Irak, Bagdad : Mobilisation pour la libération du journaliste indépendant Nadir Dendoune

Publié le par dan29000

Un journaliste français détenu en Irak depuis une semaine


 

 

 

Cela fait désormais 7 jours que le journaliste français Nadir Dendoune est détenu à Bagdad. Arrêté mercredi 23 janvier, Nadir Dendoune a pu contacter un ami le lundi suivant, pour faire savoir qu’il était en bonne santé, et correctement traité. Depuis, ses proches n’ont reçu aucune nouvelle, pas plus que le ministère français des affaires étrangères.

 

Journaliste indépendant âgé de 40 ans, auteur de plusieurs ouvrages, dont le remarqué Un tocard sur le toit du monde, Nadir Dendoune s’était rendu à Bagdad pour le Monde diplomatique, qui lui avait remis une lettre de mission. Contrairement à la version diffusée par les autorités irakiennes, qui affirment que le journaliste a été arrêté parce qu’il prenait en photo un «site sensible», il était bel et bien titulaire d’un visa presse, selon son comité de soutien.  

Répondant à une question d’une journaliste lors d’un point presse ce mercredi 30 janvier, le ministère français des affaires étrangères a diffusé les information suivantes : « Nous suivons avec la plus grande attention la situation de M. Nadir Dendoune, aussi bien à Paris, où les services du ministère des Affaires étrangères sont mobilisés, que sur place, à travers notre ambassade à Bagdad. D'après nos informations, notre compatriote a été arrêté alors qu'il prenait des photographies d'une installation de traitement d'eau à Dora, sans accréditation ni autorisation de photographier des installations sensibles. Dès qu'elle a été informée de l'arrestation de M. Dendoune, notre ambassade a effectué des démarches officielles auprès des autorités irakiennes, afin d'obtenir des informations sur les motifs de cette arrestation et pour s'assurer de ses conditions de détention et de son état de santé, dans le cadre de la protection consulaire que nous accordons à tous nos compatriotes détenus. L'organisation d'une visite consulaire sur son lieu de détention a été demandée par notre Ambassade dès son arrestation connue. » Contacté ce mercredi après-midi, le ministère assure de la pleine mobilisation des services consulaires sur place.


Créé ce mercredi, le comité de soutien de Nadir Dendoune organisera de son côté un point presse à l’auditorium de l’Institut du monde arabe à Paris, jeudi à 17h00. « Palestine », le film de Nadir, sera diffusé par la suite à 18h30. Un rassemblement est prévu vendredi 18h30 devant le quai d’Orsay. La famille de Nadir demande notamment à être reçue par le ministère, «ne serait-ce que pour obtenir des information sur le sort de Nadir, explique Madjid Messaoudene, du comité de soutien. Jusqu’ici, le ministère nous a fait savoir qu’il suivait la situation. Mais nous n’avons aucune nouvelle, et le ministère se contente de relayer sur son site la version des autorités irakiennes. Or, Nadir était en règle, son arrestation est donc sans objet, et nous sommes très inquiets.»


Outre son comité, Nadir Dendoune a reçu le soutien de plusieurs organisations, dont le syndicat des journalistes irakiens, qui a diffusé un communiqué pour appeler à sa libération immédiate.

 

 

 

SOURCE / MEDIAPART

Publié dans actualités

Commenter cet article