Je suis partout, un roman de politique-friction de Jean-Jacques Reboux

Publié le par dan29000

Couve_Je-suis-partout-195x300.jpgNul besoin de présenter Jean-Jacques Reboux, écrivain, éditeur, et militant actif de la dépénalisation du fameux, trop fameux, délit d'outrage (codedo). Ici nous apprécions depuis longtemps ses bouquins, notamment ses trois "Poulpe", comme quoi il est fort possible d'être un ex-postier, ex-instituteur, ex-ouvreur de cinéma et surtout ex-dompteur de poules...et avoir du talent.

De plus cet homme a publié Yasmina Khadra, et cela, c'est vraiment une preuve de talent, si si...

Ajoutons enfin qu'il fut aussi dans la ligne de mire des "affreux" de la secte nommée "Opus Dei" pour avoir publié un excellent roman de Catherine Fradier, "Camino 999".

Cet été, suite à d'atroces souffrances dues à une attaque de "Sarkozia volubilis", il nous offre un épais roman hilarant et féroce nous permettant un voyage délirant dans la consternante galaxie de la vie de Sarkozy 1er (et espérons dernier).

 Juste un survol de la table en fin de volume, vous mettra dans l'ambiance avec le prologue intitulé :

L'annonciation, le fabuleux destin de Nicolas Minus

Suivront cinq parties : L'élévation, la catastrophe, la rédemption, l'insurrection et enfin l'expiation...

Tout un programme.

Certes il faut un peu de temps pour vraiment entrer dans l'histoire et parfois Reboux abuse des dialogues qui s'étirent sur de nombreuses pages. Néanmoins la restitution des nombreux épisodes de la vie du monarque de l'Elysée est réussie et souvent jubilatoire. La causticité de Reboux est célèbre et vient frapper une fois de plus à nos oreilles réjouies.

Au fil des pages le rythme des élucubrations de l'élu d'une partie des français s'accélère, de sa rencontre avec Carla à l'épisode du "pov'con. Presque tous les guignols au pouvoir sont présents en une galerie irrésistible et vaine : Chirac, Villepin, Guaino, Guéant et Besson, nommé le petit Judas de Donzère...

Et aussi le fantôme de Louis XVI... 

Bref, le talent et l'humour corrosif de l'auteur nous permet de réellement voir vivre le "résident de la république", dans toute sa vulgarité, sa suffisance, sa superficialité et son absence de culture réelle.

Bien entendu, le ridicule ne tue plus, et c'est dommage car nous en aurions déjà fini avec Sarko. Alors la charge de Reboux tombe particulièrement juste. Sans doute est-ce pour cela que les grands médias, toujours frileux, même en plein été, s'abstiennent de chroniquer ce roman pour nous fatiguer avec des brouettes de best-sellers inodores et incolores. 

Alors en attendant que Woerth dégage enfin, en attendant que la gauche se réveille, en attendant que Sarkozy et sa bande du Fouquet's se tirent enfin, peut-être avant 2011, rêvons avec Reboux aux derniers jours de Nicolas Sarkozy.

 

Un roman réjouissant, ce qui est assez rare de nos jours.

 

Parfois la réalité peut rejoindre la fiction.

 

Dan29000

 

JE SUIS PARTOUT

Les derniers jours de Nicolas Sarkozy

Jean-Jacques Reboux

Editions Après la lune

2010 / 380 p / 18 euros 

 

A SIGNALER AUSSI /

 

28 août,13h30-15h30. J-J Reboux sur Radio Libertaire
Dans l’émission Chroniques rebelles


10/11/12 septembre. Dédicace Je suis partout à la fête de l’Humanité
Chapiteau du village du livre
 

 

On peut voir aussi le site du bouquin :

 

http://jesuispartout2010.blogspot.com/

 

Et pour finir :

 

Je suis partout (les derniers jours de Nicolas Sarkozy)
DES REPONSES FORTES A DES QUESTIONS ESSENTIELLES
D’où vient le complexe d’infériorité de Nicolas Sarkozy?
Son père était-il aussi méchant avec lui qu'on l'a dit?
Est-il toujours amoureux de sa maman?
Que signifie "Mindenhol Vagyok"?
Qui est la princesse GneuGneu?
Peut-on vraiment guérir de la "sarkozia volubilis"?
Que s'est-il passé à Marnes-la-Coquette le 13 novembre 2007?
Que s'est-il passé exactement le 26 juillet 2009?
Pourquoi Eric Besson est-il à ce point obsédé par "Mein Kampf"?
Trahira-t-il une seconde fois?
Le cerveau de Henri Guaino est-il vraiment creux?
Quel mal mystérieux ronge Nicolas Sarkozy?
Est-il VRAIMENT fou? Depuis quand? Tiendra-t-il jusqu'à 2012?
Pourquoi est-il obsédé par Louis XVI?
Pourquoi va-t-il se laisser pousser la moustache en juillet 2011?
Y a-t-il un rapport avec le dernier roman de Jean-Pierre Andrevon? (qui vient également de paraître chez Après la Lune)
 

Publié dans lectures

Commenter cet article