G20 à Cannes : appel à la mobilisation, les peuples d'abord, pas la finance

Publié le par dan29000

 

Les 3 et 4 novembre 2011, le G20 se réunira à Cannes à l’invitation de la France.

 

 

 

Le G20 est constitué des pays parmi les plus riches au mépris de tous les autres. Il s’est autoproclamé garant de la stabilité économique et financière mondiale au lendemain de la tempête financière de 2008, mais n’a en rien protégé les peuples de cette grande crise. Au contraire, il a permis le maintien de la dictature de la finance qui déploie son emprise sur tous les aspects de notre existence : logement, travail, éducation, agriculture, climat, retraites, connaissance, biodiversité...

Après le G8 de Deauville où les dirigeants des plus grandes puissances de la planète ont failli à proposer des mesures efficaces contre la crise et ses conséquences, tout montre que les dirigeants du G20, pour « regagner la confiance des marchés », n’apporteront pas les réponses pour contrer les acteurs et les mécanismes à l’origine de la crise et vont faire payer la note aux citoyens. La dette publique est instrumentalisée pour imposer la destruction des services publics et détourner la richesse vers les rentiers. Il ne s’agit pas de sortir de la crise, mais de porter des attaques contre les conquêtes sociales en imposant des plans d’austérité draconiens.

Face à la crise mondiale, à ses effets dévastateurs et à l’incurie des propositions issues jusqu’ici du G8 et du G20, nous refusons de laisser aux puissants le droit d’imposer leurs solutions à des crises qu’ils ont engendrées.

Nous savons que des réponses solidaires et démocratiques à la crise mondiale ne viendront pas des dirigeants des pays les plus riches, mais des peuples eux-mêmes.

Nos mouvements font la démonstration par leurs pratiques et leurs propositions que des voies alternatives existent. L’accès de tous aux droits humains fondamentaux et la protection de notre planète passent par un juste partage des richesses, d’autres modes de développement et une gestion démocratique des biens communs.

Après les manifestations du Havre face au G8 en mai 2011, avant les conférences de Durban sur le changement climatique et de Rio sur développement durable, en lien avec les mouvements de démocratisation et de solidarité, de résistance à l’austérité, de conquête des droits partout dans le monde, nous recherchons la convergence et la continuité des mobilisations citoyennes.

C’est pourquoi, à l’occasion de la tenue du sommet du G20 à Cannes, nous appelons au rassemblement des mouvements, réseaux et organisations pour la convergence des résistances : luttes contre l’opacité et la dérégulation de la finance et pour la transparence, contre les dettes illégitimes au Nord comme au Sud et pour leur audit et annulation, contre les politiques d’austérité et pour les services publics, contre les fausses solutions au changement climatique et pour des modes de production et de consommation qui préservent la planète, contre la précarité et pour un travail décent, contre la spéculation sur les matières premières et pour la souveraineté alimentaire, contre les dictatures, la militarisation et le colonialisme et pour les droits démocratiques des peuples...


A partir du 1er novembre, nous serons à Nice pour débattre des alternatives et afficher nos propositions solidaires et démocratiques face au G20.

 


Les peuples d’abord, pas la finance !


Informations et contacts :


contact@mobilisationsg8g20.org
www.mobilisationsg8g20.org

Publié dans actualités

Commenter cet article