Le FN débordé par l'UMP : cela donne le "Collectif de la droite populaire"

Publié le par dan29000

 

 

 

 


UMP--50---copie-1.jpgUltra-droite
Ces députés UMP qui débordent le FN sur sa droite

Par Agnès Rousseaux

Ils vantent le mérite, la famille et la patrie, proposent des camps de rééducation, veulent supprimer les 35h ou raccourcir le RSA, et parlent des banlieues comme des « zones de guerres tribales »… Ce ne sont ni des skinheads en crise existentielle, ni de vieux pétainistes aigris, mais des députés UMP membres d’un « Collectif de la droite populaire ». Gare à la montée de l’ultra-droite à la française.






On dirait que ça n’étonne plus personne : un député UMP qui cite un « adage nazi » pour défendre Nicolas Sarkozy... Le 26 novembre, Lionnel Luca, parlementaire des Alpes-Maritimes et membre du bureau du groupe UMP à l’Assemblée, s’insurge dans un communiqué contre le « déchaînement médiatico-politique et le harcèlement systématique que subit le Président de la République ». Et termine sa diatribe par une citation attribuée – sans doute à tort – à Joseph Goebbels : « La ficelle ressemble à une corde mais on connait l’adage nazi : "plus le mensonge est gros, mieux il passe !" ». Lionnel Luca ne recule visiblement devant rien.

Ses orientations politiques sont d’ailleurs à la hauteur de ses références historiques. Pour lui, « l’UMP a laissé un boulevard sur sa droite à force d’ouverture à gauche ». Voilà qui dénote sans doute d’un strabisme prononcé... Mais Lionnel Luca a décidé d’occuper le boulevard en question. Pour cela, une seule recette : taper toujours plus à droite. En octobre, pour critiquer les sondages qui pourraient « convaincre les Français que la France entière s’oppose à la réforme des retraites », il écrit : « En 1940 si les sondages avaient existé, une majorité de Français aurait été favorable à l’armistice et non à la poursuite des combats »... Concernant la réforme des retraites, une seule certitude : « la fermeté s’impose », car « la France n’est pas une république bananière où la rue bafoue la démocratie ».

Des camps pour inculquer l’amour de la patrie

Ses thèmes de prédilection : immigration et sécurité, bien sûr. Lionnel Luca s’est illustré par son soutien à l’expulsion des délinquants étrangers, qualifiée de mesure « de bon sens ». Il est aussi l’auteur des amendements qui ont restreint l’accès à l’Aide médicale pour les étrangers. Question sécurité, le député demande avec insistance la « militarisation de certains quartiers, devenus des zones de guerres tribales » [1]. Il veut redonner des moyens aux policiers et gendarmes, qui « n’ont même plus de quoi réparer leurs véhicules, alors que les mafias locales tirent sur les forces de l’ordre avec des armes de guerre » [2]. Il réclame la création d’un corps d’intervention « composé de militaires avec les équipements nécessaires et adaptés à la guérilla urbaine ». On en viendrait presque à trouver le « coup de Kärcher » pacifiste.

Ses grands projets ? Créer « une force d’intervention spéciale pour remettre de l’ordre dans les quartiers où les caïds font la loi ». Supprimer le RSA au bout d’un an, et mettre un terme aux aides aux entreprises sur les 35h, parce que « nous ne sommes pas dans un État soviétique ». Et aussi instaurer un service civique obligatoire pour tous les jeunes de 16 à 18 ans : « chaque année, ils se retrouveraient deux à trois semaines, pendant les vacances scolaires, autour du drapeau tricolore, avec des instructeurs, aussi bien militaires que civils, qui leur parleraient des devoirs de tout citoyen, des règles du "vivre ensemble" ». Le genre de colonies de vacances dont rêvent tous les jeunes : la main sur le cœur, chanter la Marseillaise à 5h du matin au son du clairon, les yeux humides levés vers le drapeau tricolore. De quoi renforcer notre identité nationale. Enfin, surtout celle des barbares ingrats et boutonneux qui aiment glander l’été dans les quartiers.

« C’est le FN qui nous pique nos idées »

Ses idées, Lionnel Luca aiment les partager. Il fait partie des 35 députés UMP qui ont fondé le 14 juillet 2010 le « Collectif de la droite populaire » [3]. Une droite « décomplexée », dont la Charte rappelle les valeurs essentielles : « Nation, Patriotisme et République », tout d’abord, mais aussi « Sécurité, première des libertés ». Sans oublier : travail, effort, mérite… et famille. La vraie droite, quoi. Qui vient de renforcer ses positions en faisant son entrée au gouvernement, avec Thierry Mariani [4]. Et qui au prétexte d’un « retour aux fondamentaux » tente d’accentuer le glissement idéologique de l’UMP, avec le soutien d’un tiers des sympathisants [5].

