Hind Khoury,déléguée de la Palestine en France : C'est un crime de guerre

Publié le par dan29000

SARAJEVOHind Khoury : « C'est un crime de guerre »
La déléguée générale de la Palestine en France demande que la communauté internationale mette fin à l’impunité d’Israël afin qu’il cesse de violer le droit international, après l’attaque sanglante contre la flottille de bateaux qui s’approchait de Gaza.


Pourquoi les Israéliens ont-ils commis un tel acte dans les eaux internationales ?

Hind Khoury. Je suis d’abord révoltée par ce qui s’est passé. C’est un crime de guerre. Je ne suis pas surprise, parce qu’il faut s’attendre à tout de la part d’Israël. Ce n’est pas la première fois. On connaît les agressions israéliennes, leurs crimes de guerre, les violations de toutes sortes et les punitions collectives contre les Palestiniens et surtout contre Gaza en janvier 2009. C’est très choquant aussi de voir qu’Israël est capable d’attaquer dans les eaux internationales avec des commandos lourdement armés des militants pacifistes venus de différents pays. Cette fois-ci, Tel-Aviv a donné une plus grande ampleur à sa politique d’agression. Il faut dire qu’Israël agit dans une impunité totale. [.] Alors, ou bien la communauté internationale décide de mettre fin à cette impunité, ou bien Israël va continuer dans sa politique d’agression, à saboter les efforts de paix et chercher à déstabiliser toute la région.

Cet acte grave ne va-t-il pas se retourner contre Israël et le contraindre à négocier une paix définitive ?

Hind Khoury. Pour vous dire les choses clairement, le président Mahmoud Abbas a dit qu’il n’attendait rien du gouvernement Netanyahu pour avancer vers un accord politique. Comme je viens de vous le dire, ce qui s’est passé avant-hier et tous les actes de provocation qui ne sont pas arrêtés depuis l’agression contre Gaza montrent qu’Israël vise plutôt à déstabiliser la région.

Á la suite de ce qui vient de se passer, que va faire l’Autorité palestinienne ?

Hind Khoury. Elle a appelé à une réunion en urgence du Conseil de sécurité de l’ONU. L’Autorité palestinienne va bien sûr faire de son mieux sur le plan diplomatique auprès de tous les ministères des Affaires étrangères dans le monde, appeler la société civile dans les différents pays à agir pour soutenir la lutte du peuple palestinien, surtout pour mettre fin au blocus de Gaza. Et puisqu’on parle de blocus, je rappelle que la situation à Jérusalem ne cesse de s’aggraver : des actes agressifs sont commis par les autorités israéliennes pour déposséder les Palestiniens de leurs maisons et poursuivre la colonisation de la ville. Il faut que la communauté internationale prenne ses responsabilités, qu’elle prenne les choses en main et décide quelles actions entreprendre pour arrêter ces agressions. Il faut cette fois-ci des actes concrets et pas seulement des condamnations.

La plupart des pays, dont la France, ont condamné cet acte de piraterie sauf les États-Unis, qu’en pensez-vous ?

Hind Khoury. Je crois qu’ils sont assez dérangés par le fait que Benyamin Netanyahu a annulé sa rencontre avec le président Obama pour retourner en Israël à cause de ce qui s’est passé au large de Gaza. Je pense que c’était une façon pour Netanyahu d’éviter de rencontrer le président américain pour ne pas faire les concessions demandées. En fait, ce ne sont pas des concessions qu’Israël doit faire, il faut qu’il arrête de violer le droit international, d’agir contre la volonté de la communauté internationale, de signer des accords pour ne pas les respecter, etc. C’est ce processus-là qu’il faut arrêter. Encore une fois, il ne s’agit pas de concessions à faire mais tout simplement de restituer aux Palestiniens leurs propres terres, leur liberté qui est aussi légitime que l’existence du peuple d’Israël.

Entretien réalisé par Hassane Zerrouky

Source : L'humanité

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article