Grippe A (H1N1) Qui est vraiment Roselyne Bachelot ?

Publié le par dan29000

Alors qu'une partie du corps médical ne s'enthousiasme pas pour la vaccination qui a débuté pour elle, des voix continuent un peu partout à émettre des doutes sur ce vaccin, des doutes sur son utilité d'abord, des doutes ensuite sur sa dangerosité (tester bien plus rapidement que les autres médicaments avant leur mise sur le marché), ensuite des doutes sur l'intérêt empressé à nous le "vendre". Des millions de doses achetées par l'Etat vont déferler sur la France après les vacances de la Toussaint, il faudrait bien les utiliser, et comme rendre la vaccination obligatoire semble impossible ici, il faut tenter de convaincre, et surtout de faire peur. Alors la campagne de matraquage engagée en septembre, qui avait fait une pause, revient doucement dans les médias aux ordres, télévision en premier.
La seule chose certaine dans cette affaire, car elle est déjà advenue, c'est les profits fabuleux de l'industrie pharmaceutique depuis quelques mois, aux USA et en Europe. Que les vaccins soient utilisés ou non, peu leur importe, ils ont été vendus, c'est l'essentiel. En France avec quelques sommités médicales, le fer de lance de la campagne, c'est  le ministre de la santé, normal. Alors il semble intéressant de se poser une question, qui est vraiment Roselyne Bachelot, avec son éternel sourire de facade et son air éternellement enjoué ?
Née en 1946, fille de chirurgiens-dentistes, elle fait des études de médecine, et après les avoir interrompues, devient visiteuse médicale. Elle entre au RPR dès sa création en 1976 et démarre sa carrière politique à trente ans. Conseillère générale en 1982 et députée en 1988.
Sur le site du Syndicat nationale des médecins-réanimateurs des hôpitaux publics elle est docteur en pharmacie au début des années 80, occupant le poste de "Déléguée à l'information médicale au sein du laboratoire ICI PHARMA (devenu depuis ASTRA ZENECA) et chargée des relations publiques chez Soguipharm de 1984 à 1989.
Parfois ses activités au sein des grands labos  pharmaceutiques, de 1969 à 1989 avec un  vide,  disparaissent de son CV officiel et on peut se demander pourquoi ? Au total, presque vingt ans d'amitié avec le lobby pharmaceutique, cela crée des liens, surtout avec des labos aussi importants qu'Astra Zeneca. On peut en déduire, sans être malveillant, que le conflit d'intérêts n'est pas vraiment loin.
Puis ces liens réapparaissent dans certaines biographies  comme le Trombinoscope 2009.
Alors que dans de nombreux pays la résistance aux vaccins augmente, CBS en 2008 reprenait un article du très sérieux quotidien Wall Street Journal intitulé "Les promoteurs de vaccins ne sont pas immunisés contre la critique". En effet d'énormes sommes d'argent étaient payées par les firmes pharmaceutiques à des institutions vaccinalistes :
Académie américaine de pédiatrie
Every child by two (Assos de consommateurs)
et Paul Offit, un célèbre vaccinologue.
Partout dans le monde la proximité très très étroite, pardon du pléonasme, est avérée entre les grands laboratoires pharmaceutiques, les médias, spécialisés ou non, et surtout les Etats...

Publié dans actualités

Commenter cet article