Grèce : nouvelles mesures d'austérité contre le peuple grec

Publié le par dan29000

Grèce: Les nouvelles mesures d'austérité

Les responsables de la coalition gouvernementale (Nouvelle Démocratie, Pasok et Gauche Démocratique) se sont réunis ce matin pour finaliser le paquet de 11,5 milliards d'euros d'économies qui doit être voté dans les semaines à venir afin d'obtenir la nouvelle dose promise à la Grèce. Au sortir de cette réunion, le ministre des finances qui était également présent a informé la presse que le scénario de base était finalisé. Voici les différentes mesures qui devraient être prises.

 

  • Nouveau schéma de réserve d'emploi. 35 000 à 45 000 fonctionnaires seront placés pendant trois ans sous ce régime et toucheront 65% (ou 75%) de leur salaire de base. Ils seront licenciés au bout de ces trois ans.
    L'objectif de cette mesure est le licenciement de 150 000 agents d'ici 2015. 
  • Les primes de Noël, Pâques et de congés seront supprimées.
  • Reduction de 10 à 30% du pécule (somme cotisée comme la retraite mais versée en une seule fois au moment de la cessation d'activité) de 23 caisses de retraites. La réduction atteindrait 40% pour certaines caisses.
  • Contribution d'1% du montant de la retraite pour tous ceux qui ont déjà perçu leur pécule. Contribution évidemment établie indépendamment du niveau des retraites et des autres coupes. Cette mesure concernerait à peu près 800 000 travailleurs.
  • Reduction échelonnée des retraites.
    Le projet étudié par le gouvernement réduirait toutes les pensions de retraites supérieures à 600 ou 700 euros.
    Pour les retraites les plus faibles la réduction serait de 1 à 2%. Pour une retraite proche de 1000€ la coupe serait de 5% tandis que pour une pension de 2000€ la réduction atteindrait 20%. Pour les pensions supérieures à 2000€ le taux augmenterait, et un plafond pourrait être institué (on parle de 2500€).
  • Les retraites de l'OGA, les assurances agricoles, pourraient également être réduites.
  • Un prélèvement supplémentaire sera institué sur les retraites complémentaires suppérieures à 400€. On parle d'une réduction de 8 à 12% si la retraite ne dépasse pas 1000€, et de 15 à 20% au-delà.
  • La grille unique de salaires sera étendues aux entreprises d'utilité publique (DEKO), ce qui implique des réductions de salaires allant jusqu'à 35% (!)
  • Les allocations sociales liées aux revenus ainsi que les pensions versées aux femmes célibataires seront réduites.
  • La fusion et privatisation d'une cinquantaine d'organismes publics.
    Seront privatisés entre autres la loterie nationale, l'ancien aéroport, les compagnies de gaz, d'électricité et d'eau, la compagnie de gestion de l'autoroute, les ports qui sont encore publics, l'ensemble des banques dans lesquels l'Etat grec a encore des parts, divers terrains à Corfu et Rhodes, ainsi que 28 immeubles appartenant à l'Etat.
  • Enfin les grilles de salaire spéciales devraient être revues à la baisse, mais les différentes parties de la coalition n'ont pas encore pu s'accorder sur la mesure à adopter pour les 200 000 agents concernés par cette mesure.

Le contenu du paquet sera encore discuté à plusieurs reprises dans les jours à venir, puis sera proposé à la troïka, qui devra valider, ou non, ces nouvelles coupes. Celle-ci sera de retour à Athènes autour du 8 septembre.

Mehdi ZAAF

 

SOURCE / MEDIAPART

Publié dans actualités

Commenter cet article