Iran : Free Jafar Panahi, et appel de réalisateurs Iraniens à boycotter le Fjar film festival

Publié le par dan29000

 

 

Appel de réalisateurs Iraniens à boycotter le Fjar film festival en février 2011 à Téhéran




Des réalisateurs Iraniens exilés mais aussi à l’intérieur du pays demandent au réalisateurs, metteurs en scène et gens du spectacle à travers le monde et au niveau international, de Boycotter le festival iranien de cinéma international de Fajr qui aura lieu en 2011 à Téhéran, en solidarité avec les cinéastes iraniens emprisonnés et privés de leurs droits de faire des films comme Jafar Panahi et Moahmmad Rasoulof.


Le cinéaste iranien Jafar Panahi a été condamné à six ans de prison, a annoncé son avocate le lundi 20 décembre 2010. Son avocate a déclaré aussi que Jafar Panahi s’était vu priver de tout ses droits de vivre libre et de créer librement. « Jafar est frappé d’une interdiction de réaliser des films, d’écrire des scénarios, de voyager à l’étranger ou de donner des interviews à des médias locaux ou étrangers durant les vingt prochaines années ».


Participer à ce festival et venir y présenter des films est considéré par ces cinéastes iraniens comme une approbation de la répression que la dictature de Khamenei et Ahmadinejad fait subir au peuple iranien et à sa culture.


En raison des conditions actuelles en Iran, et des peines lourdes infligées à M. Jafar Panahi et à M. Mohammad Rasoulof, nous croyons qu’il est de notre devoir d’appeler les festivals internationaux de film, tous ceux qui travaillent dans le cinéma à travers le monde, ainsi que tous les cinéastes internationaux au boycott du festival du film de Fajr qui sera organisé par le régime islamique, et qui se tiendra en Février 2011.


Il est clair que les organisateurs du festival du film de Fajr font comme si la situation politique, sociale et culturelle en Iran était tout à fait normale et calme. Il est également clair qu’en raison de la situation de sécurité nous - les Iraniens qui travaillons dans le cinéma et qui appelons à ce boycott - ne puissions pas révéler nos noms.


Le Comité pour le soutien de Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof à Téhéran.


Nous demandons une large distribution de cet appel à l’extérieur de l’Iran


Centre Culturel Pouya, Paris



L’appel a été relayé en 7 langues sur le site persian2english, voir ici.


Publié dans écrans

Commenter cet article