Europe : Partout des résistances aux aéroports

Publié le par dan29000

Ailleurs en Europe, on dit aussi non à des aéroports

9 novembre 2012

 

 


Partout en Europe, des citoyens se mobilisent contre l’extension des aéroports et la construction de nouvelles infrastructures aéroportuaires. En Allemagne, mais aussi en Angleterre, en Italie ou en Autriche, les autorités renvoient le même argument économique aux militants de terrain qui, comme à Notre-dame-des-Landes, luttent pour préserver leur territoire. Aujourd’hui, il ne s’agit plus de dénoncer uniquement les nuisances sonores engendrées par le trafic aérien mais de défendre un ciel mois carboné, une vraie protection de notre climat et de la biodiversité. Tour d’Europe en images.

- 21 octobre 2012 à Frankfurt - Un an après l’inauguration de la quatrième piste de l’aéroport de Frankfurt, près de 8000 manifestants défilent dans la région pour dénoncer la pollution sonore dont ils sont victimes. Une chaîne humaine a été organisée le long du Main, la rivière qui délimite le nord et le sud de la ville où la population souffre le plus des nuisances. Ils demandent à nouveau que le projet de construction d’un troisième terminal soit annulé et que l’interdiction des vols la nuit soit prolongée de 22 h à 6 h du matin (au lieu de 23 h à 5 h).

L’ouverture de la quatrième piste d’atterrissage de l’aéroport de Frankfurt n’a pas découragé les troupes. Chaque lundi à 18 h, des centaines de militants – parfois des milliers - ont envahi le terminal de l’aéroport pour un sit-in festif et bruyant.

- 17 juin 2012 à Munich - Les habitants de Munich sont invités à voter sur le projet de construction d’une troisième piste d’atterrissage dans l’aéroport de la capitale bavaroise qui est le deuxième plus grand d’Allemagne. 55,4 % des habitants répondent non à la question posée par référendum... et la construction est annulée.

- 25 mars 2012 à Berlin - Des milliers de citoyens manifestent dans les plus grands aéroports allemands contre les nuisances sonores du trafic aérien. A Berlin, 15 000 personnes sont mobilisées pour dénoncer le manque de consultation et de transparence dans le projet de construction du nouvel aéroport de Berlin et dans l’établissement des couloirs aériens. Le Brandenburg Airport, qui devait ouvrir en juin 2012, rentrera finalement en activité en octobre 2013.

- En Italie, en 2012 - Deux projets de nouveaux aéroports sont abandonnés grâce à la mobilisation des habitants. A Sienne d’abord où les autorités auraient souhaité ouvrir un aéroport dans la campagne toscane pour remplacer le petit aérodrome déjà existant. Puis à Viterbo, près de Rome : une base militaire semblait le lieu idéal pour construire un « méga-aéroport » et désencombrer les deux autres aéroports de la capitale. Mais ce n’était pas l’avis de nombreux universitaires et militants d’ONG environnementale et des droits de l’homme qui ont eu gain de cause.

 A Vienne, Autriche, en septembre 2012 - La mobilisation commence tout juste contre la construction d’une troisième piste dans le plus grand aéroport du pays, Vie-nne-Schwechat. 25 recours ont déjà été déposés sur des problématiques environnementales depuis le début de la consultation en juillet.


- A Hearthrow, Angleterre, en 2010 - Il aura fallu huit ans de mobilisation citoyenne pour que la troisième piste d’atterrissage d’Heathrow soit finalement abandonnée. La petite communauté d’opposants au projet s’est transformée au fil des ans en une véritable coalition qui a su tenir tête à l’industrie aéronautique et au gouvernement.


 

 

SOURCE / EELV au parlement européen

Publié dans environnement

Commenter cet article