Guadeloupe : Appel à la grève générale par l'UGTG

Publié le par dan29000

Source / auteur : UGTG

Guadeloupe : appel à la grève générale les 24 et 25 novembre


Wi, Travailleurs, Peuple de Guadeloupe, nou osi nou tini dwa, menm dwa ki tout fanm é nonm si latè, dwa fè soley kléré pou nou é zanfan an nou !

Wi, Travailleurs et Peuple de Guadeloupe, pendant 44 jours ansanm-ansanm nou mizé angajman, jouné travay é espwa pou chanjé lavi.

Jodijou awa, nous ne pourrons accepter que SARKOZY et son ministre des Colonies Marie-Luce PENCHARD réinvestissent dans la pwofitasyon, réinstallent les profitants sur leur trône.

Nou kay roupran chimen pou kontinyé lalit !

Travailleurs, Peuple de Guadeloupe, SARKOZY é banélo’ay désidé fè nou pran on 6 pou on 9. Neuf mois après la signature du protocole du 4 mars 2009, yo ka kontinyé fè jé épi Travayè é Pèp Gwadloup.

Yo sinyé, fo yo rèspekté sa yo sinyé

* Aujourd’hui, les manipulations opérées par l’Etat français remettent en cause l’Accord Interprofessionnel sur les salaires conclus le 26 février 2009 (Accord BINO) :
Ainsi, dès avril 2010, près de 30.000 Travailleurs (qui travaillent dans les entreprises n’ayant pas adhéré à l’Accord BINO) perdront la quote-part de 50 € pris en charge actuellement par les Collectivités (Région, Département).
En Avril 2012, les mêmes Travailleurs perdront 100 € de plus, correspondant à l’arrêt du versement du RSTA par l’Etat.
Ce tour de passe-passe a été rendu possible par la suppression de la clause de convertibilité qui prévoit la prise en charge des 200 € d’augmentation par les entreprises à la fin des aides des Collectivités et de l’Etat ;

* Le fameux plan d’urgence pour la formation et l’insertion des jeunes est en panne et ne constitue en rien une priorité pour Mme PENCHARD, qui n’en a pas dit un mot alors que 6 jeunes sur 10 sont au chômage ka féré chyen é pentiré syèl.

* L’Etat Colonial met donc tout en œuvre pour organiser le retour de la pwofitasyon organisée par la même équipe, la même confrérie ; les VION, VIAL-COLLET, ANGELE, KOURY…

* A la baisse des prix, l’Etat rétorque développement de la concurrence par l’arrivée de nouvelles enseignes commerciales ; et port en eaux profondes pouvant recevoir 1 million de containers par an. Dès lors, comment peuvent-ils nous faire avaler la pilule du développement agricole et de la diversification quand tout est mis en œuvre pour le bétonnage des terres agricoles é pou manjé an nou pousé si bato.

* L’opacité demeure sur les prix des carburants malgré plusieurs rapports, notamment celui de l’autorité de la Concurrence. Et pourtant, ce sont 110 millions d’euros que TOTAL réclame aujourd’hui à l’Etat Français pour manque à gagner, compte tenu du gel des prix que nous avons obtenu en Février 2009.

Mme PENCHARD a donc décidé de faire payer cette somme par les Guadeloupéens, en augmentant l’essence de 22 centimes avant le 31 décembre 2009.

Et ce sont les mêmes cadeaux fiscaux et sociaux qui sont proposés aux bons amis. Défiscalisation encore et toujours pour l’Hôtellerie alors que 85% des richesses de ce secteur repartent à l’étranger pour gonfler les poches des actionnaires.

Et dans cette reconquête de la pwofitasyon, les Travailleurs sont la cible privilégiée. Nombre de patrons voyous ont donc profité pour licencier, laissant croire aux conséquences du mouvement LKP. En réalité, la quasi-totalité des entreprises ayant déposé le bilan sont en redressement judiciaire depuis plusieurs années et le plus souvent à la demande de la Caisse Générale en Sécurité Sociale pour non paiement des cotisations sociales. Les entreprises de Guadeloupe sont championnes de France du non paiement des charges sociales dixit le Directeur de la Sécurité Sociale.

E sé konsa, yo éséyé fè kwè kè sé LKP ki fèmé CORA, MATCH et ECOMAX.

En vérité, le Groupe Belge SISB a programmé de quitter la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane depuis plus de 2 ans padavwa yo paka gannyé asé lajan ankò. C’est donc à une grande banque, BNP PARIBAS, et un illustre cabinet d’expertise DELOITTE qu’il a confié cette étude qui a pris le nom de Projet TOPAZE. Et durant ces deux dernières années, les investisseurs financiers, industriels ont été contactés, reçus pour évaluer leur intérêt et leurs potentiels. Plusieurs investisseurs sont venus aussi en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane visiter les locaux du Groupe SISB notamment courant 2008. Voilà la vérité !!

Travailleurs, Jeunes, Retraités, Chômeurs, la confiance acquise depuis Janvier 2009 reste intacte. Nous devons refuser le mépris, l’arrogance et la fatalité. Nou ni rézon !!

Nou pa fèt pou sèvi sèwpiyè pou pon moun. Annou roupran chimen a lalit. Partout, dans les villes, les campagnes, les quartiers, les entreprises, nou kay rantré an rézistans pou :

* L’application pleine et entière de l’ensemble des dispositions de l’Accord BINO ;
* L’application pleine et entière des dispositions du protocole du 04 mars 2009 ;
* L’arrêt des licenciements dans tous les secteurs d’activité ;
* La réouverture des hôtels KALENDA et ANCHORAGE ;
* L’ouverture des négociations sur les salaires, la formation, les conditions de travail dans toutes les branches professionnelles aboutissant à la signature de conventions collectives ou d’accords de branche ;
* L’arrêt de la répression antisyndicale ;
* La défense des terres agricoles et le développement de la production locale ;
* La sauvegarde des emplois dans le secteur des produits pétroliers, de la sécurité privée et des services bancaires ;
* La négociation d’un plan de santé publique privilégiant la prévention, l’éducation thérapeutique et la lutte effective contre les maladies cardio-vasculaires, le diabète, l’hypertension artérielle, le Sida…
* Le respect de l’ensemble des dispositions statutaires et réglementaires relatives à la Fonction Publique Territoriale ;
* L’organisation d’un Transport Public de voyageur efficace et le respect des droits des transporteurs ;
* La signature d’un Protocole d’Accord pour une complémentaire santé gérée par un organisme Gwadloupéyen…..

Nou paka fè déyè !! Nou osi nou adan !!

L’UGTG avec toutes les organisations et mouvement du LKP appelle tous ses militants et adhérents à la grève.
Tous en grève les Mardi 24 et Mercredi 25 Novembre 2009

MARDI 24 NOVEMBRE : Sanblé douvan les entreprises

MERCREDI 25 NOVEMBRE 9vè : Gran déboulé masif dans les rues de Pointe-à-Pitre 

Publié dans actualités

Commenter cet article