Festival de cinéma de Douarnenez : la Caraïbe

Publié le par dan29000

festival douarnNous avions dévoré avec une grande gourmandise le Manifeste pour les “produits”
de haute nécessité que des auteurs guadeloupéens, martiniquais, guyanais et réunionnais
avaient rédigé à la suite des fameuses grèves de l’hiver 2009.
Nous aimerions que notre festival entre en résonance avec les interrogations, les interpellations, la poétique des auteurs de ce manifeste. Ce serait la meilleure façon, dans
cette Bretagne où nous vivons, de vous offrir, comme ils disent, “ce moment qui stimule,
qui aide à rêver, qui mène à méditer, qui oriente en randonnée au pays des films”.
Oui, la culture, produit de haute nécessité… à partager avec vous tous !

 

21 au 28 AOUT 2010 

 


Origines et peuplements, quelques minorités de la Caraïbe
• Les Indiens Kunas du Panama
• Les Garifunas du Guatemala
• Les Marrons du Surinam et de Guyane

 
Passages, métissages et résistances…
Les grands classiques !
• La flibustière des Antilles de Jacques Tourneur
• Queimada de Gillo Pontecorvo, avec Marlon Brando
• Soy Cuba de Mikhail Kalatazov Tout-Monde créole
• Rue Cases-Nègres d’Euzhan Palcy
• Gouverneur de la rosée de Maurice Failevic
• Ma grena et moi de Gilles Elie–dit-Cosaque l
• Le pays à l’envers de Sylvaine Dampierre l
• Nèg maron de Jean-Claude Flamant-Bargny

 
Vodou
• Divine horsemen de Maya Deren
• Les illuminations de Mme Nerval de Charles Najman l et Emmanuelle Honorin l
“Ma grena et moi” de Gilles Elie–dit-Cosaque
“Rue Cases-Nègres” d’Euzhan Palcy

 
Tout petit manifeste… pour nos Timoun*
Nous avions dévoré avec une grande gourmandise le Manifeste pour les “produits”
de haute nécessité que des auteurs guadeloupéens, martiniquais, guyanais et réunionnais
avaient rédigé à la suite des fameuses grèves de l’hiver 2009.
Nous aimerions que notre festival entre en résonance avec les interrogations, les interpellations, la poétique des auteurs de ce manifeste. Ce serait la meilleure façon, dans
cette Bretagne où nous vivons, de vous offrir, comme ils disent, “ce moment qui stimule,
qui aide à rêver, qui mène à méditer, qui oriente en randonnée au pays des films”. Oui, la culture, produit de haute nécessité… à partager avec vous tous !
(*) “Enfants” en créole
War-zu ar C’harib
Route Caraïbe
Cabotage cinématographique d’îles en îles, mais aussi sur le continent américain. Films, débats et musiques, poésie et résistances, métissages et culte vodou… Quelques escales, et juste quelques titres parmi les 60 films que nous présenterons !


Passages, métissages et résistances (suite)…
Utopie rasta, résistance, Jamaïque
• The harder they come de Perry Henzell
• The land of look behind d’Alan Greenberg
• Le premier rasta d’Hélène Lee l
Doubout !
Les luttes de 2009 en Guadeloupe et Martinique. Et maintenant… ?!
• Paroles d’intérieur d’Alain Agat et Christian Forêt l
Poussières d’empires ou les décolonisations inachevées : Haïti
Histoire(s) d’Haïti
Parcours en compagnie de deux réalisateurs haïtiens :
• Raoul Peck, L’homme sur les quais, Haïtian Corner, Moloch tropical
• Arnold Antonin l, Haïti, le chemin de la liberté, Tiga, Chronique d’une catastrophe annoncée
• L’agronome de Jonathan Demme
• Port-au-Prince ma ville de Rigoberto Lopez l
• Des hommes et des dieux d’Anne Lescot l et Laurence Magloire
• Les enfants du coup d’état de Rachèle Magloire l


Négritude et chemins de mémoire Poétique de la Caraïbe
• Aimé Césaire, un homme, une terre de Sarah Maldoror l
• Aimé Césaire un nègre fondamental de François Fèvre
• Zetwal de Gilles Elie-dit-Cosaque l


Le ciné noir de Cuba ou les racines africaines…
• De cierta manera de Sara Gomez
• La ultima cena de Tomas Gutierrez Alea
• Maluala de Sergio Giral
• Oggun de Gloria Rolando
• Now et Cerro pelado de Santiago Alvarez
• Por la primera vez d’Octavio Cortazar


