Les black blocs, un livre de Francis Dupui-déri

Publié le par dan29000

blackblocs.jpgLa récente actualité française était, en dehors de l'affaire Woerth-Bettencourt, dominée par le procès inique des jeunes de Villiers-le-bel accusés d'avoir tiré sur la police durant des émeutes, puis par celles de Grenoble la semaine passée, sans parler du Canada lors des récents sommets G8/G20. Certes toutes les émeutes ne se ressemblent pas.

 

D'où l'intérêt à ne pas faire de raccourcis trop faciles, comme les médias le font généralement. En particulier sur un de leurs sujets favoris quand il s'agit de la violence dans les manifestations contestant l'ordre mondial de l'OMC au FMI, en passant par le G8. C'est dans ces moments particuliers que l'on entend parler des fameux Black blocs. Pour les uns, des casseurs, pour les autres des flics en civil déguisés, pour d'autres encore, des casseurs manipulés par des flics en civil, ou pour d'autres encore, moins nombreux, des anarchistes ou libertaires ne reculant pas devant la violence à caractère révolutionnaire.

 

La violence révolutionnaire, un vieux débat du mouvement ouvrier, réactivé en mai 68, puis avec le groupe ACTION DIRECTE ou les activités diverses de petites organisations dans la région de Toulouse...

Alors les Black blocs, en définitive, c'est quoi ?

 

A notre connaissance, pas d'autre réponse, en forme de livre sur le sujet, en français...

D'où l'intérêt de celui-ci dont c'est la troisième édition, revue et augmentée.

 

L'auteur est professeur au département de science politique de l'université du Québec à Montréal. Il collabore au Monde libertaire et signe parfois des articles dans Mouvements, Agone ou Réfractions...Ou encore dans diverses revues universitaires. Il a, l'an passé, signé la postface de la réédition d'un grand classique "Ce que tout révolutionnaire doit savoir de la répression" de Victor Serge.

 

Déjà pas mal d'encre a coulé sur les Black blocs. Leur image favorisant cela. Cagoules et vêtements noirs, le tout en bande plus ou moins organisées, déboulant dans les manifs soudainement...

Ce bouquin utile dresse un bon panorama de ce phénomène mondial. L'auteur revient aux origines, au début des années 80 en Allemagne quand Berlin-Ouest a tenté d'en finir avec les squats. Il analyse leurs discours politiques, les décrivant comme une forme d'action collective tactique, qui permet de rendre visible, dans une manifestation donnée, une critique radicale du système économique et politique capitaliste. 

Le grand reproche fait aux Black blocs, par les médias et par les partis politiques de gauche, voire d'extrême-gauche, est la violence (à quoi cela sert de casser des vitrines ou des voitures ?). Mais qu'en est-il de l'autre violence, celle de la police en action ? Ou de la violence endémique des sociétés capitalistes produisant chômage, guerres diverses, faillittes, maladies professionnelles, exploitation...

Un chapitre, peut-être le plus passionnant, est consacré aux critiques des Black blocs, en évitant les rengaines convenues des politiciens pleurant sur les divers bris de glaces...Les membres des Blakc blocs, souvent, font de la politique, ont des idées politiques, si si...Parfois même certains revendiquent une poétique de la liberté des espaces libérés au milieu des zones forteresses que sont les sommets des grands de ce monde depuis quelques années. Les plus érudits faisant parfois référence aux fameuses TAZ (Zones d'autonomie temporaire) d'Hakim Bey, livre-culte paru à Paris en 1998 aux Editions de l'Eclat.

Certes le risque d'infiltration policière des Black blocs existe. Aucun doute. Mais ce risque de manipulation existe partout, y compris dans les partis ou syndicats...

En conclusion, l'auteur nous rappelle quelques notions utiles sur les émeutes policières, de Seattle à Gênes où la police avait créé les incidents sans avoir besoin de l'action du bloc, attaquant des manifestants non-violents ou faisant des arrestations préventives sans motif légitime.

Il est parfois bon de remettre les pendules à l'heure, et ce livre permet cela sur le sujet des Black blocs que certains disaient morts. Mais la résistance à l'oppression meurt difficilement...

Une bonne lecture de désintox pour prendre du recul face aux grands médias qui nous enfument...

 

Dan29000

 

Les black blocs

La liberté et l'égalité se manifestent

Francis Dupuis-Déri

Troisième édition revue et augmentée

Editions LUX

2007 / 250 p / 14 euros 

Publié dans lectures

Commenter cet article