L’ambition de ce collectif ? Rappeler à Nicolas Sarkozy ses promesses de campagne : « Les paroles ont séduit, les actes n’ont pas suivi. Qu’en est-il de la fin des régimes spéciaux, d’un vrai service minimum dans les transports, du "coup de Kärcher dans les banlieues" ? On attend toujours », déclarait Lionnel Luca au Figaro. Une stratégie pour aller chercher les voix du FN ? « C’est exactement le contraire, affirme le député. C’est plutôt le FN qui essaye de nous piquer nos idées de base. Sauf que leurs propositions sont démagogiques et irréalisables ». Parce que ses grands délires sécuritaires et patriotiques, Lionnel Luca entend les mettre en œuvre. Et c’est bien ce qui fait peur.

Agnès Rousseaux
Notes

[1] Le Figaro, 27/07/10

[2] Valeurs actuelles, 18/11/2010

[3] Avec notamment Thierry Mariani, député du Vaucluse et Christian Vanneste, député du Nord. Voir la liste des signataires.

[4] Thierry Mariani, qui déclarait en juillet 2010 à propos de Marine Le Pen : « De plus en plus de sympathisants me font remarquer qu’elle n’est ni raciste ni antisémite, qu’elle n’a jamais été condamnée, qu’elle exprime tout haut ce que les deux tiers de nos adhérents pensent tout bas et, surtout, qu’elle dit ce que disait le RPR il y a quinze ans ! ». Source : L’Express

[5] Lire L’Humanité, 30/11/2010 : Glissement de terrain idéologique à l’UMP. « Un sondage Ifop, paru dans le Nouvel Observateur fin octobre, prouve que l’idée d’un front des droites élargi gagne dans la majorité. Les sympathisants seraient 32 % à souhaiter que l’UMP et le Front national passent des accords lors des élections locales. »


Source : Basta !

__________________________________________________________________________________

En illustration de cet article, la charte du fameux Collectif de la droite populaire : A éviter de lire avant de dormir, pour les cauchemars prévisibles. Le FN en rêvait, l'UMP l'a fait...

________________________________________________

 

Pour la fête nationale, 35 Députés de la Nation s’engagent.

Par Christian Vanneste le 14 juil 2010 dans Mes idées politiques

LA CHARTE DU COLLECTIF DE LA DROITE POPULAIRE

Fiers d’appartenir à la droite de conviction pour accompagner la majorité présidentielle dans les nécessaires réformes dont la France a besoin et que le peuple français a voulu avec l’élection de Nicolas SARKOZY,

Avec la volonté de contribuer au programme d’action de la majorité présidentielle,

A l’occasion de la fête de la Nation du 14 juillet 2010, nous nous engageons sur les valeurs qui font la France :
1- Nation, Patriotisme et République

Le collectif de la droite populaire croit en la Nation, seul cercle d’appartenance à la fois à l’échelle de l’homme et à l’échelle du monde. Nous souhaitons la promouvoir comme gage de stabilité entre les peuples et comme élément fondamental de notre identité.

Contre les tabous du « politiquement correct », nous sommes attachés au patriotisme pour redonner fierté, espoir et ambition aux Français. Fiers de notre langue et de notre histoire, nous défendons aussi les symboles de notre Nation : la Marseillaise comme le drapeau tricolore.

Nous croyons en l’identité de notre Pays et en l’unité de la République. Nous nous opposons, avec force, au communautarisme qui abîme la France et dissout la Nation. Nous défendons les valeurs de la République, tout particulièrement la laïcité contre l’intégrisme religieux.

Ceux qui choisissent de vivre en France doivent adhérer aux valeurs de notre République par une démarche volontaire. L’immigration doit être contrôlée et maîtrisée.
2- Liberté d’entreprendre et solidarité nationale

Le collectif de la droite populaire croit en la liberté d’entreprendre, au travail, au mérite et à l’effort.

C’est le travail fourni qui doit être le critère de la réussite. Ceux qui travaillent doivent pouvoir conserver le fruit de leurs efforts et l’utiliser pour préparer l’avenir de leur famille.

Nous croyons en l’excellence économique, en l’innovation et en l’esprit d’entreprise.

Nous soutenons la solidarité entre les territoires, entre les villes et le monde rural, et une écologie pour l’homme, dénuée d’idéologie et fondée sur l’incitation plutôt que sur la sanction.

