Grèce : la vidéo qui circule dans le pays pour mieux comprendre le pillage du FMI

Publié le par dan29000

Cette petite vidéo circule en Grèce et explique en quelques mots une partie de l'escroquerie actuelle ! L'endettement est créé par les banques avec la complicité de gouvernants pourris ; la population doit alors payer pour rembourser la dette qui retourne dans la poche des banques, et au final, les pays devraient passer sous la tutelle européenne, donc finissons donc par des banquiers toujours plus riches, des pays toujours plus endettés, des populations encore plus pauvres qui continuent de payer, et au final, des dirigeants pourris ne serviront même plus à quelque chose au niveau budget puisque tout sera centralisé : la gestion du budget des pays, les décisions économiques............Durée  :  11 '29

 

 


 

 

 

 


Publié dans actualités

Commenter cet article

Cristolians 23/10/2011 19:45



C'est tellement ressemblant a la mécanique mise en place en France que je crois effectivement qu'il se produira la même chose d'ici peu.



dan29000 23/10/2011 19:57



c possible, vous avez raison...



Mitsuko 23/10/2011 17:28



J'avoue que j'y pense depuis un bon moment mais je n'osais pas en parler ...


Mais pour moi, l'endettement a été créé de toutes pièces par les banques avec la complicité des dirigeants des différents pays, dont la France, bien sûr
...


Comme ça les pauvres deviendront plus pauvres et les dirigeants vont s'enrichir encore plus et je ne parle même pas des plus riches ...


C'est lamentable et écoeurant ... Je ne comprends pas leur but ...



dan29000 23/10/2011 17:35



Leur but, c simple, tu viens de l'écrire....Devenir toujours et  toujours plus riches, légalement ou illégalement entre un gros capitaliste légal ou un Madoff, peut de différence en réalité,
sauf que le second franchit la ligne blanche...



Patissia 23/10/2011 11:23



Sans doute décisif,  un écart avec "l'affrontement à l'état" comme seule dimension de l'existence politique d'une importante partie
desmanifestants grecs :


 


Ces expériences renvoient à nombre de préoccupations et de questions politiques partagées en France notamment : Quelles peuvent être les raisons
spécifiques qui ont conduit une partie du mouvement anarchiste grec, largement teintée d’insurrectionnalisme, à créer des structures syndicales de base, alors même qu’ils se montrent très
critiques à l’encontre du syndicalisme ?


comment peut-on entendre le rapport entretenu entre une critique radicale du travail salarié construite à travers diverses formes d’organisation
et de débrouille collective (squat, récupération, petits larcins, potagers collectifs...) et l’investissement dans la défense des droits des salariés précaires sur les lieux de travail
?



 


[Retour à la base - Méditations sur le renouveau du syndicalisme grec->http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5876]