Les cowboys fringants : les hirondelles

Publié le par dan29000

Quand on le voyait
Il était parfait
Et avait la vie dont les gens rêvaient
Famille charmante
Et une entreprise plus que florissante
Une épouse aimante

Mais en vérité
Il était vidé
Et avait la fuite dans les idées
Tous les jours pourtant
Il remettait son masque souriant
Comme un paravent
(Refrain)

L'image que l'on donne
N'est pas toujours la bonne
Volent, volent, les hirondelles
Même les beaux plumages
Peuvent être une cage

Elle était distante
Un peu arrogante
On la trouvait snob
Et condescendante
Toujours à l'écart
Survolant les gens
Du haut du regard
Froides et sans égards

Mais sa suffisance
N'était que défense
Et un truc pour sauver les apparences
Car cette timide
Avait toujours été en vain avide
D'amitiés solides

(Refrain)

L'image que l'on donne
N'est pas toujours la bonne
Volent, volent, les hirondelles
Même les beaux plumages
Peuvent être une cage

On disait souvent
Qu'il était avenant
Et qu'il avait l'âme du bon vivant
Comme sans tourment qui se laissait aller au gré du vent
Un Roger bon temps

Mais s'il s'enivrait
C'est qu'il se terrait
Au fond de lui un malaise un boulet
Et son air gaillard
tout comme sa face un dodo fêtard
N'était que remparts

(Refrain) X 2

L'image que l'on donne
N'est pas toujours la bonne
Volent, volent, les hirondelles
Même les beaux plumages
Peuvent être une cage

Volent, volent, les hirondelles
Elles sont épuisées
Elles piquent du nez

 

Publié dans musiques

Commenter cet article

Piyou 04/04/2012 23:02


C'est cette complexité qui rend les rapports humains si compiqués et si riches.


Dans le même album j'aime bien aussi Chêne et Roseau

dan29000 04/04/2012 23:47



oui, sans doute, je ne connais pas trop