Inside Wikileaks, un livre de Daniel Domscheit-Berg

Publié le par dan29000

 

 

  inside-wikileaks  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même s'il existait déjà depuis quelques années, Wikileaks fut un des événements majeurs de l'année 2010 sur le plan international. Il y eut un avant et un après Wikileaks. Les plus grands quotidiens internationaux reprirent alors les dossiers les plus chauds de ce site de révélations. En quelques mois la très petite équipe de Wikileaks devint la cible des regards du monde. Durant toute l'année, tous les médias affichèrent sans retenu la photographie de son créateur, Julian Assange, d'autant plus que celui-ci fut alors mis en cause dans une petite série de scandales qui parfois avait des relents de manipulation. Plus d'un Etat avait intérêt  à discréditer l'Australien à la figure angélique. En particulier les USA qui le menacèrent d'une manière à peine voilée !

Il faut dire que Wikileaks fit bouger plus d'une fois les lignes. Le site mit d'abord en évidence le besoin, déjà ressenti depuis longtemps, de transparence. Transparence dans les guerres en Irak et en Afghanistan, transparence dans la diplomatie, transparence dans les rapports entre Etats. Même si, comme l'on pouvait le prévoir aisément, la levée de boucliers fut impressionnante, la transparence est indispensable à la démocratie, si l'on croit encore à la démocratie.

Alors la chasse au Wikileaks fut ouverte.

Si l'on remonte dans l'histoire passionnante de cet étrange site, l'on peut constater que ce fut d'abord, et surtout, l'histoire de deux hommes. Julian Assange, le plus célèbre dont on attend avec impatience l'autobiographie, mais aussi Daniel Domscheit-Berg, l'auteur de ce livre, qui fut durant près de trois ans le porte-parole de Wikileaks. (Lire ci-dessous).

Rappelons brièvement que WL est une association à but non lucratif dont le site web est un lanceur d'alerte, publiant des documents issus de fuites, et protégeant ses sources.


" [les] principes généraux sur lesquels notre travail s'appuie sont la protection de la liberté d'expression et de la diffusion par les médias, l'amélioration de notre histoire commune et le droit de chaque personne de créer l'histoire. Nous dérivons ces principes de la Déclaration universelle des droits de l'homme."


Inutile de préciser que cela ne pouvait plaire à beaucoup de monde, une belle unanimité se fit contre WL en ces temps d'Hadopi. Seuls en France, la Quadrature du net et Reporters sans frontières défendirent le site.

L'auteur ici réussit à lever un peu le voile sur ce mystérieux site qui fait couler tant d'encre. Il nous donne quelques clés sur le fonctionnement, sur la réception des documents, comment ils sont gérés, et par qui, mais aussi à qui peuvent profiter les fuites, et  à qui peuvent-elles nuire ? A plus d'une reprise, le lecteur aura l'impression de naviguer dans un polar.

La confession de Domscheit-Berg s'ouvre sur son "licenciement" de WL par Assange. Les deux hommes furent très liés, ils furent le DUO de WL, jusqu'au jour où il explosa. Le lecteur n'oubliera donc pas en lisant le livre, le terrible conflit entre les deux hommes, ce qui peut par moment relativiser les affirmations de l'auteur sur Assange. L'on peut percevoir un fort règlement de compte de l'auteur. D'ailleurs il semble qu'Assange attaque le livre en justice, ce qui d'ailleurs risque de lui faire une promotion involontaire.


"Parfois je le hais, je le hais au point de craindre de devenir violent si par hasard je le croisais. Parfois je pense qu'il aurait besoin de mon aide. C'est absurde, après tout ce qui s'est passé. Je n'ai encore jamais rencontré une personnalité aussi extrême que celle de Julian Assange : libre-penseur, énergique, génial. Parano. Avide de pouvoir. Mégalo."


L'histoire de leur rencontre débute avec le fameux  site web de John Young "Cryptome.org" qui publiait déjà des documents sensibles depuis 1999 (Liste de noms d'agents du MI6 à l'étranger). Assange le contacte. Ainsi débuta leur collaboration, avec en toile de fond, le très fameux "Chaos Computer Club" situé à Berlin.