Nous sommes attachés à la dignité sociale et à la solidarité avec les plus faibles d’entre nous : ceux qui veulent sortir de la précarité doivent pouvoir compter sur l’entier soutien de la communauté nationale; mais sans rien céder à l’assistanat, aux abus, aux fraudes qui fragilisent le lien social et la solidarité nationale.
3- École de la République et politique familiale

Fondée sur l’autorité, le mérite et le respect, l’école de la République doit permettre à chaque enfant d’apprendre les valeurs morales et civiques ainsi que favoriser l’égalité des chances pour tous.

Le collectif de la droite populaire croit en la famille, pilier qui garantit la solidité de notre cohésion sociale. Au sein des familles, l’éducation, les repères et la solidarité entre les générations doivent être promus et encouragés.
4- Sécurité, première des libertés

Etre libre, c’est être responsable. Ceux qui ne respectent pas les règles de la société et les valeurs de la République doivent être sanctionnés avec rigueur. Nous rejetons le sentiment d’impunité et le laxisme qui conduisent au désordre dont souffrent les plus faibles.

Le collectif de la droite populaire croit en l’autorité de l’Etat. Nous soutenons les forces de l’ordre qui représentent l’Etat de droit et la justice qui applique, au nom du peuple français, avec fermeté et justesse, des sanctions indispensables.
5- Saine gestion des finances publiques

Le collectif de la droite populaire croit en la gestion rigoureuse des deniers publics et en l’indispensable réduction de la dette. Un euro dépensé doit être un euro utile. Nous souhaitons transmettre aux générations futures une France au budget équilibré et aux dépenses maîtrisées.

Contre les superstructures et le tout-administration, nous privilégions l’action du politique, le pragmatisme et les services de proximité.
6- Rayonnement de la France et politique internationale

Le collectif de la droite populaire croit en la France indépendante, maîtresse des ses décisions, puissance d’équilibre aux yeux du monde et en une Europe forte, fondée sur les peuples.

Forts de nos collectivités d’outre-mer qui font flotter le drapeau tricolore sur toutes les mers et sous tous les cieux, nous souhaitons promouvoir la francophonie, le co-développement avec les pays du sud et la régulation de la mondialisation.

Solidaires et intimement liés aux Français établis hors de France, nous sommes attachés au rayonnement culturel de la France et fiers du sens du devoir, comme de la mission accomplie au service de la paix par nos armées aux quatre coins du monde.

_ ABOUD Elie, Député de l’Hérault
_ ALBARELLO Yves, Député de Seine-et-Marne
_ BAREGE Brigitte, Député de Tarn-et-Garonne
_ BEAUDOUIN Patrick, Député du Val-de-Marne
_ BODIN Claude, Député du Val d’Oise
_ CALMEJANE Patrice, Député de Seine-saint-denis
_ CARAYON Bernard, Député du Tarn
_ DEBRE Bernard, Député de Paris
_ DECOOL Jean-Pierre, Député du Nord
_ DHUICQ Nicolas, Député de l’Aube
_ DIARD Eric, Député des Bouches-du-Rhone
_ FERRAND Jean-Michel, Député du Vaucluse
_ GANDOLFI-SCHEIT Sauveur, Député de Haute-Corse
_ GARRAUD Jean-Paul, Député de Gironde
_ GILARD Franck, Député de l’Eure
_ GINESY Charles-Ange, Député des Alpes-Maritimes
_ JOISSAINS-MASINI Maryse, Député des Bouches-du-Rhône
_ LABAUNE Patrick, Député de la Drome
_ LUCA Lionnel, Député des Alpes-Maritimes
_ MACH Daniel, Député des Pyrénées-Orientales
_ MALLIE Richard, Député des Bouches-du-Rhone
_ MARIANI Thierry, Député du Vaucluse
_ MARTINEZ Henriette, Député des Hautes-Alpes
_ MEUNIER Philippe, Député du Rhône
_ MOTHRON Georges, Député du Val d’Oise
_ MYARD Jacques, Député des Yvelines
_ REMILLER Jacques, Député de l’Isère
_ ROATTA Jean, Député des Bouches-du-Rhône
_ ROUBAUD Jean-Marc, Député du Gard
_ SPAGNOU Daniel, Député des Alpes-des-hautes-provences
_ TIAN Dominique, Député des Bouches-du-Rhone
_ VANNESTE Christian, Député du Nord
_ VANNSON François, Député des Vosges
_ VITEL Philippe, Député du Var
_ VOISIN Michel, Député de l’Ain
Source : Site de CHRISTIAN VANNESTE, député UMP du nord

Publié dans actualités

Commenter cet article