Feyzin : première action de fauchage d'OGM mutagéniques

Publié le par dan29000

 

A Feyzin, première action de fauchage d’OGM mutagéniques


Compte rendu en photo de la première action de fauchage symbolique d’OGM issues de mutagénèse dirigée. Cette action a rassemblé plus de 200 personnes ce samedi 30-07-2011. Voir l’appel la mobilisation ici.

 


C’est dans la com­mune de St Georges d’Espéranche que se sont ras­sem­blés plus de 200 per­son­nes dès 10h du matin. C’est dans ce vil­lage qu’en 1997 le pre­mier fau­chage d’OGM en Europe a eu lieu [1]. Deux par­cel­les de maïs trans­gé­ni­que pro­ve­nant de Monsanto et Rhône-Poulenc avaient alors été détrui­tes.

Après envi­ron 1 heure de prise de parole sur la place cen­trale du vil­lage et la signa­ture de la charte et de la liste avec les noms des fau­cheurs volon­tai­res (donnée aux gen­dar­mes), tout le monde est parti du vil­lage pour se rendre à la par­celle où se trouve la culture de tour­ne­sols OGM muta­gé­ni­que.

JPEG - 320 ko
JPEG - 527.8 ko

Arrivée à 13h sur la par­celle située dans la com­mune de Feyzin, à quel­ques kilo­mè­tres des Minguettes, c’est dans une grande cor­dia­lité avec la gen­dar­me­rie que le fau­chage sym­bo­li­que d’une cen­taine de plants de tour­ne­sol OGM, pro­ve­nant de la mul­ti­na­tio­nale Pioneer, a été réa­lisé après que les ins­truc­tions des orga­ni­sa­teurs aient été don­nées (sono ...).

Les Faucheurs volon­tai­res sont ensuite allés appor­ter les plans de tour­ne­sol que chacun avait arra­ché au siège de Pioneer.

JPEG - 420.9 ko
JPEG - 597.2 ko
JPEG - 455.4 ko
JPEG - 514.3 ko

A propos des OGM issue de la mutagenèse :

- Flou juri­di­que  : ne tombe pas dans le champs d’appli­ca­tion des OGM « clas­si­que » le plus sou­vent issu de trans­ge­nè­ses. On parle d’OGM caché puis­que n’étant pas admi­nis­tra­ti­ve­ment des OGM.
- Danger sani­taire : Le génome de la plante est vrai­sem­bla­ble­ment encore plus déstruc­turé que par la méthode de trans­ge­nèse.
- Difficile à repé­rer : La muta­tion natu­relle peut donner le même résul­tat et très sou­vent les agri­culteurs ne sont pas au cou­rant de la nature muta­gé­ni­que de leurs semen­ces puisqu’elles pro­vien­draient d’une « Sélection Classique » (ins­crit sur les sacs de grai­nes) selon Pioneer.
- Proposition de loi « d’inter­dire la pré­sence d’ambroi­sie » et donc favo­ri­ser les semen­ces résis­tan­tes à l’her­bi­cide agis­sant entre autres sur l’ambroi­sie ; le tour­ne­sol muta­gè­ni­que Pioneer fait partie de ces semen­ces.

 

 

Source : Rebellyon.info

Publié dans environnement

Commenter cet article