France télévisions condamnée pour provocation à la haine raciale envers les Rroms

Publié le par dan29000

Le 11 février 2005 l’émission « C dans l’air », animée par Yves Calvi,
avait pour titre « Délinquance : la route des Roms ». La « discussion »
n’a été qu’une suite ininterrompue d’amalgames divers et variés d’où il
ressortait que les « voleurs de poules » (dixit Yves Calvi) pratiquaient
une délinquance « organisée sur une base ethnique » (Xavier Raufer).

Au moment où le génocide des Tziganes par les nazis est enfin reconnu à
l’échelle internationale et où la France commence enfin à appréhender la
question de l’internement des « nomades » pendant la deuxième guerre
mondiale, ces propos sont particulièrement intolérables.

Effarées par le racisme d’un autre âge propagé par cette émission et au vu
de la manière même dont elle avait été conçue, les associations « La voix
des Rroms », « Rromani Baxt », « Centre de recherche et d’action sur
toutes les formes de racisme », « Ternikano Berno », « Femmes rroms, sinté
et kalé », ainsi que l’Union rromani internationale, ont tiré la sonnette
d’alarme.

Saisi par ces associations, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a mis en
garde la chaîne le 11 juillet 2005. Le Conseil de l’Europe a fortement
condamné l’émission dans une lettre adressée au président de France
Télévisions.

A la suite d’une plainte émanant de ces associations rroms, le ministère
public a engagé des poursuites pénales à l’encontre entre autres de Marc
Tessier, ancien PDG de France Télévisions, Yves Calvi, animateur, ainsi
que Xavier Raufer et Yves-Marie Laulan, invités dans cette émission. Le
jugement du 7 mai 2009 a condamné France Télévisions et Yves-Marie Laulan
pour provocation à la haine raciale envers les Rroms.

L’audience d’appel se tiendra les 14 et 15 avril à 13h30 devant le pôle 2
chambre 7 de la Cour d’appel de Paris (ancienne 11ème chambre, à côté de
la Cour d’assises).

Les associations rroms et tous ceux qui les soutiennent attendent la
confirmation de la condamnation et espèrent que les médias vont enfin
ouvrir les yeux sur la réalité des Rroms, toute la réalité des Rroms, et
privilégier une information intégrée et neutre au sensationnalisme. Si les
médias apprennent ainsi à respecter leur propre dignité et celle des
autres, on peut espérer ne plus avoir dans l’avenir à engager des
poursuites.

Contacts :

Me Henri Braun (avocat des associations rroms) – 06.63.71.38.10

M. Saimir Mile (président de « La voix des Rroms ») – 06.68.10.72.27


Source : La voix des Rroms 

Publié dans actualités

Commenter cet article