La fabrique de malades, du docteur Sauveur Boukris, le Cherche midi

Publié le par dan29000

 

fabrique02.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Certes il ne fait jamais vraiment bon être malade. Pourtant en ce moment il faut particulièrement éviter. Des services d'urgence débordés, des médicaments qui tuent, des médecins sous influence, des hôpitaux et maternités qui ferment et la seule loi du profit maximum qui devient l'idéologie dominante sur le plan de la santé.

  Presque tous les aspects de nos vies se médicalisent pour le plus grand bénéfice des grandes firmes pharmaceutiques qui arrivent à dicter leurs lois, de Bruxelles à Strasbourg...

  Alors quand quelques voix s'élèvent, d'Irène Frachon (scandale du médiator) à Philippe Even, elles doivent être entendues. Le docteur Sauveur Boukris, médecin enseignant à l'université Diderot (Paris VII) fait partie de ces voix. Il est déjà l'auteur de nombreux livres dont le célèbre "Ces médicaments qui nous rendent malades". C'est un habitué des médias et du web pour le plus grand bien de tous.

 

  Soyons clairs, il ne s'agit souvent plus de soigner, mais de vendre.

  Surmédicalisation, sur-diagnostic, sur-traitement...

  Alors comment vendre, et si possible, vendre encore plus ?

  Des techniques existent, cela porte un nom, marketing.

  L'auteur nomme cela, l'art de nous faire avaler la pilule. Créer de nouveaux marchés, en fait, c'est assez simple, il fallait juste y penser. On abaisse les seuils... Pour l'hypertension, le diabète ou l'ostéoporose. Ensuite c'est la phase de manipulation de l'information auprès des médecins. Bien entendu l'auteur donne des exemples à l'appui, comme par exemple la connivence entre les experts et l'industrie pharmaceutique.

 

  Dans une Europe marquée par la crise, l'explosion du chômage et de la précarité, la médicalisation du mal-être est une bonne affaire pour les marchands de psychotropes. En plus nos sociétés occidentales vieillissent, surtout en ce moment. Et si la vieillesse était une maladie, la ménopause par exemple ? Et ainsi de suite...

 

  En fin de volume, l'auteur nous met aussi en garde sur cette nouvelle vogue des dépistages tous azimut... Il nous invite, à juste titre, à ne pas confondre prévention et dépistage, notamment à propos du cancer du sein ou de celui du côlon. Celui de la prostate étant déjà mis en cause depuis plusieurs années. Enfin se pose la question évidente, à qui profite le sur-diagnostic ?

 

  Vous l'avez sans doute compris, ce livre est indispensable à lire, car il donne, de manière limpide, à réfléchir sur ce monde médico-industriel basé sur le mortifère "toujours plus", toujours plus d'examens biologiques, de radiographies, de médicaments, en jouant sur les peurs, les angoisses... Sans oublier un immense gâchis financier, mais de vastes profits pour les plus grosses entreprises pharmaceutiques.

 

  Un livre salutaire qui devrait être remboursé par la sécurité sociale...

 

  Dan29000

 

 

 

La fabrique de malades

Ces maladies qu'on nous invente

Dr Sauveur Boukris

Collection santé

Editions Le cherche midi

2012 / 240p / 17 euros

 

 

Voir le site de l'éditeur

 

Publié dans lectures

Commenter cet article