Grenoble : lettre ouverte au préfet, par le Collectif "La patate chaude"

Publié le par dan29000

 

 

Lettre ouverte au préfet

Eric Le Douaron, Préfet de l'IséreMonsieur Le Préfet,

 

 


Notre collectif politique s’est construit contre les discriminations faites aux Roms dernièrement dans notre agglomération et en France. Les Roms n’ont pas les mêmes libertés que d’autres publics en ce qui concerne, par exemple, l’aide d’une assistante sociale pour obtenir la scolarisation des enfants ou l’accès au dispositif DALO. D’autres droits garantis par la Déclaration universelle des droits de l’Homme leur sont également refusés. Nous souhaiterions voir disparaître ces pratiques de notre agglomération. En outre, la circulaire du 10 septembre 2010 (n° IMI/M/10/00116/C) stipule que les Européens n’ont pas à avoir de droits inférieurs à ceux des migrants hors UE. Par exemple, nous désirons que la préfecture enregistre les dossiers de régularisation pour raison de santé, conformément à l’article L 313-11-11° du CESEDA. Avec les Roms, nous revendiquons l’accès réel au droit commun.

Nous faisons également appel à votre compétence en ce qui concerne la réquisition des logements vacants. Nous souhaitons que la loi de réquisition (article 641 et suite du Code de la Construction et de l’Habitation) soit appliquée dans notre agglomération, car le dispositif hivernal est totalement saturé alors que des bâtiments vides publics et privés sont disponibles. Nous restons à votre disposition pour vous communiquer une liste de locaux correspondant aux dispositions de la loi de réquisition..

En conséquence, notre collectif veut que les populations exclues puissent vivre dignement et que leurs droits, tels que la scolarisation, l’hébergement et le logement dans le respect des envies de communauté de vie, la santé, le travail, l’accompagnement social, l’accès à l’allocation mensuelle de subsistance, la protection des enfants, l’accès à l’ASE et aux CHRS indépendamment de leur statut administratif… soient reconnus et appliqués dans notre département comme ailleurs.

D’autres migrants fuient les menaces et les mauvais traitements dont ils sont l’objet dans leur pays. Venant de pays en dehors de l’Union Européenne, ils nous demandent de leur accorder le droit d’asile. Vous avez l’obligation d’instruire leurs demandes et pendant ce temps de leur offrir un hébergement et une allocation temporaire d’attente. Mais nous constatons chaque jour que ces lois ne sont pas apliquézs dans l’Isère.

Nous faisons donc appel à votre fonction pour réquisitionner et appliquer les différentes lois citées ci-dessus, car selon l’article 72 de la Constitution française, il vous incombe de faire respecter la loi : « Dans les collectivités territoriales de la République, le représentant de l’État, représentant de chacun des membres du Gouvernement, a la charge des intérêts nationaux, du contrôle administratif et du respect des lois. »Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de notre solidarité active avec les plus démunis.

 

 

 

   Le collectif "La Patate Chaude"

 

POUR VOIR LEUR BLOG, C'EST :      ICI                                                                                                               

 


 

 


Publié dans actualités

Commenter cet article

Mitsuko 24/02/2011 06:50



Bonjour Dan,


Merci d'avoir mise en ligne cette lettre ouverte au préfet de Grenoble ...


Enfin, on parle des roms ... Je n'y croyais plus ... C'est une belle initiative de la part du Collectif "La patate chaude" ...


Je ne suis pas naÏve au point de croire que demain, les Roms seront intégrés comme il se doit et que leurs enfants pourront vivre comme tout le monde, comme tout les enfants français ...
et leurs parents aussi bien sûr ...


Agréable que de lire cet article .. en espérant que petit à petit les mentalités vont changer ... Comment ne pas se souvenir que notre belle France est une terre d'accueil ... mais je
crois que même notre président (qui n'est pas français d'origine ...) ne s'en souvient même pas ... (lol)


Bon jeudi à toi, Dan. A bientôt. Bizzzzzzzzzz ...


Mitsuko