Législatives : "Bretagne nous avons foi en toi", liste d'extrême droite

Publié le par dan29000

Un dossier de 40 pages pour revenir en détail sur les manoeuvres de l’extrême droite.


Dossier - Les identitaires aux législatives de juin 2012 en Bretagne

Dossier - Les identitaires aux législatives de juin 2012 en Bretagne

 

Version imprimable en *.pdf

 

Dans le cadre des prochaines élections législatives une plateforme dénommée Bretagne nous avons foi en toi présente dix candidats en Bretagne. Il nous apparaît primordial en tant que militants antifascistes de rappeler la place de cette liste sur l’échiquier politique, à savoir : une liste d’extrême droite montée par l’association Jeune Bretagne membre de l’Autre Jeunesse, réseau regroupant les organisations de jeunesse du Bloc Identitaire.

Jeune Bretagne n’en est pas à sa première participation électorale. Aux dernières élections cantonales ils ont en effet présenté deux candidats. Sur le canton de Fouesnant en la personne de Yann Vallerie avec pour suppléante Olivia Couic, et Mickael Prima sur le canton de Rosporden avec pour suppléante Agnès Belbeoc’h.

Derrière des thématiques et propositions apparemment consensuelles ils masquent leur véritable projet politique axé sur une vision ethno-différentialiste du monde. Pour simplifier l’idée il s’agit pour eux de militer pour une Europe blanche dont ils créent et entretiennent le mythe.

Pour mieux cerner cette liste nous procéderons en plusieurs étapes, revenant dans un premier temps sur les bases de ce mouvement, puis sur l’histoire et l’actualité du Bloc Identitaire. Enfin nous nous intéresserons à Jeune Bretagne et aux rapports qu’ils entretiennent avec la liste Bretagne nous avons foi en toi.

  

Les identitaires aux législatives de juin 2012 en Bretagne – 28 mai 2012 – communiqué de presse

Les identitaires aux législatives de juin 2012 en Bretagne.
Retour sur la liste d’extrême droite « Bretagne nous avons foi en toi »

Aujourd’hui, la visibilité du FN est le produit d’un climat favorable à l’extrême droite. Ce climat instauré par l’UMP ne va pas se dissiper de lui-même. Tirant profit de la période électorale et de la réussite du FN, une autre frange de l’extrême droite, celle des identitaires bretons essaye elle aussi de se « dé-diaboliser » en présentant des candidats aux élections législatives à venir. Les médias locaux entretiennent plusieurs ambiguïtés sur ce que sont les identitaires et sur ce que sont Jeune Bretagne et les autres groupes qui gravitent tout autour.

Nous devons rappeler que la liste « Bretagne, nous avons foi en toi » n’est ni plus ni moins la liste que propose une partie de l’extrême droite pour les législatives. Pour l’instant cette liste est présentée ou représentée comme une simple force politique d’un « Bretagne identitaire ». De plus, elle bénéficie d’une certaine complaisance de la part de certains médias qui ne précisent jamais la couleur politique de cette liste. Rappelons-le, réaffirmons-le : « Bretagne, nous avons foi en toi » est d’extrême droite.

Afin de lever le doute sur leur position politique, le Collectif Antifasciste Rennais à élaboré un dossier d’une quarantaine de pages sur les identitaires bretons qui se cachent derrière « Bretagne, nous avons foi en toi ». Ce dossier est téléchargeable sur notre site :

http://www.antifabzh.lautre.net

Les forces d’extrême droite prennent soin de se maquiller et de se camoufler, mais rien ne change, elles restent les mêmes forces réactionnaires et fascistes. Aujourd’hui, nous pouvons voir ceux qui se cachent derrière une façade policée destinée à dissimuler le vrai visage de l’extrême droite. Ce sont les membres de « Bretagne, nous avons foi en toi » : Yann Vallerie, 4e circonscription du Finistère ; Mickael Lo Verso, 5e circonscription du Finistère ; Anne-Marie Rimbault, 8e circonscription du Finistère ; Marie Ollivier, 3e  circonscription du Morbihan ; Claude Guillemain, 5e circonscription des Côtes d’Armor ; Marie Pêcheul, 3e circonscription des Côtes d’Armor ; Valérie Mereau, 8e circonscription de Loire-Atlantique ; Christophe Daniou, 1e circonscription d’Ile et Vilaine ; Simon Danjou, 2e circonscription d’Ile et Vilaine ; Emeline Berhault, 7e circonscription d’Ile et Vilaine.

Dans le contexte actuel, la prolifération des groupes d’extrême droite nous rappelle la
nécessité de l’antifascisme. Nous devons désormais démasquer l’extrême droite et nous dresser contre des groupes incapables d’assumer leur positionnement politique.

Le Collectif Antifasciste Rennais.

Version imprimable en *.pdf

 

 

Source : antifabzh

Publié dans actualités

Commenter cet article