La Poste : la disparition des boites aux lettres dans les campagnes

Publié le par dan29000

Le retrait des boîtes postales fâche les maires ruraux

 

 

 DUPIN Bernard Administrateur CGT Groupe La Poste

 


 

La Poste cherche-t-elle à faire des économies en supprimant, ici ou là, ses boîtes vouées à la collecte du courrier ? C’est ce dont se plaignent de nombreuses communes rurales qui soupçonnent l’entreprise d’abandonner peu à peu une activité de moins en moins rentable du fait du recul du transport postal (- 3,9 %prévu par an entre 2010 et 2015). En Seine-et- Marne, 50 d’entre elles ont ainsi été supprimées récemment , selon SUD-PTT.

« Dans certains départements, ça va trop loin. On peut comprendre que certaines boîtes disparaissent si elles ne sont plus utilisées. Lorsque la Poste redimensionne ses services, cela ne peut se faire qu’en concertation étroite avec les élus », plaide Vanik Berberian, président MoDem de l’Association des maires ruraux de France (AMRF).

Agacés par la disparition d’une boîte aux lettres, les habitants de Poursac (Charentes) ont adressé avant Noël un courrier… aux services postaux, menaçant de fermer leurs comptes à la Banque postale. En vain. « La boîte a été enlevée », déplore la maire de Poursac, Anne-Marie Cormenier. La commune de 210 habitants, qui en comptait 5 en 2011, n’en aura plus que2…

« Il n’y a pas de consigne pour réduire le nombre de boîtes aux lettres de rue. La population française évolue, il faut en supprimer certaines pour en ajouter de nouvelles ailleurs », explique la Poste, précisant que leur nombre reste « globalement stable, autour de130 000 ».

Les doutes des syndicats L’entreprise rappelle qu’en vertu de la loi du 20 mai 2005 nul habitant ne peut être à plus de 5 km ou de vingt minutes en voiture d’un point de contact de la Poste. Le problème semble donc bénin. Mais, pour les syndicats, le phénomène cache une tout autre réalité, bien plus inquiétante.« Le but de ces enlèvements est de faire des économies sur les tournées de relevage (NDLR : relève du courrier). La Poste veut implanter des batteries de boîtes pour le courrier distribué à l’entrée des villages »,dénonce Bernard Dupin, élu CGT et membre du conseil d’administration de la Poste.

Source Le Parisien + BC

Publié dans environnement

Commenter cet article