Hubert Reeves et la ligue ROC : mettre la biodiversité au cœur des élections

Publié le par dan29000

Hubert Reeves et la ligue ROC veulent mettre la biodiversité au coeur de la présidentielle

 

POLITIQUE - L'association, présidée par le célèbre astrophysicien québécois, a envoyé un questionnaire aux candidats déclarés à l'élection présidentielle pour établir un comparatif de leurs programmes sur le thème de la biodiversité...

 

Quatre thèmes, 31 questions, deux mois pour plancher sur les réponses: les candidats à l’élection présidentielle vont devoir se pencher sérieusement sur la question de la biodiversité s’ils ne veulent pas porter le bonnet d’âne. Dans un contexte de crise économique, il serait facile pour les prétendants à l’Elysée de laisser de côté les problématiques environnementales, ce que la Ligue ROC veut éviter en leur rappelant que la biodiversité est un enjeu légitime qui doit trouver sa place dans les programmes politiques.

Un questionnaire précis et copieux

«Si vous ne vous occupez pas de la biodiversité, la biodiversité s’occupe de vous», rappelle Hubert Reeves. Le célèbre astrophysicien et président de la Ligue ROC s’implique dans cette campagne: «Nous allons demander aux candidats ce qu’ils comptent faire face aux problèmes qui vont se poser.» Erosion de la biodiversité, sixième crise d’extinction des espèces et destruction des habitats naturels ne sont pas étrangers aux politiques publiques: «Toutes les politiques et tous les secteurs d’activité doivent prendre en compte la biodiversité, c’est-à-dire l’ensemble du vivant et des inter-relations entre espèces», explique Christophe Aubel, directeur de la Ligue ROC.

Plans d’occupation des sols, autorisations de pêche ou de chasse, subventions incitatives pour protéger la biodiversité… Le champ des actions possibles est large pour les décideurs politiques. «On ne met pas sur la table un corpus de propositions toutes faites, précise Christophe Aubel. Mais nous soumettons aux candidats un questionnaire copieux, précis, qui va les pousser dans leurs retranchements pour apporter des réponses, brèves, chiffrées si possible et pas langue de bois.»

La lutte contre la disparition des vers de terre au programme de 2012

Divisé en quatre thèmes qui relient la biodiversité aux grands enjeux économiques, sociaux et diplomatiques, le questionnaire a été envoyé aux candidats déclarés en début de semaine. Leurs réponses sont attendues pour fin janvier et les résultats de l’analyse, réalisée par des experts de la ligue ROC, seront dévoilés en février. «Nous allons évaluer la performance écologique mais aussi la crédibilité des réponses et nous surveillerons bien sûr leur mise en œuvre par la suite», explique Christophe Aubel.

«Notre tâche n’est pas de dire «untel répond mieux qu’un autre», précise Hubert Reeves, mais de rappeler à notre futur président qu’il faut agir rapidement si on ne veut pas démultiplier les coûts économiques de la disparition d’espèces comme les abeilles ou les vers de terre, qui nous rendent de grands services qu’on pourrait évaluer en milliards d’euros.»

>> 20 Minutes suivra la campagne de la Ligue ROC: interview d’Hubert Reeves, décryptages des enjeux liés à la biodiversité, questions aux candidats et résultats des questionnaires seront à suivre sur 20minutes.fr.

 

Audrey Chauvet
Source: 20 minutes

Publié dans environnement

Commenter cet article