Le cinéma de MAI 68, des films de résistance en deux coffrets DVD

Publié le par dan29000

mai 68En mai, fais ce qu'il te plait, nous allons donc délaissé, pour  une fois, l'actualité récente des parutions de DVD, pour revenir sur une publication passée des Editions Montparnasse. C'est dans une collection intitulée "Le geste cinématographique" dirigée par Patrick Leboutte et Vianney Delourme qu'est paru un important coffret de 4 DVD, intitulé LE CINEMA DE MAI 68 pour le premier volume et de 2 DVD et 1 CD pour le second.

 

Quarante ans après, l'exploration des archives n'est pas close. Mai 68 ne fut pas qu'une riche explosion politique et sociale, cette période fut également d'une rare créativité, notamment dans le domaine du cinéma.

En 1968 des cinéastes, souvent jeunes, tournaient au sein des luttes, à Paris ou en régions. Souvent à l'intérieur de ces luttes, comme étant un des éléments des luttes sociales. L'on trouvait alors dans ces mouvements et dans ces groupes, un projet de cinéma collectif qui était partie prenante du processus révolutionnaire à venir.

 

Le grand intérêt de cette publication est donc de rassembler des films, plus ou moins longs, rarement montrés, dont certains sont inédits.

Cela se nomme "cinéma direct", un mouvement particulièrement créatif qui ne s'évanouit pas après 68 et dura environ une décennie.

Dans le premier volume, une quinzaine de films nous montrent des ouvriers, des paysans, des étudiants en pleine action. Le grand intérêt de ces films engagés dans les luttes est que les cinéastes en question n'étaient pas face à, pour filmer, mais se situaient clairement dans, avec, aux côtés des filmés.

Les filmeurs se nommaient : "Groupe ligne rouge", "Atelier de recherche cinématographique" ou "Cinélutte", un peu plus tard dans les seventies le duo Godard-Gorin serait aussi dans le mouvement de contestation.

Oser lutter, oser vaincre.

Mieux qu'un long discours, voici le contenu de ce premier coffret.

 

Dan29000 

 

Chapitre 1
1967/1968 Le vent se lève
Le premier mai à Saint-Nazaire
Un film de Marcel Trillat et Hubert Knapp, 1967, 20 min
Berlin 68-Rudi Dutschke
Un film de l’ARC, sous la direction de Michel Andrieu et Jacques Kébadian, 1968, 41 min
La glu
Un film de Edouard Hayem, 1968, 19 min


Chapitre 2
Premières grèves dans l’industrie
Cléon
Un film d’Alain Laguarda, 1968, 27 min
Nantes Sud Aviation
Un film de l’ARC, Pierre-William Glenn et Michel Andrieu, 1968, 30 min


Chapitre 3
Mai 68 à Paris. L’explosion
Ce n’est qu’un début
Un film de l’ARC réalisé par Michel Andrieu, 1968, 10 min
Le joli mois de mai
Un film de l’ARC, 1968, N&B, 33 min
CA13, Comité d’action du treizième
Un film de l’ARC, 1968, 40 min
Mikono
Un film de l’ARC réalisé par Jean-Michel Humeau, 1968, 11 min
Le Droit à la parole
Un film de l’ARC sous la direction de Michel Andrieu et Jacques Kébadian, 1968, 52 min
Avec les cheminots du dépôt SNCF de Paris Sud-Ouest
Un film de Fernand Moszkowicz, 1968/2008, 10 min


Chapitre 4
Les grèves d’occupation (du côté des ouvriers)
Oser lutter, oser vaincre
Groupe Ligne Rouge (Jean-Pierre Thorn), 1968, 88 min
Citroën-Nanterre

Un film de Guy Devart et Edouard Hayem, 1968, 63 min
La Reprise du travail aux usines Wonder
Un film de Pierre Bonneau et Jacques Willemont, 1968, 9 min


Chapitre 5
Du côté des paysans
Écoute Joseph nous sommes tous solidaires
Un film de Jean Lefaux, 1968, 56 min


