Espèces : les manchots menacés d'extinction à leur tour

Publié le par dan29000

 

 

 

 

manchot02.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les manchots menacés à leur tour d'extinction.

 

 

 

 

 

On s'en doutait déjà mais on ne pensait pas que leur fin arriverait si vite !
Les dernières études faites en Antarctique nous démontrent que leur vie arriverait à échéance plus vite que prévu.

Si l'on observe l'étendue de leur territoire en sud Antarctique, on constate qu'il rétrécit à vu d'œil, de ce fait, on réalise que l'espèce est menacée.
Mais, avec une eau à 2 degrés, la température qui est normalement idéale pour leurs nourritures, ne suffit plus à garantir leur vie.
Ce paradis est peut-être, déjà, irrémédiablement perdu puisqu'il constitue une dernière étape migratoire dû au réchauffement planétaire.
Les manchots menacés, auraient fui la péninsule antarctique où le climat se réchauffe à grande vitesse pour CAPE ROYDS où le climat est encore assez froid pour eux, et où leur il leur faut apprendre à survivre dans des conditions toujours plus extrêmes.

La disparition de la glace oblige les manchots à migrer toujours plus loin jusqu'au moment ou ils ne disposeront plus d'autre choix que de mourir. D'après la Biologiste JEAN PENNYCOOK, sans glace ils ne seront pas capables de survivre bien longtemps !
Quand la glace disparait la nourriture se fait si rare que de nourrir des poussins devient fatal pour la famille.


De plus, la sur pêche industrielle pourrait diminuer encore les ressources pour les manchots et précipiter, par conséquence, leur disparition.

Les déchets dans les océans sont une menace permanente pour les oiseaux marins. Les tortues comme les manchots avalent des sacs plastiques et meurt étouffés. On peut imaginer aussi qu'ils se sont peut-être, aussi blessés ou tués après s'être retrouvés prisonniers au milieu de débris. Sans compter les dangers des marées noires :

En juin 1994, on estime à 40.000 manchots du Cap touchés par une marée noire
(2.400 tonnes de fioul) à proximité de la péninsule du Cap (Afrique du Sud).
En pleine période de reproduction, cette catastrophe industrielle et écologique porte ainsi atteinte aux poussins et œufs non éclos.
En 2001, le navire Jessica s'est échoué sur les côtes de l'île de San Cristobal
(Archipel des Galápagos) Alors si on continue à cumuler les risques, et la disparition totale de cette espèce est déjà programmée.
Une colonie de manchots a été surveillée pendant dix ans par une équipe de chercheurs français et il s'en est suivi les constatations suivantes :
Une légère augmentation de la température a été constatée, et comme un demi-degré entraîne un déclin de l'espèce de 10% du taux de survie des adultes, on a toutes les raisons d'être inquiets. En effet, l'Antarctique est la région du monde qui se réchauffe le plus vite de ce fait personne ne peut dire si dans 5 ou 10 ans la glace sera encore dans cette région.

Si la nature n'aime pas le vide quelles espèces survivront dans ce nouveau désert ? Et nous pouvons, déjà, commencer à compter les espaces qui vont disparaître dans une génération.
Je pense à ceux qui vivent à la campagne, et qui, naïvement pensent être à l'abri, loin les villes et de la pollution. Alors qu'à 7000 km de toutes villes le peuple de tout un continent est en réalité, en train de devenir une légende des temps anciens.



Le BirdLife International & World Conservation Union tient à jour une liste des espèces menacées (IUCN Red List). Actuellement, 12 espèces de manchots y sont répertoriées.


Manchot papou,

-Gorfou sauteur

-Gorfou macaroni

-Gorfou des îles Snares

-Gorfou de Schlegel

-Gorfou des Fjordland

-Manchot de Humboldt

-Manchot du Cap sont considérer comme vulnérable. Et sont donc menacés :

-Manchot de Magellan Gorfou huppé Manchot des Galápagos Manchot à œil jaune



Félicien Michaut

Source : Evolutionnaires

Publié dans environnement

Commenter cet article