Journée internationale contre l'homophobie, le 17 mai

Publié le par dan29000

9f17fa2f77e794e892cc4f95469caaf9.pngÀ propos de la Journée internationale


La raison d’être de la Journée internationale contre l’homophobie, son sujet central d’intérêt, le leitmotiv qui en informe chacune des actions demeure un phénomène universel, polymorphe et historique : l’homophobie.


Au Canada, la reconnaissance des communautés gaie et lesbienne aura d’abord été une reconnaissance juridique fondée sur le respect des chartes des droits et libertés de la personne. Par ailleurs, les avancées juridiques n’auront de sens que lorsqu’elles se traduiront par une reconnaissance sociale des réalités homosexuelles où l’homophobie sera absente. Pour réaliser cet objectif, la Fondation Émergence propose, avec le concours de partenaires, la tenue d’une journée annuelle dédiée à la reconnaissance sociale des réalités homosexuelles.

Philosophie de l’événement

Peu de groupes minoritaires ont été aussi malmenés que ceux des gais et des lesbiennes. Des progrès phénoménaux ont été accomplis et les personnes d’orientation homosexuelle sortent de l’ombre. Vu de l’extérieur, on pourrait croire qu’il n’y a plus de problèmes et que tout est réglé. Les médias se montrent réceptifs, des personnalités publiques commencent elles aussi à sortir de l’ombre, des téléromans présentent des gais et des lesbiennes dans des scènes de la vie courante. Or, la réalité est tout autre, beaucoup de personnes sont incapables de vivre leur orientation homosexuelle, la vivent difficilement ou adoptent des modes de vie pour se protéger. Malgré les situations difficiles, la tenue d’une Journée internationale contre l’homophobie ne doit pas être construite sur une philosophie de « victimisation ». Au contraire, cette journée doit être une occasion de travailler avec les aspects positifs de l’homosexualité et mettre en valeur la contribution positive des gais et des lesbiennes dans la société.

Les clientèles visées

L’homophobie est un phénomène insidieux qui a su se frayer des chemins subtils, discrets et habituellement invisibles. Il n’y a personne à l’abri de manifestions hostiles envers l’homosexualité. Et, fort surprenant, certaines personnes homosexuelles elles-mêmes adoptent des comportements homophobes pour se mettre à l’abri de réactions dont elles pourraient être l’objet de la part de leur entourage. Une Journée internationale contre l’homophobie de lutte contre l’homophobie cherchera à rejoindre toutes les clientèles indépendamment de leur orientation sexuelle.

Engagement

Une Journée internationale contre l’homophobie n’appartient à personne en particulier. Elle est l’affaire de tous ceux et de toutes celles qui désirent un monde dépourvu de préjugés et capable de faire une place à tous et à toutes, indépendamment de leur orientation sexuelle. À l’instar de toutes les journées thématiques mondiales, celle dédiée à la lutte contre l’homophobie doit être prise en charge par tous les acteurs de la société civile : les organismes communautaires gais et lesbiens, et ceux des autres diversités sexuelles, les syndicats, les employeurs, les entreprises privées, les gouvernements, les administrations publiques, les ordres professionnels et toutes les personnes à la recherche de l’égalité.

 

Source : homophobie.org

 

 

 

Publié dans actualités

Commenter cet article