Espagne, Bateragune : Arnaldo Otegi et Rafa Diez condamnés à dix ans de prison

Publié le par dan29000

 

Bateragune : Otegi et Diez condamnés à dix ans de prison

16/09/2011

La justice espagnole a condamné vendredi Arnaldo Otegi et Rafa Diez à 10 ans de prison pour tentative de reconstitution du parti illégalisé Batasuna "sous les ordres de l''ETA".

L'Audience nationale a condamné ce vendredi l'ancien porte-parole de Batasuna Arnaldo Otegi et l'ancien secrétaire général du syndicat basque LAB Rafa Diez Usabiaga à 10 ans de prison pour tentative de reconstitution de la direction de Batasuna, considéré comme le bras politique de la bande armée ETA.

Huit militants basques étaient confrontés aux juges dans l'affaire "Bateragune". Ils étaient accusés d'avoir voulu reconstituer au Pays Basque sud le parti illégalisé Batasuna "sous les ordres de l'ETA".

Arnaldo Otegi et Rafa Diez ont été condamnés à dix ans de prison, Miren Zabaleta, Arkaitz Rodríguez et Sonia Jacinto à huit ans de prison. Les trois autres prévenus, Txelui Moreno, Amaia Esnal et Mañel Serra, ont été acquittés.

Selon la décision de l'Audience nationale, l'ETA aurait ordonné à Arnaldo Otegi et Rafa Díez en 2008 de créer un organisme qui agirait comme le "bras politique" de la bande armée.

La justice espagnole a considéré prouvé que les cinq condamnés formaient partie d'un groupe choisi de la gauche abertzale qui, en "pleine connivence et suivant les directrices supérieures de l'ETA, concevait une stratégie de forces souveraines".

La décision du tribunal ajoute aussi qu'en 2007, l'organisation armée a initié un processus de réflexion sur la façon d'utiliser la gauche abertzale qui a débouché sur une ordre pour Otegi et Usabiaga pour qu'ils reconstruisent un "organisme ou commission de coordination" pour exécuter les plans de la bande armée.

Bien que le Tribunal n'ait pas pu confirmer que ledit organisme porte le nom de "Bateragune", comme indiquait le parquet, il a considéré par contre prouvé que l'ETA a ordonné ses membres "la planification et la gestion de la nouvelle stratégie d'accumulation de forces souveraines".

Ainsi, Otegi et ses camarades "sont devenus les sujets directement récepteurs des ordres données par l'ETA".

Les condamnés, par ailleurs, "ont dépassé les limites de la liberté d'expression ou d'opinion et le droit à la participation politique, en contribuant (…) à ce que d'autres membres de la même structure (…), avec les mêmes idées, utilisent des moyens violents destinés à imposer leurs idées radicales et protectrices de la lutte armée", a indiqué l'Audience nationale.

Arnaldo Otegi, de son côté, a assuré sur le réseau social Twitter que la décision du tribunal "cherche à miner l'espoir de la société basque" et appelle à ce que ''personne n'abandonne le chemin que nous avons pris car nous allons gagner".

 

 

Source : EITB. COM

 

Lire notre article sur le livre-entretien d'ARNALDO OTEGI "EUSKAL HERRIA" ICI

Publié dans actualités

Commenter cet article