France 3 : Mauvaises ondes, un documentaire de Sophie Le Gall

Publié le par dan29000

 

 

 

FRANCE 3 /mercredi 18 mai à 20 h 35

 

LES MAUVAISES ONDES

 

Les mauvaise ondes
Mercredi 18 mai à 20.35

Inodores et invisibles, les ondes électromagnétiques sont pourtant partout. Mais sont-elles dangereuses ?...


Réalisé par Sophie Le Gall
Une production : Ligne de Mire Production, avec la participation de France Télévisions


Inodores et invisibles, sont-elles dangereuses ?
Elles sont inodores et invisibles, pourtant les ondes électromagnétiques sont partout. Micro-ondes, wifi, téléphones mobiles... Les technologies sans fil ont envahi notre quotidien. Jamais dans l’histoire de l’humanité, une industrie ne s’était déployée aussi vite. En France, 64 millions de téléphones portables sont en activité, utilisés par des adultes, mais aussi des adolescents ou même des enfants. Cette nouvelle mobilité, malgré ses aspects pratiques, s’appuie sur une technologie, les micro-ondes que de plus en plus de chercheurs estiment nocives. L’Etat, devant l’inquiétude grandissante des citoyens, édicte des normes. Mais protègent-elles réellement notre santé ? Les scientifiques s’affrontent à coup d’études contradictoires. Mais lorsque les résultats auxquels ils parviennent sont inquiétants, il semblerait que les chercheurs soient discrédités et que le financement de leur recherche soit plus difficile à obtenir.
Reste une question cruciale : les ondes sont-elles dangereuses pour la santé ?
     
DEBAT EN DIRECT

Présenté par Samuel Etienne

Débat avec des auteurs, réalisateurs, témoins ou experts.

 

 
 
 
     
             
 
             
 


 


Publié dans écrans

Commenter cet article

Collectif Charmilles-Marchinchère 18/05/2011 14:52



 


Application du principe de précaution :

Il a fallu 21 mois de lutte et de détermination pour qu'un collectif de riverains, avec le soutien des autorités locales, réussisse à faire appliquer le principe de précaution.
L'opérateur Orange renonce finalement à son d'installattion d'antennes relais à 25 mètres des premières maisons.
Le mât de 25 mètres de haut, équipé de ses antennes, sera érigé sur un site alternatif, à 250 mètres des habitations les plus proches.
La couverture téléphonique sera tout aussi bonne voire meilleure.

L'histoire de ce long combat éprouvant :
http://collectif-charmilles-marchinchere.over-blog.fr/
Le collectif Charmilles-Marchinchère
Sainte-Luce-sur-Loire
collectif.charmilles@gmail.com



dan29000 18/05/2011 15:04



 


merici pour ces précisions utiles