Le réchauffement climatique à la portée de tous, livre indispensable

Publié le par dan29000

OURS.jpgEn ces temps d'offensive des climato-sceptiques sous la direction du consternant Claude Allègre, il est utile de bien comprendre le sujet. Alors si vous vous posez encore quelques questions bien précises sur le réchauffement climatique, que vous n'avez pas eu le temps de faire le voyage à Copenhague ou la semaine dernière à Cochabamba, un livre tombe à pic, celui de Jacques Exbalin.

Notre auteur est professeur des écoles depuis 1970 en région parisienne et passionné par l'écologie et aussi par l'éducation au Développement durable. Il donne des conférences sur le fameux réchauffement climatique, les déchets ménagers ou les éco-gestes, anime des débats dans toute la France.

D'où sans doute, l'aspect très pédagogique de son livre qui est particulièrement agréable à lire, et pourtant ici nous sommes difficiles. Le réchauffement climatique, au-delà des grandes lignes, n'est pas toujours simple à comprendre. Il s'agit donc de posséder les bases essentielles, ce que nous donne ce livre.

Le livre s'ouvre sur quelques définitions :

Le GIEC

Le carbone ou gaz carbonique

L'empreinte écologique 

El Nino, la Nina

L'effet de serre et l'albédo

 

Une fois ces notions bien ancrées dans nos esprits, l'auteur nous offre une petite histoire du climat, avec des exemples particuliers...

Le plus long chapitre bien entendu est consacré aux causes du changement climatique actuel, avec l'impact sur les glaciers et les banquises, les ours et les phoques, le réchauffement des océans, les espaces côtiers menacés (en particulier le delta de la Camargue).

Et toujours une saine préoccupation de notre auteur, faire bien comprendre à tous (donc un livre accessible aux plus jeunes lecteurs) les phénomènes.

Qu'est-ce que l'effet de serre, quelles sont les origines des GES (gaz à effet de serre) et surtout pourquoi ils continuent d'augmenter ?

S'il fallait trouver un défaut à l'ouvrage de Jacques Exbalin, l'on pourrait critiquer la préface, non pour son contenu, mais pour la signature de Yann Arthus-Bertrand (Monsieur hélicoptère et monsieur sponsors). Mais comme sa préface ne fait que deux pages, elle n'enlève rien au livre. 

 

En annexes, un historique du réchauffement de la terre, le protocole de Kyoto et les mécanismes de marché, le tout accompagné par une très riche bibliographie multi-supports : 

livres, revues, rapports, associations de protection, documents pédagogiques pour enseignants, livres pour élèves. Seul oubli, les films...

 

Enfin, et c'est important, le texte est régulièrement enrichi d'un  choix judicieux de photographies, tableaux, cartes, schémas. L'ensemble de ces illustrations de qualité est une belle cerise sur ce gâteau déjà appétissant.

Modeste, l'auteur nous offre aussi la liste des spécialistes qui ont relu et corrigé le livre, sur la santé, les oiseaux, la forêt ou la Camargue.


Une vraie réussite à mettre entre toutes les mains !

 

Dan29000

 

Pour découvrir le site de l'éditeur :

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp

 

Si vous voulez contacter Jacques Exbalin pour une conférence, notre site transmettra (zone de contact en haut à droite de notre page d'accueil) 

 

 

Le réchauffement climatique  à la portée de tous

 

Causes, réalités et conséquences en France


Jacques Exbalin


Préface Yann-Arthus-Bertrand

Editions L'Harmattan 

2009 / 323 p / 24 euros

photo de couverture :

Hans Strand 

 

Et pour en savoir plus sur qui financent les climato-sceptiques :

 

Koch industries : qui financent les climatosceptiques ?

 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article

jipebe29 12/05/2010 01:37



Plutôt que de polémiquer sur le livre de CA (je note que nul ne critique vertement le livre de Benoît Rittaud (le mythe climatique), ni celui
de Serge Galam (les scientifiques ont perdu le Nord), je vous présente simplement un extrait des travaux du grand climatologue français, Marcel Leroux, prématurément disparu.  Source : Académie des Sciences, Paris. Séminaire de travail: Evolution du climat- 5 mars 2007)


"L'histoire du climat de notre planète montre que, après chaque période de réchauffement, le taux de CO2 a augmenté significativement, mais
avec un retard de 800 ans en moyenne (parfois plus, jusqu'à 4 000 ans (source : Marcel Leroux, vidéo disponible sur DailyMotion). Même si actuellement il y a une covariation entre les
températures et le taux de CO2, cela ne prouve en aucune façon que les mécanismes ont changé par un coup de baguette magique.... A ce jour, personne n'a prouvé la relation "taux de CO2 –
température". Par ailleurs, la température moyenne, dite "globale" (si ceci a un sens physique, ce qui n'est pas prouvé, la température étant une grandeur intensive, donc non sommable et/ou non
moyennable) est fort contestable, car, même si la température moyenne (si ceci a un sens) a augmenté de 0,7°C depuis 1906, des régions se refroidissent alors que d'autres se réchauffent. Il est
donc inexact de prétendre que la planète se réchauffe : le "changement climatique" n'est pas synonyme de "réchauffement global". Pas plus qu'il n'existe de "climat atlantique moyen" ou "arctique
moyen", il n'existe de climat "hémisphérique moyen", et encore moins de "climat global". D'où la question qui fâche les défenseurs du RCA (Réchauffement Climatique Anthropique) : une moyenne de
comportements thermiques aussi divers, et même carrément opposés, a-t-elle une valeur climatique globale?


Car si le CO2 expliquait le réchauffement, il devrait aussi expliquer le refroidissement, ou bien une autre explication doit être trouvée,
signifiant que des secteurs voisins, chauds et froids, peuvent -simultanément- obéir à des causes différentes.


Autre question : est-ce qu'une relation directe est établie entre l'effet de serre (CO2) et l'évolution des températures? L'effet de serre est
principalement (environ 95%) associé à la vapeur d'eau. S'il y avait une relation causale entre le CO2 et la température, elle devrait expliquer le refroidissement des années 70. A cette époque,
de nombreux scientifiques (dont HANSEN, Chantre du RCA) craignaient un nouveau petit âge glaciaire, alors que les émissions industrielles existaient depuis plusieurs décennies...  Elle devrait aussi expliquer l'arrêt de la hausse des températures depuis la fin du 20ème siècle (révélée par les mesures satellitaires).


Donc: qu'est-ce qui provoque l'existence de secteurs de refroidissement ? Qu'est ce qui a provoqué, malgré la hausse du taux de CO2 (environ
380 ppm actuellement), la stagnation, depuis 1998 et le refroidissement des années 1950-80?


Les changements climatiques sont physiquement orchestrés par la dynamique des échanges méridiens d'air et d'énergie, plus intenses que dans
les années 1970, et le rôle des AMP (Anticyclones Mobiles Polaires) y est prépondérant. Les prédictions du GIEC par des modèles est sans la moindre pertinence, car les causes possibles n'ont pas
été préalablement déterminées".


 


En conséquence, je pense que nous devons sauver la planète, mais pas d'un hypothétique réchauffement climatique, avec des projections
décennales cataclysmiques, mais du dogme et de la Pensée Unique. Et les sommes folles dépensées pour lutter contre une chimère ne seront pas utilisées pour traiter des problèmes actuels, bien
réels. On marche sur la tête....et planter des banderilles dans le mammouth n'y changera, hélas, rien.


.