Fonction publique : l'Etat grand créateur de précarité et de pauvreté

Publié le par dan29000

 

 

L'Etat, ce grand créateur de pauvres

(communiqué de la CNT de l'Humanité)

 

 


Le Ministre du Budget présente ce 7 mars ses conclusions dans le cadre de la résorption de la précarité dans la fonction publique. L'occasion de mettre en lumière l'abus de contrats précaires par les services de l'Etat.

Les statistiques sont honteuses. En 2009, plus de 1,1 millions de personnes, étaient employées par les différentes fonctions publiques sous des contrats précaires. EVS / AVS ou profs contractuels dans l'Education Nationale, agents de services ou personnels techniques dans les hôpitaux, on les retrouve à tous les postes dans la fonction publique territoriale.

Outre la précarité leur point commun est qu'ils occupent généralement des postes représentant un besoin des institutions. Alors qu'un contrat à durée déterminée doit dans le privé correspondre à un besoin temporaire, l'administration se complait à maintenir en contrats précaires des emplois correspondant à des postes de titulaires.

Face à cette situation le gouvernement avait promis de mettre en place des dispositifs de « résorption de l'emploi précaire ». Pourtant, alors que 23% des postes de la fonction publique sont occupés par des précaires et qu'une bonne partie d'entre eux reçoit un salaire inférieur au seuil de pauvreté, le gouvernement ne propose aucune avancée concrète. Au contraire il prévoit de mettre en place un véritable parcours du combattant avec à l'issue de nombreuses années de CDD, un passage par 6 années de CDI avant une possible titularisation suite à des concours généralement déconnectés de la réalité des emplois occupés.

Encore pire, alors que ces contrats continuent à paupériser des pans entiers de la population, le gouvernement teste le Contrat d'Activité (CDA). Ce nouveaux contrat est limité dans le temps à la réalisation de la mission confiée au salarié sans aucune possibilité de déboucher sur une titularisation. C'est une véritable mise en place d'une précarité à vie.

La CNT condamne cette précarisation des travailleurs et réclame :
-l'arrêt du Contrat d'Activité
-la création de nouveaux corps pour les emplois correspondant à des besoins (AVS / EVS dans l'Education Nationale...)
-la titularisation des CDI de la fonction publique
-la titularisation sans condition de tous les contrats précaires de la fonction publique

Communiqué de la CNT 

le 6 mars 2011

 

Source : L'humanité

 

 

Publié dans actualités

Commenter cet article

Mitsuko 11/03/2011 07:17



Bonjour Dan,


L'Etat a tellement paupérisé depuis quelques années, l'Education Nationale qu'il va être difficile de remédier à tout ce qu'il faudrait faire pour que notre Education Nationale vive un
renouveau qui permettrait aux étudiants et aux professeurs de redevenir compétitifs ou  du moins dignes et fièrs d'un métier qu'ils ont choisi mais qui obligent ils excècrent ...


Quel dommage et quelles souffrances pour les jeunes et les professeurs ...


Bon vendredi à toi. A bientôt. Bises.


Mitsuko



dan29000 11/03/2011 08:51



tu as raison, ceci dit il n'y a jamais rien d'irréversible, si un jour, improbable hélas, nous avions une gauche de gauche, le processus d'inversion serait possible, avec un peu de
temps...D'autres choix politiques sont toujours possibles, sur l'éduc, comme sur d'autres plans d'ailleurs...Sauf sur le climat où on peut un jour pas si lointain arriver à unpoint de non-retour
définitif