Les découvertes du festival
Filmar de Genève.
• Avec Gérard Perroulaz l
Les diasporas caribéennes
Communautés antillaises de France, migrants haïtiens, porto-ricains…
• L'avenir est ailleurs de Michel Reinette l
• Jambé d'lo de Fabienne Kanor
• Haïti de Tahani Rached
“The land of look behind” d’Alan Greenberg
“Le pays à l’envers” de Sylvaine Dampierre

Musiques et trajectoires identitaires
Nuit Zik Karaïb
• Rockers de Ted Balafoukos
• No place like home de Perry Henzell
• Gwoka de Caroline Bourgine l
• Pan in “A” minor de Daniel Verba et Jean-Jacques Mréjen


Grand Concert de clôture le samedi 28août
Avec le blues haïtien de Carlton Rara, le son cubain de Cadencia Perfecta, le calypso et les steel-drums de Macadam Pan Groove, et des surprises reggae !


Expositions
• Lambeaux du plasticien Gilles Elie-Dit-Cosaque l
• Denise Colomb aux Antilles, de la légende à la réalité 1948-1958
• Haïti de Chantal Régnault l
• Santiman Karayib de Daniel Goudruffe l
• Exposition de Molas des Indiens Kunas de Panama et des San Blas.
Journée littérature Le jeudi 26 août En présence de Gary Victor, auteur haïtien,
et de Gerty Dambury, auteur guadeloupéenne, et la maison d’édition Vents d’ailleurs.
➜ Sur inscription au 02 98 92 09 21 fdz@wanadoo.fr


Et nos débats et rencontres quotidiens, pour le plaisir de la palabre !
Avec la complicité de nos invités et partenaires
• Gens de la Caraïbe • Collectif 2004 images

• Enrique Colina • Catherine Ruelle, RFI
• Hector Poullet • Malik Duranty
• Laennec Hurbon • Olivier Cuisset
• Alexandre Héraud, France-Culture • Muestra itinerante de cine del Caribe...
“Pan man” de Barthélémy Fougéa - © Boréales productions
“Une voix sur le Maroni” d’Hélène Lee

Nos coups de coeur !
Sélection, tous genres confondus, de films produits ou réalisés en Bretagne dans l’année, le Grand Cru Bretagne 2010 sera le reflet d’une grande diversité. Ces films seront accompagnés de leurs auteurs.
Escale à l’île de Sein
• Avec La mer et les jours de Raymond Vogel (1958), proposé par la Cinémathèque de Bretagne
• et L’île à ma dérive, de Jeanne Labrune (1979), proposé par l’INA Atlantique
Le rendez-vous des bretonnants…Séance spéciale en langue bretonne
(version bretonne non sous-titrée), pour découvrir et échanger sur les nouvelles créations de l’année. Le festival sera aussi le lieu d’accueil de tournage d’une équipe de jeunes bretonnants. Leur défi : la réalisation d’un court-métrage de fiction en langue bretonne pendant la durée du festival. Et, comme chaque année, le festival accueillera des réunions professionnelles en lien avec Films en Bretagne, la Filièreaudiovisuelle en langue bretonne, Cinéphare…Fest-noz Le samedi 21 août
Le Festival International du film insulaire de Groix fête ses 10 ans du 17 au 22 août 2010.
Bon anniversaire ! www.filminsulaire.com
“La mer et les jours” de Raymond Vogel Ken Tuch’ Dreistdibab Breizh
Grand cru Bretagne 2010 Le festival, lieu d’échange privilégié
entre le public et les professionnels, autour de la production audiovisuelle en Bretagne.

Quelques titres, en avant-première
• Rangoon de John Boorman, avec Patricia Arquette et Aung Ko l
• Les Karens, un génocide à huis clos d’Alexandre Dereims
• Des amis bien placés de Lindsey Merisson l, sur les médiums nats
• Stories from Myanmar, 5 films courts du Yangon Film School (ateliers initiés par Lindsey Merisson) : portraits attachants et regards sur la société birmane d’aujourd’hui.
Débats les mardi 24 et mercredi 25, Avec des réfugiés birmans et les témoignages
de Aung Ko, acteur de Rangoon, Lindsey Merrison, Info Birmanie, Jane Birkin…
Un hommage sincère à Aung San Suu Kyi :
« Libérez-nous de la peur. Ce n’est pas le pouvoir qui corrompt mais la peur. La peur de perdre le pouvoircorrompt ceux qui le détiennent, et de la même manière, la peur du fléau que représente un pouvoir corrompu corrompt ceux qui sont sujets à ce pouvoir.»
“Des amis bien placés” de Lindsey Merisson
Prenestr digor war Birmania Fenêtre sur la Birmanie
La Birmanie ? Une junte militaire qui tente de se donner une apparence démocratique en collaborant avec de nombreuses multinationales, pour de sulfureuses raisons. Un pays qui compte plus de cent trente minorités ethniques : chin, kachin, karen, karenni, mon et shan, dont certaines sont en guerre civile depuis 1948, refusant la birmanisation forcée.
Un pays de violence, où l’espoir est tenace.

