2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 23:22

La neutralité déchire l’Europe

La neutralité des réseaux est désormais au cœur d’un bras de fer entre la Commission et le Parlement européens. Les députés de la commission de l’industrie (ITRE) ont lancé les hostilités hier, en votant à l’unanimité en faveur d’une résolution prenant le contre-pied des positions de Neelie Kroes, commissaire en charge du numérique.

Reprise d’un article publié sur le site Owni magazine de journalisme numérique en creative commons

- Lire l’article et ses commentaires sur Owni

 

Injonction à agir


Le texte, dont la version définitive n’est toujours pas diffusée, invite la Commission européenne à agir rapidement en faveur de la protection de la neutralité, en déterminant “si des mesures de régulation supplémentaires sont nécessaires” (amendement de compromis 9). Cette évaluation devra se faire dans les six mois suivant la publication des résultats de l’étude du Berec, le régulateur des télécommunications européen, à qui Neelie Kroes a demandé d’examiner les conditions d’accès à Internet dans chacun des États membres, a encore indiqué le Parlement.

En clair, les députés européens, qui n’ont pas l’initiative législative, demandent à l’organe qui la détient, de légiférer. Et si cette injonction n’est pas valable dans l’immédiat, comme le déplore La Quadrature du Net, une association française qui milite en faveur des libertés numériques, elle reste une décision politique forte. Susceptible d’influencer la commissaire en charge du numérique : la résolution n’a aucune force obligatoire mais il paraît difficile, pour préserver la bonne entente institutionnelle, que la Commission ignore le Parlement, dont le vote en séance plénière est fixé fin novembre.

 

Rappeler à Neelie Kroes ses premiers engagements


“C’est une réaffirmation de la position du Parlement sur le sujet”, indique-t-on du côté du cabinet de la député européenne Catherine Trautmann, sensible à ces problématiques. “Depuis le Paquet Telecom [ndlr : transposé fin août dernier dans la loi française, et peu contraignant sur le sujet], on demande à la Commission un état des lieux sur la neutralité des réseaux. Sa communication sur le sujet a été extrêmement faible. Depuis le début de son mandat, l’approche de Neelie Kroes a un peu évolué. C’est une façon de lui rappeler ses premiers engagements”.

Fin 2009, en conclusion [PDF] du Paquet Telecom, la Commission européenne déclarait vouloir “maintenir le caractère ouvert et neutre de l’Internet, en tenant pleinement compte de la volonté des co-législateurs de consacrer désormais la neutralité de l’Internet et d’en faire un objectif politique et un principe réglementaire.”

Depuis lors, ses positions, traduites dans l’approche de sa vice-présidente Neelie Kroes, ont quelque peu varié. Soufflant d’abord le chaud et le froid, la commissaire a finalement adopté les éléments de langage des opérateurs (début octobre, ou bien encore en juillet dernier) : le terme “neutralité” a été remplacé par “l’ouverture”, la possibilité de “services gérés”, d’abord mise en doute par Neelie Kroes, a finalement été largement admise. Le tout en faveur d’une position “wait-and-see”, que certains parlementaires ont voulu bousculer.

“Le ton est plus politique, même s’il reste limité”

Les amendements adoptés lors du vote de la résolution réaffirment ainsi l’importance de la neutralité dans la création d’un “écosystème innovant”, “au service des citoyens européens et des entrepreneurs” (amendement 56) et appelle la Commission à “inviter les représentants de consommateurs et la société civile à participer activement et au même titre que les représentants de l’industrie dans les discussions concernant le futur d’Internet au sein de l’UE” (amendement 57). Le texte reconnait aussi plus explicitement l’existence d’atteintes à la neutralité (amendements de compromis 7 et 8) à la différence des dernières positions de la Commission, décrétant qu’il ne s’agissait que de craintes, et non de faits avérés.

“Les amendements adoptés hier étaient plutôt positifs, comparés au premier ‘draft’ [ndlr : papier préparatoire], qui avait la même approche attentiste que la Commission, se réjouit Félix Treguer de La Quadrature du Net.”Le ton est plus politique, même s’il reste limité”, poursuit-il, en référence à “quelques imprécisions” qui subsistent, notamment sur le mobile.

Un flou suffisamment important pour que la Commission déclare ne pas voir la “contradiction” entre la résolution du Parlement européen et sa propre position. Contacté par OWNI, le cabinet de Neelie Kroes fait valoir que les requêtes des députés correspondent “exactement à ce qu’est en train de faire la Commission”.

Posté le 22 octobre 2011
©© a-brest, article sous licence creative common info

Partager cet article

Published by dan29000 - dans écrans
commenter cet article

commentaires

AGENDA

 


Mathieu Burnel – l’insurrection est arrivée... par ce-soir-ou-jamais

LA BRETAGNE APPELLE LA JEUNESSE A LA MOBILISATION

FACE AUX MULTIPLES VIOLENCES POLICIERES, notre site appelle à participer massivement samedi aux deux manifestations les plus importantes à NANTES et TOULOUSE, ne laissons pas la rue à la police, RESISTANCE !

 INFOS DIRECTES ICI

PROCHAINES MANIFS :

  • Samedi 1er novembre : 

    Dijon : samedi 1er novembre 17H Mémorial – rue de la liberté – Manifestation en casques (Affiche-texte)

  • Toulouse : Samedi 1er novembre, 16h, pour en finir avec le barrage et les crimes policiers.
  • Saint Brieuc : samedi 1er novembre, 14h devant la Préfecture
  • Bruxelles : samedi 1er,  18:00 lieu : Avenue de Stalingrad, au gueulophone
  • Nice :  rassemblement pacifique samedi 1er Novembre à 15h, Place Garibaldi.
  • Épinal : Samedi 1er novembre à 11h Place des Vosges
  • Saint-Denis-De-la-Réunion : samedi 1er à 10h00 au Parvis des Droits de l’Homme à Champfleuri.
  • Segré : rassemblement  samedi 1 novembreà la  sous préfecture a partir de 11h
  • Chalon sur Saone : samedi 1er novembre, 17h, place de la Mairie.
  • Apt : samedi 1 novembre à 11h devant la sous-préfecture
  • Avignon : samedi 1 novembre à 11h devant la préfecture
  • Nantes :  samedi 1er novembre manif pour Rémi. RDV à 14h devant la Préfecture.
  • Alençon :  samedi 1er novembre 11h devant la Pref’ ; Rassemblement en hommage à Rémy Fraisse, Non à la répression d’État !
  • Cahors :  rassemblement en hommage à Rémi, samedi 1er nov à 10h30 devant la Préfecture
  • Aix : rassemblement le samedi 1er novembre, sur la place de la mairie.
  • Brest : contre la répression samedi 1 Novembre, à 14h place de la Liberté.

+ PARIS, stalingrad : dimanche 02 à 15 h

=======================================================

PARIS, bastille : KOBANE VIVRA, contre Daesh, manifestation à 14 h, samedi 1er, dans le cadre de la journée mondiale de soutien

MARSEILLE, place L. Blum : Manifestation,concert, danses, collecte de dons en soutien à la résistance kurde à KOBANE, samedi 1er à 14 h

MONTPELLIER, place comédie : Journée mondiale VEGANE, samedi 1er, 14 h à 18 h stand infos, dégustations végétaliennes, vidéos

=======================================

A NOS LECTEURS

Notre hébergeur nous impose des encarts publicitaires que vous pouvez facilement supprimer avec une extension facile à installer : adblock

Recherche

LECTURES

 

RESISTANCES

 

 

Tags

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog