ISS LP et corruption : Sud-Solidaires industrie n'est pas achetable

Publié le par dan29000

Tentative de corruption : Sud-Solidaires n’est pas achetable !


mercredi 26 septembre 2012 par Solidaires Industrie
PDF - 244.7 ko
Tentative de corruption :

Sud-Solidaires n’est pas achetable !




Communiqué Solidaires Industrie


L’Union Syndicale Solidaires Industrie et le syndicat SUD ISS LP tiennent à exprimer leur indignation suite à la tentative de corruption à hauteur de 100 000 euros dont ils ont été victimes récemment.
Le syndicat SUD ISS LP, représentatif dans l’entreprise, est en lutte contre le projet de vente d’un établissement de la société ISS Logistique & Production à son concurrent Elior Facility Management.
Quelques jours avant la consultation du Comité d’Etablissement, le directeur général et le DRH ISS prenaient contact avec le syndicat pour lui offrir la somme de 100 000 euros en échange de deux choses : son engagement à ne rien faire pour empêcher la vente, mais aussi la démission de Julien Gonthier, représentant syndical au CCE et coordinateur national de Solidaires Industrie, que l’acquéreur ne veut pas voir transférer dans ses effectifs. Cette opération aurait aussi permis à la société ISS Logistique & Production de faire disparaître de l’entreprise le syndicat le plus combatif, chose qu’elle a revendiquée oralement à plusieurs reprises.

Le lendemain de la réunion, le syndicat SUD ISS LP dénonçait publiquement cette tentative de corruption dans un tract et informait les salarié-e-s de son refus. Le jour suivant, c’est avec la plus grande surprise que Julien Gonthier recevait un SMS émanant du directeur général, : « Et si j’appelais Gonthier pour le piéger en enregistrant la conversation ? ». Le message, bien sûr, n’avait pas été envoyé au bon destinataire...
L’Union Syndicale Solidaires Industrie et le syndicat SUD ISS LP s’élèvent avec force contre ses pratiques qui visent d’une part à corrompre un syndicat pour laisser passer une opération financière entachée d’irrégularités de procédure, d’autre part à piéger un militant qui refuse des pots de vin. Ils réaffirment leur détermination à ne céder en aucune circonstance à ces pratiques mafieuses et exhortent tous les militants syndicaux à faire de même, afin que cessent les traditions patronales comme celles de l’Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie (UIMM). Au moment où les salarié-e-s, notamment organisés à Sud-Solidaires, se battent contre des plans de licenciements ou de suppressions d’emplois (PSA, Sanofi, Lear..), le patronat est décidément prêt à beaucoup pour faire taire la contestation sociale qui enfle dans le pays.

Le syndicat est bien entendu prêt à rendre public les éléments formels dont il dispose dans cette affaire et à organiser une rencontre avec la presse.

Paris le 26 septembre 2012.

PDF - 244.7 ko

Publié dans actualités

Commenter cet article