Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Irlande : Shell to Sea, une résistance exemplaire contre Shell

Publié le par dan29000

Des nouvelles du mouvement Shell To Sea

by liberationirlande

Source : Saoirse du mois d'octobre

Dans la localité d'Aghoos, comté de Mayo, les travaux de construction du pipe-line ont été interrompus pendant plusieurs heures le mardi 23 septembre au matin, au cours d'une journée d'action du mouvement Shell To Sea. Les partisans du mouvement Shell To Sea ont afflué de toute l'Irlande pour la journée d'action, ont bloqué les routes qui mènent aux portes du chantier d'Aghoos peu après 6h30 du matin.

Les Gardai [policiers du Free State] se sont efforcés de dégager la route en employant la violence, ce qui n'a pas empêché les militants d'interdire l'accès au site pendant plusieurs heures. Les militants du cru et leurs sympathisants se sont ensuite réunis à 13h sur le site de la raffinerie de Bellanaboy pour le repas, suivi d'une fête de rue et d'autres actions. Une action de solidarité avait lieu le même jour dans la localité de Broome en Australie, où la communauté locale est en train de résister à un dangereux projet de pipe-line de gaz. Or là-bas, Shell est également l'une des compagnies qui se tient derrière ce projet.

Le 15 septembre, IRMS, la force de sécurité privée de Shell, a persévéré dans son habitude d'employer à sa guise la force sur la voie publique. Encore une fois, les Gardai se sont croisés les bras aux environs, spectateurs de cet usage illégal de la force par l'IRMS, qu'ils ont laissé se dérouler sans broncher. Il était environ 14h30 ce jour-là, quand un petit groupe du Rossport Solidarity Camp se montra aux portes du chantier de Shell à Aughoose pour manifester pacifiquement.

Les ouvriers du chantier étaient en train de goudronner la route, ce qui fait que les manifestants commencèrent un sit-in sur le bas côté. C'était sans compter sur les agents de sécurité de l'IRMS. Les manifestants furent poussés, reçurent coups de poing et coups de pieds, et furent tirés loin du bas-cô té dela route. Les Gardai ont regardé cette scène, qui a duré 45 minutes, depuis leurs cars de police garés à une cinquantaine de mètres. Terence Conway, porte-parole de Shell To Sea, a fait le commentaire suivant : "Soyons clairs : la compagnie de sécurité IRMS n'a absolument aucun droit à employer la force contre des manifestants pacifiques sur une voie publique. Le fait que la Garda ait regardé pendant près d'une heure l'IRMS attaquer les manifestants sur une voie publique est un exemple manifeste de la rupture de l'état de droit lorsqu'il s'agit du mouvement contre Shell."

Quant à Maura Harrington, l'autre porte-parole de Shell To Sea, elle a déclaré : "Comme nous l'ont dit et répété les gouvernements du Fine Gael et du Labour, il n'y a qu'une seule armée légitime dans cet Etat. IRMS opère désormais en tant qu'armée privée de Shell dans le Nord-Mayo, à l'image des milices privées dans le delta du Niger et en Irak."

liberationirlande

Publié dans environnement

Commenter cet article