Federico Fellini : Une forte actualité, expo, DVD, livre, rétrospective

Publié le par dan29000

L’automne à Paris est fellinien avec l’exposition "Fellini, la Grande Parade", qui s’inscrit dans le cadre de l’événement "Tutto Fellini !", organisé en hommage à Federico Fellini par la Cinémathèque française, l’Institut culturel italien de Paris et le Jeu de Paume, en partenariat avec la Fnac et le comité régional du Tourisme Paris Île-de-France.


Une exposition Fellini, c’est revenir aux sources de la création fellinienne, en étudiant et en donnant à voir les processus de transformation, d’emprunt où s’entremêlent des éléments filmiques, des documents photographiques, la mise en page de l’événement dans les magazines, des images télévisuelles ou des œuvres d’artistes…
L’exposition s’affirme sur le terrain de la pluridisciplinarité dont la tentative réside dans l’élaboration d’une grille de lecture renouvelée du cinéma de Fellini.
L’événement ou le fait historique, l’Histoire ou l’anecdote, le biographique ou le fictionnel sont tour à tour les matériaux sur lesquels Fellini, à force de confrontations, de résonances ou de dialogues, construit la spécificité de sa trame narrative et l’originalité de ses environnements visuels. Rendre compte, à travers une exposition, du contexte de création qui entoure son œuvre, c’est donc tenter de mettre à jour les mécanismes de la création fellinienne.

Si de nombreuses scènes devenues mythiques se sont imposées jusqu’alors comme les incarnations parfaites de l’imagination prolifique de Fellini, il semble aujourd’hui qu’une analyse poussée du contexte de création éclairera son cinéma à l’aune d’un regard nouveau. Une telle hypothèse s’accorde aux dispositions de Fellini. Formé dans sa jeunesse à la caricature, gagnant, un temps, sa vie en tirant le portrait des soldats américains en permission, Fellini conserva sa vie durant, cette acuité du regard, capable de prélever sur la réalité plus d’un arrêt sur image.
L’exposition du Jeu de Paume lève le voile sur une partie des mécanismes de la création fellinienne en rendant compte du processus d’absorption du réel, art inégalé de Fellini.
Elle se compose essentiellement de photographies, de dessins de Fellini, d'affiches originales de films, de magazines d’époque et d’extraits de films.

PARIS/ JEU DE PAUME
Place de la concorde
75008 Paris
Mardi : 12h-21h
Mercredi au Vendredi : 12h-19h
Samedi et Dimanche : 10h-19h
Jusqu'au 17 janvier 2010

Ajoutons à cette grande exposition la sortie de deux DVD :
Chez Gaumont : la réédition du formidable : 8 1/2
Chez Carlotta : Fellini au travail, un double DVD indispensable, 7 heures  de docs rares
Une rétrospective FELLINI à la Cinémathèque jusqu'au 20 décembre
Un livre : Fellini la grande parade (catalogue de l'expo) avec 335 photos
Enfin un cycle de Rencontres à l'Institut culturel italien de Paris 


Publié dans arts

Commenter cet article

tilly 05/12/2009 09:58



Bonjour


J'ai visité l'expo et me suis particulièrement itéressée à la section sur l'influence de la bande dessinée et de la caricature dans l'oeuvre du maestro. J'ai publié deux notes :


http://tillybayardrichard.typepad.com/le_blogue_de_tilly/2009/11/fan-de-tutto-marcello-i-frederico-.html


http://www.alainzannini.com/index.php?option=com_wrapper&view=wrapper&Itemid=111



J'aurais beaucoup aimé retrouver (en fac-simile), le Rêve du 1er janvier qui représente l'opulente odalisque fantasmée à la fois par Fellini et par
Mastroianni (roman photo de Vogue 74). Je trouve étonnant que ce fantasme de Mastroianni petit garçon (la buraliste de Forisone) se retrouve beaucoup plus tard, et à plusieurs moments dans
l'oeuvre ou les projets du cinéaste.