Israël : des nouvelles de l'Estelle après le piratage de l'armée israélienne

Publié le par dan29000

 

Israël - 21 octobre 2012

Des nouvelles de l'équipage de l'Estelle après le piratage de l'armée israélienne d'occupation (MàJ : vidéo de l'Estelle encerclée par plusieurs navires de guerre, avant l'abordage)

 

 

Par ISM-France

 


Après s'être emparé de l'Estelle hier dans la matinée, dans les eaux internationales au large de Gaza, la marine de l'occupant a dérouté le trois-mâts jusqu'au port d'Ashdod, volant ainsi une nouvelle fois un bateau de la solidarité internationale avec Gaza et sa cargaison, dans l'indifférence et la lâcheté des gouvernements européens. Peut-être les prochaines flottilles devront-elles envisager de se saborder puisque les sionistes ne rendent jamais ce qu'ils volent, même au prix de procédures longues et coûteuses. Contrairement à ce qu'ont prétendu les autorités d'occupation, l'abordage ne s'est pas déroulé de manière pacifique.

Des nouvelles de l'équipage de l'Estelle après le piratage de l'armée israélienne d'occupation (MàJ : vidéo de l'Estelle encerclée par plusieurs navires de guerre, avant l'abordage)

Les militants suédois kidnappés ont pu, après moultes tractations, voir le personnel de leur ambassade et un avocat hier soir, pendant cinq minutes et ils ont révélé que les pirates ont usé de moyens violents (attaque au pistolet taser). Le site israélien Ynet rapporte ce matin que l'activiste israélien Yonatan Shapira dénonce lui aussi l'usage de pistolets taser contre le groupe.

Arrivés à Ashdod, les membres de l'équipage non israéliens se sont vus notifier leur arrestation et ont été emmenés à la base de l'Unité Oz, à Holon. Ils ont tous refusé de signer une déclaration dans laquelle ils reconnaissaient avoir tenté d'entrer illégalement en Israël. Ils peuvent être maintenus en garde à vue pendant 72 heures et selon certaines sources, ils seraient transférés dans une prison, ce matin.

Les trois activistes israéliens ont été emmenés au poste de police d'Ashdod, menottés, ce matin à 2h. Les militants israéliens qui les attendaient à Ashdod pour les soutenir ont pu les voir cinq minutes. Sur ordre du chef d'Etat major, ils sont accusés d'incitation à la révolte, de violation de la loi sur le désengagement et d'avoir menti sur le contenu de la cargaison. L'armée d'occupation, qui n'est pas à un mensonge près, a en effet déclaré n'avoir trouvé "aucune aide humanitaire à bord" ! Ils seront jugés aujourd'hui.

Le citoyen italien Marco Ramazzotti a été expulsé et il est attendu à Rome au cours de la matinée.

Selon l'ambassadeur de Grèce en Israël, les cinq citoyens grecs qui se trouvaient à bord de l'Estelle seront expulsés vers la Grèce aujourd'hui.

 


SOURCE / ISM FRANCE INTERNATIIONAL SOLIDARITY MOUVEMENT

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article