La Poste : des salariés pas vraiment en forme

Publié le par dan29000

Les médecins de La Poste dénoncent le mal être


Le syndicat professionnel des médecins de La Poste a adressé une lettre ouverte au Président de la Poste Jean-Paul Bailly avec copie à Mme Lagarde, ministre de l’Economie et à Mr Woerth ministre du Travail et de la Fonction Publique, au Conseil de l’Ordre des Médecins et aux membres du CCHSCT de La Poste.


Ce courrier particulièrement alarmant vient dénoncer, comme SUD PTT et d’autres organisations syndicales l’ont déjà fait, l’effet des restructurations accélérées, de l’accroissement de la surcharge et de la pénibilité du travail. Il y a un clair déséquilibre entre contraintes et ressources à La Poste, c’est un facteur connu de génération du stress.


Ce courrier des Médecins de Prévention de La Poste recoupe tout à fait les observations faites par les organisations syndicales et SUD en particulier depuis des mois : des suicides et des tentatives de suicides liés aux situations de vie professionnelle, des agents de la distribution dans des situations d’épuisement physique et psychique, une très forte pression commerciale individuelle et quotidienne sur les guichetières et guichetiers, la quasi-impossibilité de reclassement durable, des problèmes pour obtenir des congés avec sa famille...


Quand face aux organisations syndicales, les dirigeants de La Poste affirment que nous ne sommes pas dans la situation de France Télécom, ils nient la réalité. Les Médecins de Prévention de La Poste ressentent visiblement la même volonté des dirigeants du groupe La Poste de se voiler la face devant les conséquences humaines des restructurations et des nouvelles organisations du travail. Ils dénoncent le refus de prendre en compte leurs alertes et un « déni manifeste ».


Aujourd’hui, il est temps que la direction de La Poste change d’orientation et arrête les restructurations. Il est urgent qu’elle remette en cause les méthodes de management que nous avions dénoncées en nous scandalisant des propos d’un dirigeant de l’Enseigne. Celui-ci recommandait « l’extermination » des vendeurs « à zéro » listés sur des fichiers publiés à travers les services commerciaux de La Poste.


La Poste, premier employeur après l’Etat, doit s’attaquer aux nouvelles pénibilités suscitées par les nouvelles organisations du travail. La santé des postières et des postiers est à ce prix. La prévention du stress, des violences internes et externes, la souffrance et le mal être au travail doit s’inscrire dans une démarche globale d’amélioration des conditions de travail associant tous les acteurs.


Enfin, le gouvernement, prévenu aussi par ce courrier et en connaissance de cause avec les drames de France Telecom ou la situation explosive d’autres établissements publics comme Pôle Emploi, doit pousser fermement les dirigeants sous sa tutelle à prendre en compte les déclarations et les propositions des acteurs sociaux. La responsabilité des différents ministères impliqués est pleinement engagée.



Source : Sud  PTT


Publié dans actualités

Commenter cet article