Journée nationale d'action des chômeurs et précaires devant tous les Pôles emploi

Publié le par dan29000

mardi 12 mars 2013 (heure non définie)   

Lieu :(Lieu non défini)


Attention: lieu et heure d'une éventuelle manifestation à préciser
Mise à jour du 9 mars 22h: nous n'avons toujours pas trouvé de précisions sur cette journée.


Journée nationale d'action des chômeurs et précaires

Contre l'accord de Sécurisation.

Le 11 janvier, la CFDT, la CFTC et la CGC ont signé l'accord présenté par le Patronat, comme étant un projet de sécurisation de l'emploi. Un projet de loi doit être présenté au conseil des ministres en mars pour ensuite être voté en mai. Nul doute que le patronat et le gouvernement sont satisfaits d'avoir obtenu ces signatures afin d'avancer au plus vite vers la destruction massive de nos droits. La CGT ne l'entend pas de cette oreille.

Cette cabale contre les travailleurs, savamment orchestrée par les médias et d'une extrême gravité, doit nous mobiliser afin que la CGT pèse de tout son poids en mars pour que cette loi ne soit pas votée en l'état.

document au format PDF:

Alors qu'aujourd'hui :

  • il y a 5 millions de chômeurs, qu'un sur deux seulement est indemnisé,
  • que sur 19 millions d'embauches en 2010, 12 millions ont été des CDD de moins d'un mois,
  • 4 millions de plus d'un mois,
  • que l'intérim est devenu un moyen de gestion des effectifs,
  • qu'il a été fait 1 million de ruptures conventionnelles dont 80% ont été imposées;

Cet accord est un recul sans précédent.

La CGT chômeur appelle tous ses comités à se mobiliser le 12 mars prochain devant tous les pôles emploi, contre les radiations, les indus, les trop-perçus et cet accord qui n'apportera rien ni aux salariés, ni aux privés d'emploi.

http://chomeurs-cgt.fr/spip.php?article575

Lien : http://www.demosphere.eu/node/34800
Source : http://communismeouvrier.wordpress.com/2013/0...


1 2 3

Drame lié à la violence sociale,

devant une agence de Pôle emploi

Un chômeur de 42 ans s'est immolé par le feu, mercredi 12 février, devant une agence de Pôle emploi à Nantes. La veille, il avait envoyé un message au quotidien Presse Océan : « Je vais me brûler à Pôle emploi car j'ai travaillé 720 heures et la loi c'est 610 heures et le Pôle emploi a refusé mon dossier. Merci. Au revoir. »

Le Comité national CGT des privés d'emploi a aussitôt réagi, en dénonçant avec fermeté « l'inhumanité avec laquelle les chômeurs sont traités les poussant comme aujourd'hui à mourir de pauvreté sous couvert de l'application d'une règle qui ne sert qu'à sanctionner, fliquer et humilier les chômeurs. »

Selon le syndicat, Pôle emploi ne peut pas se dédouaner de ses responsabilités dans cette affaire. « Ce geste, d'une violence indescriptible, n'est que la répercussion des règles mises en place par l'institution qui aujourd'hui n'est plus en phase avec les situations sociales », a-t-il précisé.

La CGT Pôle emploi a immédiatement demandé la mise en place d'un CHSCT « afin de faire toute la lumière sur cette affaire ».

Le Comité national CGT des privés d'emploi a appelé tous les chômeurs à se mobiliser le 12 mars prochain devant les agences Pôle emploi.

Source : http://ulcgt20.org/spip.php?article1029


1 2 3

Chômage : la précarité à sens unique

Chômage : la précarité à sens unique

Article CGT

L'explosion du chômage et de la précarité frappent très durement les salariés, les chômeurs et les plus démunis dans notre pays. Les drames de Saint-Ouen et de Beaunes, le suicide de Nantes en sont des manifestations particulièrement douloureuses.

Les mesures d'austérité et la multiplication des licenciements génèrent de très nombreuses situations socialement et humainement insupportables.

L'indemnisation des chômeurs, qui est aujourd'hui scandaleusement insuffisante, est encore menacée par des dispositions de l'accord national interprofessionnel cosigné le 11 janvier dernier par le patronat et des organisations syndicales minoritaires reprises par le projet de loi actuellement soumis au vote des parlementaires.

Pour la CGT, la casse organisée du droit du travail et des droits collectifs des salariés et des privés d'emploi, tout ce qui génère de tels drames doit être combattu.

La CGT s'insurge contre tous les discours, y compris les discours officiels, visant à présenter les allocations de chômage comme un frein au retour à l'emploi, voire comme un privilège.

Le rapport de la Cour des Comptes publié le 22 janvier 2013, portant sur le thème "Le marché du travail face à un chômage élevé : mieux cibler les politiques" est un véritable rapport à charge. Plutôt que d'apporter de vraies solutions à la crise financière, il tente de culpabiliser et de pénaliser encore plus salariés et chômeurs.

Pour la CGT, les politiques d'austérité et de stigmatisation des plus précaires doivent cesser. Tous les privés d'emploi doivent avoir droit à un revenu de remplacement leur permettant d'avoir une vie décente.

L'action collective déterminée des salariés et du monde du travail dans son ensemble est à l'ordre du jour pour défendre leurs revendications.

La CGT appelle les salariés et les chômeurs à préparer la mobilisation interprofessionnelle du 5 mars et celle du 12 mars devant les Pôle emploi à l'initiative du Comité National Chômeurs CGT contre les radiations, indus, trop perçu, sanctions...

Source : http://www.cgtparis.fr/spip.php?article913

Publié dans actualités

Commenter cet article