que sur les gaz de schiste, il avait toujours dit que « leur développement dépendrait du niveau d'acceptation du public ».

 


Il est grand temps que l'Union Européenne écoute ses citoyens et mette en place l'interdiction d'explorer et d'exploiter les gaz et huiles de schiste sur son territoire et ce, quelque soit la technique d'extraction au lieu de tomber dans les bras des lobbies industriels qui ne lésinent pas sur les moyens mis en place pour convaincre nos décideurs. L'industrie est en effet particulièrement agressive concernant la question des gaz de schiste et va même jusqu'à organiser des campagnes labellisées « initiative citoyenne » pour faire croire aux parlementaires que les citoyens européens sont en faveur des hydrocarbures non conventionnels.


Agir pour l'environnement, comme les 91% des européens non favorables au développement des gaz de schiste, réaffirme l’impérieuse nécessité de mettre en œuvre une transition énergétique et écologique sans avoir recours aux ressources fossiles qui ne font qu'aggraver le changement climatique en cours. Il est donc urgent d'interdire l'exploration comme l'exploitation des gaz de schiste en France comme dans les autres pays européens et ce, quelle que soit la technique d'extraction.

 


Pour aller plus loin :


Gaz de schiste - Le Parlement Européen contre un moratoire sur la fracturation hydraulique

Comment les lobbys imposent-ils le gaz de schiste à l'europe ?

DECRYPTAGE - Consultation publique sur les gaz de schiste en europe : les meilleures réponses.

--

Pour ne rien manquer d'Agir pour l'Environnement et ses actions, comme plusieurs dizaines de milliers d'autres citoyens :

 

SOURCE / AGIRPOURLENVIRONNEMENT.ORG

Publié dans environnement

Commenter cet article