Israël : le ministère de l'éducation approuve une école réservée aux blancs

Publié le par dan29000

Discrimination envers les Noirs en Israël... y compris s’ils sont juifs

 
Le ministère israélien de l’Education vient d’approuver l’existence d’une école "réservée aux Blancs" dans les colonies, après qu’une écolière juive éthiopienne a été exclue de son école.




Cette jeune Ethiopienne de religion juive avait été exclue de son école établie dans la colonie d’Immanuel dans les territoires palestiniens occupés, il y a plusieurs mois, en raison de la couleur de sa peau.

Ses parents ayant protesté, ils ont eu dans un premier temps gain de cause, l’école en question étant publique et financée par l’Etat.

Mais les parents blancs des 74 enfants fréquentant cette école ont finalement obtenu du ministère de l’Education que les classes de cette école soient réservées aux Blancs, à partir du moment où l’école devient privée, et elle est désormais privatisée. Les colons blancs qui refusaient "la mixité raciale" pour leurs enfants sont satisfaits.

La discrimination raciale est donc légale en Israël dans tout le domaine privé (entreprises, écoles, commerces.....)

Et cette législation raciale s’applique y compris dans les territoires supposés être sous contrôle palestinien, vient de statuer un tribunal israélien ! Ce sont les règles de l’occupant militaire qui priment sur celle de l’Autorité Palestinienne a-t-il décrété.

Et pendant ce temps, le maire du 3ème lance une exposition pour "changer l’image d’Israël", des élus affichent des banderoles à la gloire d’une armée d’occupation sur le fronton de nos mairies ! Et les Sammy Ghozlan, Goldnaddel, et autres officines israéliennes en France, osent engager des poursuites pour "discrimination" contre ceux qui appellent au boycott d’Israël !

Source : http://www.imemc.org/article/59331

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

CAPJPO-EuroPalestine


     



Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article

luc 06/09/2010 11:11



avant de "changer l'image d'Israël", ce qui a priori n'est pas dans ses attributions, le maire du 3ème arrondissement ferait bien de changer : sa propre image. Car s'il est un
personnage méprisé de toute une fraction de la communauté ici concernée c'est bien ce soi-disant socialiste qui en son temps, et alors qu'il était le président de la LICRA
(héritière d'une longue tradition de luttes), transmit cette organisation clés en main et adouba littéralement son successeur, le pasquaïen-puis-chiraquien-puis-sarkozien Patrick Gaubert...


Beuark