Au fil de pages passionnantes et faciles à lire, l'auteur nous raconte sa vie et celle de WL, de l'épisode de la banque suisse Julius Bär à celui de Bradley Manning toujours en prison et sans nul doute pour pas mal d'années, à la Scientologie. Peu à peu se dessine les contours de Wikileaks, les rapports entre le site et les médias, le débat sur la censure, les finances et le portrait, parfois à charge, d'Assange. Les difficultés, on peut s'en douter, affluèrent en masse sur le site. Rien ne fut simple,  comme le recrutement de collaborateurs fiables et discrets.

A lire le livre, l'aventure fut passionnante, même si pour l'auteur cela s'acheva en forme de mise à la porte ! Dans la postface, l'auteur reconnait que WL est en pleine confusion générale au début de 2011, trop de médias, trop de rumeurs, trop de mythes et de théories du complot. Tout cela détournant hélas des vraies questions sur le devenir de WL.

Assange est assigné à résidence en Angleterre dans l'attente de son extradition vers la Suède pour une sombre histoire, Manning la source militaire présumée est en prison dans des conditions déplorables.

Que veut dire l'opacité  autour de WL ? Les questions sans réponse sont nombreuses.

Daniel Domscheit-Berg en décembre 2010 a présenté OpenLeaks au 27e congrès du Chaos Computer Club.

Difficile d'évaluer le futur de WL, mais sa plus belle victoire est sans doute d'avoir d'abord changé un peu le monde, en imposant plus de transparence dans la diplomatie des Etats, ce qui déjà est subversif par définition. Idem pour les banques et les faits de guerre en Irak ou Afghanistan. L'opacité totale est la garantie du statu-quo des dominants, civils ou militaires. WL a ouvert aussi un vaste et durable débat sur le secret défense, et sur le secret en général. La mise en lumière des faits peut souvent parler d'elle même.

En février 2011, c'est Médiapart qui, à son tour, vient de lancer FrenchLeaks sur le même modèle. WikiLeaks a donc fait des petits, et cela est parfait.

Il faut donc lire le livre de Daniel Domscheit-Berg, il est une des pièces du grand dossier WL, dossier qui ne se refermera pas avant longtemps.

Prochainement, nous vous parlerons d'un livre culte dans le milieu très fermé des hackers, "Underground" de Julien Assange et Suelette Dreyfus, publié en 1997, les années de formation d'un hacker surdoué nommé Mendax, c'est à dire Assange.

 

 

 

Dan29000


 

Inside Wikileaks

Dans les coulisses du site internet le plus dangereux du monde

Daniel Domscheit-Berg

Propos recueillis par Tina Klopp

Traduit de l'allemand

Collection documents étrangers

Editions Grasset

2011 / 336 p / 19 euros

 

 

=================================================================================

 

daniel-domscheit-berg.jpgL'auteur:

Daniel Domscheit-berg est né en 1978. Il a été pendant deux ans et demi le porte-parole de WikiLeaks sous le pseudonyme de Daniel Schmitt. Auparavant, il a travaillé comme informaticien spécialisé dans la sécurité informatique auprès de grandes entreprises internationales, et milité pour la transparence et la liberté de l’information sur Internet. Après son retrait de WikiLeaks, il a fondé sa propre plateforme d’alerte. Daniel Domscheit-Berg est marié et vit avec sa famille.(Source éditeur)

Publié dans lectures

Commenter cet article

Mitsuko 29/03/2011 09:20



Bonjour Dan,


Un article bien passionné, bien amené ... Bravo à toi, ça me donne envie de le lire, bien évidememnt ...


Moi j'aime les gens comme eux qui osent sans trop se poser de questions au début mais qui continuent à chercher tout ce qui peut l'être ... Il faut avoir
beaucoup de courage, et pour cela aussi, je les admire ... Ne pas rester silencieux au milieu de tous ces moutons ... Je suis admirative, vraiment ..


Merci d'avoir mis ton article en ligne, ça annonce une belle lecture en perspective ...


Bon mardi à toi, Dan. A bientôt. Bises.


Mitsuko



dan29000 29/03/2011 10:05



c'est vrai un bouquin vraiment bien à lire malgré ses limites un peu, beaucoup partisanes sur Assange...Bonne journée à toi