Chapitre 6
Juin 68 ou le retour à l’ordre
Les Deux marseillaises
Un film de André S. Labarthe et Jean-Louis Comolli, 1968, 120 min


Chapitre 7
Les murmures du monde
L’atelier de recherche cinématographique en Mai 68
Par Sébastien Layerle. Article publié dans « Le cinéma militant reprend le travail », CinémAction n°110, 1er trimestre 2004. (pdf. Partie DVD-Rom)

Le Cinéma de Mai 68, une histoire 

Volume 1 / 4 DVD 
1967, 1968, 9 h 03 min, noir et blanc

Editions Montparnasse

Collection : Le geste cinématographique

2008 / 55 euros 

 

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

mai 68 2Dans le second volume, intitulé "L'héritage", de 1968 à 1978, le mouvement entamé en mai 68 se poursuit, sous d'autres formes, sur toute cette décennie. La grève générale des neuf millions de salariés contre le pouvoir gaulliste n'avait pas réussi à abattre le capitalisme, mais la France n'était plus du tout la même. Les mentalités évoluaient, les pratiques aussi, surtout pour la gauche révolutionnaire, particulièrement active dans les luttes qui se multipliaient de Fauchon au Larzac, des militaires aux femmes, de l'écologie  à l'antifascisme, de LIP à Caron-Ozanne...

Dans ces luttes, le cinéma engagé, partisan, avait une place de choix, il se nommait cinéma militant, il ne s'agissait plus de faire du cinéma politique, mais de faire politiquement du cinéma, nuance de poids.

Le DVD proposé tourne autour du Collectif CINELUTTE créé en 1973, et qui dura huit ans avec entre autres, Abramovici, Dupeyron, Gheerbrant, Le Péron Thorn...Le Collectif tournait mais aussi diffusait, au sein des luttes, se faisant écho des diverses formes de résistances, sur une base marxiste, tendance maoïste. La force de ce Collectif étant de n'avoir dépendu d'aucun parti ou groupuscule de l'époque.Tout cela étant, en partie, issue des très fameux "Etats généraux du cinéma" et des "six points de Suresnes (destruction des monopoles, abolition de la censure, autogestion, création de groupes non soumis à la loi du profit, et intégration de l'enseignement de l'audiovisuel dans l'enseignement général rénové...).

 

Une belle illustration de cinéma de lutte ou de lutte dans le cinéma, des documents aujourd'hui précieux pour nos archives, documents souvent invisibles et toujours dispersés. On ne manquera pas de remercier les Editions Montparnasse pour cette publication quarante ans plus tard, nous permettant d'avoir à portée de main toutes ces images historiques.

 

Dan29000 

 

Le Cinéma de Mai 68 - Volume 2 -

L’Héritage 2 DVD + 1 CD
1968, 1979, 5 h 18 min, noir et blanc

Editions Montparnasse

Collection Le geste cinématographique

2008 / 45 euros

 

2 DVD et un CD :
Ce n’est qu’un début, continuons le combat

De Claudia Von Alemann, (1968-1969, 45 min)
Kimbe red pa moli

(1971, 17min)
Cinélutte : Bonne chance, la France

(1974-1975, 100 min)

Triptyque composé de : L’autre façon d’être une banque, Portrait ou comité Giscard, Un simple exemple
Cinélutte : Jusqu’au bout

(1973, 40 min)
Margoline

(1973, 41 min)
Petites têtes, grandes surfaces - Anatomie d’un supermarché

(1974, 36 min)
À pas lentes

(1977-1979, 39 min)
Compléments
Texte Un cinéma de lutte pour des gens en lutte par Sébastien Layerle (pdf, 20 pages)
CD : Portrait musical de Colette Magny. Concert d’hommage à la chanteuse par François Tusques et Hélène Bass, enregistré en avril 2001 (40 min)
 

Publié dans écrans

Commenter cet article