Larzac, de la lutte paysanne à l'altermondialisme, de Pierre-Marie Terral

Publié le par dan29000

 

 

larzac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Larzac, un nom plein d'évocations, un nom qui laisse rarement indifférent. Pour certains le nom d'un haut plateau calcaire du sud du Massif central, pour d'autres un camp militaire, pour d'autres encore une lutte exemplaire des seventies, comme celle de Lip, ou un lieu de résistance anti-militariste ou plus tard altermondialiste. Ou encore un endroit où se développèrent de belles expériences  alternatives de vie.

 

 


Bien entendu il ne manque pas d'ouvrages sur le Larzac, surtout sur la décennie 71-81, et encore plus nombreux sont les livres évoquant cette résistance mais uniquement sous un angle spécifique : récits de vie, Bové, syndicalisme agricole, écologie politique, altermondialisme ou encore désobéissance civile.

Mais jamais aucun livre sur la totalité de cette belle histoire qui dure depuis quarante ans et que l'auteur de cet article a parfois partagé. C'est sans nul doute la grande qualité de cet ouvrage remarquable que de nous donner une formidable vue d'ensemble sur ce sujet protéiforme.

L'ouvrage proposé par les éditions Privat est à l'origine une thèse soutenue en septembre 2010 à l'université Paul-Valéry de Montpellier par Pierre-Marie Terral qui est professeur d'histoire et géographie au collège Fabre de Rodez et docteur en histoire contemporaine de l'université Paul-Valéry Montpellier III.

En une décennie de travail où il eut accès à des archives inédites, l'auteur a collecté une centaine de témoignages des acteurs de cette lutte emblématique, tout en gardant une certaine distance critique qui ne peut que crédibiliser encore plus son travail.

Trois grandes parties délimitées dans le temps permettent d'avoir une bonne vue d'ensemble. Bien entendu la plus riche fut la décennie allant du début du combat en 1971 lors de l'annonce de l'extension du camp militaire, à l'arrivée de Mitterrand dix ans plus tard qui allait stopper ce projet aussi ridicule que dangereux. Sont passés en revue, le choix de la non-violence, l'affirmation d'une communauté paysanne et le vaste mouvement de soutien avec la venue, pas toujours évidente, des "aides" extérieures, sans oublier les différences d'analyses entre les partisans de la confrontation et ceux de la concertation.

Dans un second temps, après la victoire, il fallut trouver de nouveaux horizons de résistance car "le combat continue" n'était pas une formule creuse, et peu à peu le foyer de la contestation en partie issue de l'après mai 68 allait se transformer en un haut lieux de l'altermondialisme avec la fameuse opération du démontage du McDonald de Millau et les vastes mobilisations sur le plateau durant les années 2000.

L'époque avait changé, mais la force de résistance du Larzac demeurait, mais sous une autre forme, elle aussi.

Enfin, dans la dernière partie, l'auteur effectue une belle ouverture, prenant de la distance sur son sujet (une lutte entre mémoire et histoire sur les chemins de la légende) et en posant la bonne question :

Que reste-t-il du Larzac ? C'est à dire les héritages sociaux et politiques.

En conclusion,  un travail vraiment remarquable qui va demeurer comme le livre de référence sur ce sujet, brossant un tableau sans complaisance de cette forte et symbolique lutte de résistance. Une forme de résistance qui eut un écho au-delà de nos frontières, une forme de résistance nommée désobéissance civile qui est en train de faire son grand retour dans notre pays et que l'on peut voir à l'œuvre contre l'installation d'un nouvel aéroport inutile près de Nantes ou contre les dangers du gaz de schiste.

Il est donc d'autant plus utile de lire ce livre que l'on ne peut que chaudement conseiller à ceux qui poursuivent, sous d'autres formes, les résistances en tous genres dont notre site se fait l'écho chaque jour.

 

Gardarem lo Larzac

 

Dan29000

 

Nous en profitons pour signaler l'existence du journal bimestriel :

GARDAREM LO LARZAC (Le journal du Larzac solidaire)

qui va publier son numéro 300 cet été. On peut s'abonner pour un an (18 euros, ou soutien, 20 euros) en écrivant à Gardarem lo Larzac, Montredon, 12100 La Roque Ste Marguerite.

 

Larzac, de la lutte paysanne à l'altermondialisme

Pierre-Marie Terral

Editions Privat

2011 / 464 p / 25 euros

 

Pour voir le site de l'éditeur, c 'est ICI

Et voir aussi le site, Larzac.org, ICI


 

CET ETE SUR LE LARZAC /


 

Retrouvailles des comités Larzac / 9 et 10 juillet

Arrivée de l'alter Tour / 4, 5 et 6 août

Montredon, marché paysan et spectacles, chaque mercredi soir : à noter le 3 août, la présence de S. Hessel et Leïla Shahid.

gardarem.gif


Publié dans lectures

Commenter cet article

Mitsuko 27/06/2011 16:15



Larzac, de la lutte paysanne à l'intermondialisme ...  Un beau titre de livre ... 


Larzac, que de beaux souvenirs ... un nom que tout le monde connaît ... il fut aussi un camp de militaires ...


Mais ce sont les beaux souvenirs dont je veux me souvenir ...


 



dan29000 27/06/2011 16:48



Oui, de très beaux souvenirs, et un livre passionnant à lire pour cet été, une vraie somme, tout à fait incontournable, un travail remarquable....