Grèce, Thessalonique : Barthelonika, on peut se passer des patrons

Publié le par dan29000

barcelonica1.jpgUn restaurant sans patrons à Thessalonique, en Grèce 


Depuis le 7 juin, le restaurant Barthelonika, au centre de Thessalonique, fonctionne de façon autogéré, géré par ses travailleurs-euses. Tout a commencé quand le proprio du restaurant a annoncé aux travailleurs-euses que le restaurant fermerait pour 3 mois durant l'été et qu'il déciderait de son sort en septembre. Les travailleurs-euses, de leur côté, ont affirmé que l'entreprise réalisait des profits et qu'il n'y avait pas de raison pour en suspendre les opérations.

Alors, ils et elles ont fait un accord informel selon lequel les travailleurs-euses eux et elles-mêmes prendront en charge le fonctionnement du restaurant pour 2 mois, dans le but de ne pas devenir sans-emplois.

Maintenant, comme elles et ils nous disent, le restaurant barthelonika “fonctionne normalement sans patrons, gérants et rapports hiérarchiques. Nous décidons tou-te-s ensemble de tout, nous trouvons des fournisseurs et nous nous occupons des lieux. Dans ce climat de crise, si nous acceptons les décisions des patrons sans réaction, nous serons mené-e-s directement à la misère”, insistent-elles et ils.

Immédiatement après avoir pris la gestion du restaurant, les travailleurs-euses ont appliqué une réduction de 30% sur tous les plats et ont invité la société de Thessalonique à supporter ce projet autogéré. Dimanche, la cuisine de barthelonika est transférée au Festival Anti-raciste, où les travailleurs-euses ont décidé d'assister et de cuisiner pour ses visiteurs-euses.

- traduit d'un article qui a été publié dans le journal grec "la rue" (O Dromos)


---

Ce qui suit est la traduction d'un texte émis par les travailleurs-euses eux et elles-mêmes expliquant leur action et appelant à la solidarité.

CONTRE LA FERMETURE DU RESTAURANT BARTHELONIKA

SUPPORTONS L'AUTOGESTION DU RESTAURANT PAR SES TRAVAILLEURS-EUSES

Depuis Lundi le 7 juin, nous, les travailleurs-euses du restaurant Barthelonika gérons le restaurant nous-mêmes et pour cette raison, demandons l'aide et le support de tous les travailleurs-euses de Thessalonique.

Il y a deux semaines, les proprios du restaurant nous ont annoncé que l'établissement n'allait pas bien et qu'il allait fermé pour les trois mois de l'été – et en plus, qu'il était incertain qu'il réouvre en septembre et combien de nous pourrons y retravailler – et sous quelles conditions de travail. Ils nous ont également annoncé que tou-te-s les travailleurs-euses du restaurant seraient viré-e-s immédiatement alors que les compensations de licenciement commenceraient à être payées qu'en octobre... ce qui est, bien sûr, qu'au cas où ils auraient de l'argent pour payer les compensations.

Comme travailleurs-euses de l'industrie de l'alimentation, nous savons bien qu'un licenciement dans les circonstances d'aujourd'hui de grave crise économique et de dures attaques anti-ouvrières nous jetterait dans la rue. Pour cette raison, nous avons décidé, comme travailleurs-euses du restaurant, de ne pas plier l'échine et de prendre les choses en main nous-mêmes. Nous avons demandé et acquis de la direction de payer certaines dépenses de l'établissement et notre propre assurance – et nous avons maintenant pris la gestion du restaurant pour les deux prochains mois (juin et juillet) alors qu'en août nous avons réussi à obtenir nos vacances comme à l'habitude.

Comme travailleurs-euses du restaurant Barthelonika, nous sommes déterminé-e-s à ne pas permettre au restaurant où nous travaillons de fermer mais aussi, à ne pas permettre aux autres restaurants de fermer. Pour cette raison, nous sommes solidaires avec la juste lutte de nos camarades de travail du restaurant Banquet.

Le restaurant Barthelonika sera sous notre contrôle, par l'entremise de notre assemblée générale. Les décisions concernant son fonctionnement seront prises par une majorité et seront respectées par tou-te-s nos camarades de travail. Tout ce qui restera de profits après les dépenses sera distribué également entre tou-te-s les camarades de travail. Tou-te-s nos camarades de travail travailleront les mêmes heures, aux mêmes positions où elles et ils étaient auparavant.

Nous avons également décidé d'offrir une réduction de 30% à tou-te-s les client-e-s du restaurant.

Nous appelons tou-te-s les travailleurs-euses, les jeunes et les gens de Thessalonique à supporter activement nos efforts de gestion du restaurant, dans le but de sauver nos emplois et de ne pas être jeté-e-s dans le chômage et la misère.

Le restaurant Barthelonika est dans le centre de notre ville, au 3 rue Venizelou dans le Rogoti Arcade, 1er plancher, tél. 2310 225 242

Heures d'ouverture: 11h am à 1h am. Fermé le dimanche.

LES TRAVAILLEURS-EUSES DU RESTAURANT BARTHELONIKA

- Traduction et source :  blog du Collectif Emma Goldman

Publié dans actualités

Commenter cet article