Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Irlande du nord : la police PSNI en demande de renfort, de délation et d'argent

Publié le par dan29000

La police PSNI demande du renfort, de la délation et de l’argent

by liberationirlande

 

 

 

 

 


La Fédération de Police d'Irlande du Nord a affirmé que la tolérance zéro était de mise contre les attaques terroristes et qu'il était du devoir du pouvoir judiciaire d'infliger les peines maximales. Cette déclaration de Terry Spence, président de la Fédération de Police est intervenue après que le gardien de prison David Black fut tué sur l'autoroute M1, alors qu'il se rendait à son travail à la prison de Maghaberry.

" Voir les hommes politiques se serrer les coudes après chaque atrocité est certes un bon signal de condamnation et de détermination, mais cela devrait aboutir à une action concertée pour mettre fin à la campagne terroriste. Si nous ne menons pas dès à présent une stricte politique de tolérance zéro, alors les perspectives économiques et politiques de notre nouvelle démocratie seront minés par cette guerre d'usure. Cette guerre d'usure passe par la mort et les blessures, année après année, de fonctionnaires qui ont voué leur vie à la protection de la communauté."

Lundi dernier, un groupe paramilitaire républicain qui s'appelle la nouvelle IRA a revendiqué l'assassinat de M. Black, âgé de 52 ans et père de deux enfants. Ces dernières années, deux soldats et deux policiers ont été tués par des républicains dissidents. En juillet, certaines des principales factions républicaines dissidentes se sont unies pour former une nouvelle version de l'IRA. "Prétendre que nous avons affaire à des groupes terroristes minuscules est une illusion réconfortante mais trompeuse" a dit Terry Spence.

"Politiquement, ce sont des fous et des égarés, mais ils sont devenus une force meurtrière, et face à elle il faut, de la part du pouvoir exécutif, du PSNI et du pouvoir judiciaire, une réponse qui soit à la fois agressive et dans le cadre de la légalité" a -t-il martelé lors d'une réunion des fédérations de police de tout le Royaume-Uni mardi dernier. "Il nous faut davantage d'informations et de renseignements susceptibles de conduire à des mises en examen, il faut que ces renseignements viennet de la communauté au sens large et à tous les niveaux." Une porte-parole du ministère à l'Irlande du Nord a dit : "Le gouvernement est en train d'examiner le statut de toutes les organisations paramilitaires".

Lors des sept dernières années, plus de 1.100 policiers ont été blessés lors d'émeutes ayant suivi des parades orangistes, et d'après M. Spence, certains ont été mis à la retraite par la médecine du travail suite à des perturbations de l'ordre public. Il ajoute : "Les ordres loyalistes et les groupes de résidents de quartier devraient réflechir à cela : ils ne comprennent pas que, par leur insistance à s'octroyer à soi-même le droit de manifester et aux autres celui de se sentir offensé au point d'avoir recours à la violence, ils font payer le prix fort aux policiers qui prennent les risques et subissent les blessures."

Le PSNI emploie environ 7.000 policiers, ce qui représente 5.500 policiers de moins que les effectifs du RUC en 1998, date de la signature de l'accord du vendredi saint. M. Spence a dit que le PSNI était mal pourvu pour remplir ses missions face à des désordres publics de grande envergure, et qu'il fallait que 1.000 postes de policiers soient créés immédiatement. L'an passé, suite à des entretiens à Londres avec le ministère des finances, David Ford, ministre de la Justice de Stormont, avait pu débloquer un extra de 200 millions de £ pour financer la police locale PSNI.

Source : ici

liberationirlande | 14 novembre 2012 à 23:51 | Tags: police on my back | Catégories: Nouvelles du front | URL: http://wp.me/p10FDj-1Ul

Publié dans actualités

Commenter cet article