Pont de Buis (29) : Deux actions réussies des Comités de soutien contre l'aéroport NDDL, et mauvaise soirée pour la ministre Lebranchu

Publié le par dan29000

Pour ce week-end d'actions contre VINCI, la coordination du Finistère des Comités de soutien  contre l'aéroport de NDDL appelait à une double action. D'abord une manifestation vendredi à 16 h30, dans les rues de PONT DE BUIS, qui permit à  environ 200 personnes de défiler joyeusement jusqu'à l'ancienne entrée de l'entreprise NOBELSPORT, entreprise désormais célèbre pour ses engins de répression (flash-balls et grenades assourdissantes) qui firent de nombreux dégats sur la ZAD il y a quelques semaines... Un tract fut distribué,puis le cortège remonta jusqu'à la nouvelle entrée, face au poste de gardiennage.

Un premier succès, malgré l'heure pas évidente pour les salariés, et malgré une température assez hivernale...

 

La seconde action de la journée était prévue à partir de 19 h, un rassemblement pacifique devant l'espace F. Mitterrand, en centre ville de Pont de Buis où devait se tenir une assemblée générale des élus socialistes du Finistère. Quelques nouvelles têtes rejoignèrent le premier cortège et la porte de la salle prévue étant ouverte, une grande partie des manifestants s'installa au premier étage, en effectuant une agréable re-décoration de la salle (voir photos) à base de divers produits NOBELSPORT ramassés sur la ZAD, afin que les élus puissent admirer la dangerosité de ces engins...

 

A 20 heures, alors que certains manifestants distribuaient des bols de soupe chaude, le sénateur François Marc eut la mauvaise idée de demander l'évacuation de la salle, ce qui bien entendu, n''était pas raisonnable vu la température extérieure... Quelques manifestants prirent le micro pour demander le dialogue à l'ensemble des élus présents dans la salle, mais en vain. Juste une délégation pourrait être reçue (10 personnes !) pour dialoguer avec la ministre présente. La notion assez vaine de délégation ne fit pas l'unanimité, l'assemblée proposant une discussion entre la salle et les élus. Ce qui ne sembla pas du  goût des élus. Sans doute n'étaient-ils pas mandatés pour discuter de l'aéroport. Après quelques échanges un peu vifs, leurs chefs  décidèrent de se replier en bonne ordre vers la sortie, sans que personne ne soit à "deux doigts" ni à "trois doigts", de les séquestrer, comme l'écrivait vendredi soir le journaliste du Télégramme. Le mouvement est demeuré bon enfant, même si certains étaient un peu énervés d'entendre un sénateur socialiste parler de démocratie...

 

L'assemblée générale des élus socialistes et républicains (UESR 29) étant annulée, de chaleureuses discussions se poursuivirent une partie de la soirée permettant aux membres des Comités présents d'échanger sur les futures actions à entreprendre.


Un bon moment de convivialité et de politique...Une partie des manifestants aidèrent même les élus à ranger les chaises... La commission du dialogue travaille toujours à Nantes, mais à Pont de Buis, le dialogue avec les élus socialistes, c'était pas maintenant...


 

L'aéroport c'est non, on lâche rien, la ZAD est partout dans le Finistère, comme ailleurs...


 

Dan29000

 

===========================

LES PHOTOS SONT LIBRES DE DROIT, merci de les faire circuler en citant la source par un lien vers notre site...

 

photos-26-6448.JPG

 

photos-26-6443.JPG

 

photos-26-6453.JPG

 

photos-26-6457.JPG

 

photos-26-6460.JPG

 

photos-26-6463.JPG

 

photos-26-6470.JPG

 

photos-26-6473.JPG

 

photos-26-6474.JPG

 

photos-26-6476.JPG

 

photos-26-6480.JPG

 

photos-26-6482.JPG

 

photos-26-6483.JPG

 

photos-26-6495.JPG

 

photos-26-6491.JPG

Publié dans environnement

Commenter cet article

lucas 07/09/2013 00:35

Faudrait d'abord savoir taper au bon endroit.
Les Flash Ball sont produits par Verney Caron, Nobel Sécurité (SNPE) ne produit que les cartouches.
Par contre il est vrai que les lacrymogènes sont redoutables, contre des grenades MP7 Commando on ne peut pas faire grand chose.
Ces projectiles ont été mis au point à la fin des années 90 et font partie d'un programme d'armes "non-léthales" (lethal weapon) dont les compagnies de gendarmes mobiles devaient disposer pour éviter de balancer des grenades qui puissent blesser les manifestants.

Après ça ne m'étonne pas que les élus du coin n'aient reçu personne car Pont de Buis a longtemps vécu grâce à la poudrerie.

Vous n'avez pas tapez au bon endroit cette fois...vraiment pas.

A votre place je serais allé les voir pour parler du devenir de l'aéroport de Guipavas qui va sans doute être condamné par le nouvel aéroport alors que le Finistère (CG et CCI de Brest) a énormément investi là-dedans.

Christian Velly 20/01/2013 13:58


Petit rappel, lors de son discours à l'ouverture de la conférence sur l'environnement Monsieur François Hollande, Président de la République, a pris l'engagement de la participation de tous les
acteurs pour porter le changement durable; il a engagé une mobilisation citoyenne et a déclaré ne pas craindre la transparence. Les citoyens devaient garder le dernier mot. 


Est-ce qu'une déclaration officielle du Président de la République lors d'un discours vaut une promesse de campagne électorale c'est-à-dire rien?


Nos élus du parti socialiste font-ils parti d'une meute de loups soumis à leur chef? Sont-ils incapables de réfléchir par eux-mêmes et d'agir en leur âme et conscience?


Gauche majoritaire au sénat, assemblée nationale, régions, cantons, grandes villes et avec le pouvoir suprême est incapable d'effectuer le changement de politique tant promis mieux ils font pire
et en plus ils se permettent de prendre les citoyens pour des imbéciles. C'est ce qu'ils ont fait à Pont de buis comme à beaucoup d'autres occasions.



dan29000 20/01/2013 15:10



Vous avez tout à fait raison, il était intéressant vendredi soir à Pont de Buis, de voir cette belle brochette d'élus du Finistère refusant le dialogue avec l'assemblée de citoyens pourtant venue
pour cela. Et une pauvre ministre restant planquée dans sa voiture...Un mélange édifiant d'arrogance et de mépris de classe, signes d'une petite élite social-libérale coupée des réalités du
peuple, que cela soit à l'Elysée ou dans notre département...Assez  consternant mais révélateur de l'état de leur démocratie...



lucille 19/01/2013 07:48


Présente sur les lieux, je déplore que ces élus aient refusé le dialogue avec ces manifestants pacifiques qui voulaient parler de cet aéroport inutile, pas une belle image de la démocratie dont
ils parlent si souvent...

dan29000 19/01/2013 07:52



Vous avez tout à fait raison, le sénateur présent avait bien ce mot à la bouche pour demander aux manifestants de sortir, mais pas pour discuter de ce projet d'aéroport si contesté depuis si
longtemps. Mauvais signe surtout quand une ministre n'ose pas sortir de sa voiture pour venir débattre...