“Les Karens, un génocide à huis clos” d’Alexandre Dereims
• Le temps de la kermesse est terminé de Frédéric Chignac l, poussières d’empire en Afrique
• La mort d’un peuple de Frédéric Tonolli l, ou l’épopée des Tchouktches
• Retour en terre mapuche de Stéphane Goxe l, au Chili
• Une si jeune paix de Jacques Charby
• The red chapel de Mads Brügger
• Un programme inédit de Bolivie présenté par Claude Le Gouil
Et encore les Rroms en Europe et des nouvelles du Caucase…
De grands films pour les Timoun!
• La Flibustière des Antilles de Jacques Tourneur
• Viva Cuba de Juan Carlos Cremata
• Rue Cases-Nègres de Euzhan Palcy
• Lucumi de Tony Gatlif et Pan man de Barthélémy Fougéa
• Timoun Siléma : films courts de toute la Caraïbe : Jamaïque, Guadeloupe, Colombie, Cuba, Curaçao…
• Les trois brigands de Ayo Freitag, le conte de Tomi Ungerer e brezhoneg !
Le Timoun Festival Du lundi 23 au vendredi 27
• Ateliers découverte percussions, culture créole, botanique, vodou.
• Spectacle de contes tout public et familial avec Praline Gay-Para
Programme détaillé et tarifs fin Juin sur www.festival-douarnenez.com
“La mort d’un peuple” de Frédéric Tonolli
“Viva Cuba” de Juan Carlos Cremata Ar meuriad vras La Grande Tribu
Quelques titres pour vous mettre l’eau à la bouche, et des engagements plein la tête !
Evit ar vugale Jeune public
À l’abordage de la Caraïbe !
Une invitation au voyage pas comme les autres : Cuba, les champs de canne à sucre de la Martinique, l’île de la Tortue, le tout au son du steel drum et des tambours !
Les jeudi 26, vendredi 27 et samedi 28août
Parmi nos initiatives :
• un débat signé LSF : deux langues nées de la résistance, le créole et la langue des signes le jeudi 26
• un café-signes suivi d’un repas, le samedi 28
• des ateliers d’initiation à la LSF Ar re Vouzar / Le monde des Sourds
Cette démarche initiée en 2009, permet au monde des sourds de partager avec nous le Tout-Monde !
• un atelier enfants sourds et entendants
• une signalétique sourds, un accueil spécifique sourds, un lexique inventif !
• des associations présentes avec des stands, une librairie spécialisée.
Tout le programme en vidéo LSF mi-juin, sur le site www.festival-douarnenez.com
Titouroù / Contacts Gouel ar filmoù / Festival de cinéma de Douarnenez
BP 206 – 13 rue Michel Le Nobletz • 29172 Douarnenez Cedex
Tél. 02 98 92 09 21 – 06 83 68 30 69 • fdz@wanadoo.fr
Kazetennerien / Presse : presse@festival-douarnenez.com
Pensez à réserver assez tôt un hébergement : Office de tourisme : 02 98 92 13 35
info@douarnenez-tourisme.com • www.douarnenez-tourisme.com
Programme au 15mai 2010 sous réserve de modifications.
15 Réalisation: www.Affiche : Gilles Elie-Dit-Cosaque la-manivelle.com
An droiad / La Tournée
Un avant-goût du festival, des films bretons et caribéens qui nomadisent !
Détails sur le site au cours de l’été : www.festival-douarnenez.com
• Mardi 8 juin : Cabaret Vauban Brest, 20h30
• Dimanche 27 juin : Run Ar Puñs Châteaulin, 20h30
• Samedi 3 juillet : Au Petit Seize Saint-Rivoal, 21h
• Jeudi 29 juillet : Château de Kerjean Saint-Vougay, en soirée
• Jeudi 5 août : Café Théodore Tredrez-Locquémeau, 21h
• Vendredi 6 août : Musée du Cidre Argol, en soirée
• Mercredi 11 août : Café de la plage Ile-Tudy, 21h
Inauguration du Festival le vendredi 20 à 18h
Avec le groupe cubain Aldo del Rio, en partenariat avec la CCAS.

 

 

Source : Festival de cinéma Douarnenez 

Publié dans écrans

Commenter cet article