France : appel unitaire pour la journée du 15 octobre

Publié le par dan29000

313080 268376586518988 267662826590364 898025 2014496431 nLe 15 octobre indigné-es et rassemblé-es (appel unitaire)

  

Nous, organisations françaises, avons décidé de nous saisir de l'appel international des indignés à une journée de mobilisation le 15 octobre, pour que l'indignation s'exprime ici aussi de la façon la plus unie et la plus massive comme ce sera le cas en Espagne, en Italie, en Grèce, en Grande-Bretagne, en Slovénie, en Islande et aussi en Tunisie, aux États Unis...

Face à la crise du système financier et des banques, les gouvernements, l'Union européenne, les institutions internationales ont décidé de faire payer les populations. Ils mettent en œuvre des politiques d'austérité qui ont des conséquences dramatiques, ils organisent la paupérisation de couches de plus en plus larges de la population et mettent en cause la possibilité d'un avenir commun sur la planète.

Les indigné-es du monde entier continuent à montrer leur détermination à défendre leurs droits face à la finance. Ils exigent une démocratie réelle face aux politiques qui leur sont imposées sans tenir compte de leurs choix et de leur vie. Nous serons à leurs côtés.

 


AC, Aitec-Ipam, Attac France, Les Amis de la Terre, DAL, Fondation Copernic, France Amérique Latine, Marche mondiale des femmes, Marches européennes, Mémoire des luttes, Réseau d'éducation populaire, Réseau féministe Ruptures, SUD ptt, Transform, Union Syndicale Solidaires,

soutenu par : FASE, Les Alternatifs, NPA, PCF, PG, Parti de la Gauche Européenne

-------------------------------------------------

Appel international du 15 octobre

Le 15 octobre - Tous ensemble pour un changement mondial


Le 15 octobre des gens du monde entier descendront dans les rues et sur les places. De l'Amérique à l'Asie, de l'Afrique à l'Europe, ces personnes se mobilisent pour réclamer leurs droits et exiger une vraie démocratie. Maintenant il est temps de nous réunir dans une protestation mondiale non-violente.

Le pouvoir en place travaille au profit de quelques-uns en ignorant aussi bien la volonté de la majorité que le prix humain et environnemental que nous payons. Cette situation intolérable doit cesser.

Unis d’une seule voix, nous allons faire savoir aux politiciens, et aux élites financières qu'ils  servent, que c'est à nous, le peuple, de décider de notre avenir. Nous ne sommes pas des marchandises entre leurs mains, ni entre celles des banquiers, qui ne nous représentent pas.

Le 15 octobre nous nous rencontrerons dans les rues afin d'initier le changement mondial que nous voulons. Nous allons manifester pacifiquement, débattre et nous organiser jusqu'à l'obtenir.

Il est temps de nous unir. Il est temps pour eux de nous écouter.

Peuples du monde, mobilisez-vous le 15 Octobre !

==========================================

Indignés de tout pays, unissez-vous !

indignés1.jpg

Ces dernières semaines, les Indignés donnent de la voix, que ce soit à New York avec le mouvement « Occupy Wall Street » ou dans les autres capitales européennes, les initiatives se multiplient. L’indignation semble se répandre comme une traînée de poudre à travers bon nombre de pays pour dénoncer l’oligarchie et les inégalités sociales.

Samedi 8 octobre à Bruxelles, plusieurs centaines de personnes ont rejoint les quelque 150 marcheurs indignés arrivés d’Espagne et de France. Chaque jour, des assemblées populaires et des ateliers de réflexion sont organisés dans la capitale belge et ce jusqu’au samedi 15 octobre, date prévue pour la « Global Revolution », journée internationale des Indignés.

En écho à cet appel, une grande marche y est organisée. Elle arpentera les rues bruxelloises pour 10 km de revendications. De plus en plus inquiets du contexte politique, économique et social et chaque jour plus indignés par la corruption des politiques, des chefs d’entreprise et des banquiers, ces hommes et ces femmes appellent à s’unir. Indignés face à des crises qui se succèdent sans que les gouvernements ne cherchent de réelles solutions pour les peuples qui y sont confrontés, ils dénoncent une démocratie de façade et pointent du doigt des structures trop hiérarchisées. Le mouvement n’est pas seulement anticrise ou anticapitaliste, c’est un mouvement plus large qui entend redonner le pouvoir de parole et d’action au peuple via une vraie démocratie participative. Et tous les marcheurs venant d’Europe, de Russie, de Cuba, du Chili, de Colombie, du Mexique, du Vénézuela et de Tunisie convergeront vers Bruxelles pour organiser ces Assemblées participatives et ainsi coordonner le mouvement au niveau international. Le « 15O » appelle à une véritable insurrection des consciences et des peuples .

Ce mouvement qui ricoche aux quatre coins du monde n’a pourtant qu’un très faible écho médiatique et lorsqu’il existe, ce n’est que pour souligner le nombre d’arrestations et rarement pour donner une visibilité aux actions menées. Au contraire, les Indignés subissent de plus en plus fréquemment une répression policière qui témoigne explicitement d’une crainte des gouvernements de voir le mouvement prendre de l’ampleur. Et pour cause, ces derniers dénoncent directement les politiciens et les élites financières, de quoi agacer un certain nombre de nos dirigeants. Alors les Indignés seraient-ils capables de faire vaciller notre système en remettant en cause ses fondements ? Évidemment, l’exercice est difficile car le mouvement, profondément horizontal et autogéré, se trouve souvent immobilisé par sa propre démocratie et le règne du consensus. La diversité des horizons politiques participe parfois aussi à la création de blocages qui, s’ils ne sont pas insurmontables, paralysent un certain nombre d’initiatives. Mais n’est-ce pas là le prix à payer pour installer une réelle démocratie ? De toute évidence, tout est encore à construire. Le rendez-vous est fixé le 15 octobre, sur toutes les places. Les Parisiens sont invités à converger à partir de 14 heures depuis les gares parisiennes pour ensuite rejoindre, unis, l’Hôtel de Ville.

Coralie Wawrzyniak

Source : NPA

 

Publié dans actualités

Commenter cet article